Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

fuite-d'idéologie-3

Possible ressemblance
Sensible déchéance
Audible dissonance
Et après ?

© Giliberti

commentaires

L

Superbe, j'aime beaucoup, je salue votre talent :)


Je vous invite à vous inscrire gratuitement sur www.theartofindiscipline.com
et de partager vos créations (photos, peintures). Vous êtes le bienvenue.. 
Répondre
M


Merci Chère Lauriane...j'irai, promis.. @ bientôt



N


et aprés...


deux petits mots qui perturbent souvent...


et avant :


 ceux là sont aquis ..ils font partis de notre histoire,qu'elle soit simple et belle ou triste et difficile...ce sont nos racines,notre référence,notre berceau...


 


et pendant:


 ceux là nous tiennent au coeur,on est acteur,on peut choisir ou pas mais on est baigné et imprégné dans une sorte d'euphorie ,d'adrénaline,de volonté...de magie...


puis vient l'aprés...


immense abîme et précipice devant lequel notre rôle ne dépend pas toujours de notre décision...


étrange pantin de chiffon balloté dans un monde incertain , nous voilà pris par le tourbillon de la vie et de son scénario incertain qui fait peur et pourtant est écrit..


Cher Michel,


pour une fois que tu signes en bleu..tu aurais pu nous laisser deviner un monde de couleur identique...


là,je reste empreint d'une soudaine crainte sur l'avenir..


alors je ferme les yeux et ne veux trouver en ce bleu, qu'une touche de couleur qui me rappelle un joli Sidi bou ,cher à mon esprit...


merci bel artiste..


ton nyco ...avec son blues...



Répondre
M


Mon cher Nyco, pardonne mon retard à t’avoir répondu. Je ne suis pas allé souvent sur le NET ces jours-ci, trop préoccupé par plein de choses qui me prennent la tête et me coupent dans mes élans.
Je te promets d'essayer de t'envoyer du bleu plus optimiste une prochaine fois ( ça va être dur ), mais j'y pense, je te l'assure. Ton blues me touche, mais j'espère qu'à l'heure où tu
liras cette réponse tu ne l'auras plus. C'est un mal qui se parre de mélancolie dans un premier temps et te fait presque croire que c'est bien, puisqu'il t'enferme dans un cocon et, parfois même,
t'inspire. Mais c'est un traite... quand tu connais son vrai visage, c'est souvent un peu tard. J’essaie de détourner les yeux, mais pour combien de temps ? Je t'embrasse mon ami, à bientôt
et merci pour ton beau commentaire.
Michel



J


Cher Michel,


Et après... je tenterai de le consoler, par le toucher, et aussi l'écoute de ses doléances. Possiblement à 2 nous pourrions nous consoler de la méchanceté de ce monde... et après...


Bonne semaine à toi.


jacques/qué



Répondre
M


Jack, tout ça est formidable. Je te remercie et après... je te remercierai encore :o)))))
Michel



R


Michel bonjour,


étrange ressemblance entre cette toile et mon état d'éspris du moment! se personnage semble attendre, comme moi. QUOI!  QUAND!  OU!,situation quelque peu incomfortable, peut'étre une
belle lumiére,une jolie couleur, ou + encore un bel été,histoire d'avoir le plaisir de voir défiler encore les saisons dans l'ordre! en attendant je vous souhaite une belle journée.



Répondre
M


Oui, Yves, je vous le souhaite... belles saisons, ordre des saisons, mais un peu de désordre dans la tête. Tout ce qu'il y a de plus ordonné en somme :o) @ bientôt et merci
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog