Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

1 2 3 4 > >>

Articles avec #mes modeles...

Salim-kechiouche-C

L'acteur Salim kéchiouche, un après midi à la maison. Son regard, son sourire...

Salim-kechiouche-B

Sa disponibilité, sa simplicité...

Salim-kechiouche-D-

Ses expressions immédiatement reconnaissables...

Salim-Kechiouche-A

Sa décontraction, son amitié.

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

Florian-maison-1

Puis un ange est arrivé… quelques mots échangés sur le net, quelques vrais par la suite, feutrés, hésitants. 

Florian-maison-3

Regards timides, pupilles noisettes et voilà… Florian s’ajoute à ceux qui nourrissent mes tableaux et mon travail photographique. Fondu enchaîné de rouilles et de noirs, de gris sourds et de peau abricot.

florian-maison-5

Il est le cousin d’Emmanuel…Ce dernier avait dix-sept ans quand je suis allé le chercher sur le quai de la gare en 1994. C'était notre premier rendez-vous… Pour Florian, même âge, même quai de gare, même surprise à sa sortie du train... même grâce dans les gestes !

Florian-maison 1-copie-1 L’histoire se répète avec une suavité inégalable, un bonheur sans nom qui donne envie d’une éternité des sentiments. Quand l’amitié enfante…

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

Lucas-blogL’atelier s’est illuminé avec les bleus et les ors de Lucas, mes sulfates et mes cuivres, l'huile d'oeillette et l'essence d'aspic.
Il paraît que dehors il fait gris mais derrière la toile blanche, j’ai du mal à le croire et c’est à la martre de mes pinceaux que je donne à penser que commence le voyage. 

Lucas-blog-1-copie-1

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

Lucas-4

Vingt et une heures, il y a tout juste un mois… un soir de belle chaleur au Musée de Rouen. Chuchotements et bruissements au milieu des érudits et des amateurs qui parlent de la peinture impressionniste exposée, de la lumière si particulière des peintres qui lancèrent ce mouvement.
J’avance, un peu ailleurs comme toujours, quand, dans la foule anonyme, j'aperçois une lumière... celle de Lucas.

Lucas-5

Me rendre en nocturne dans un musée était déjà un privilège, mais rencontrer l’étincelle qui donnerait des ailes à mon travail… que pouvais-je espérer de mieux ? Aussi je remerciais Monet et ses acolytes. Décidément, ces peintres sont bien ceux de la lumière.

Lucas-3

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

mohamed-interieur-6

Lorsque dans la pénombre bleutée, Mohamed ôta son tee-shirt et qu’il le fit glisser à terre, les grandes cicatrices zébrant son torse et ses bras me semblèrent plus marquées que sous le soleil quand il s'allongeait à même le sable de la plage de Rimel, près de Bizerte.
Je n’en dis rien et commençai une série de photos à l’intérieur de la vaste demeure qu’un ami nous avait prêtée à cette occasion.
Pendant plus d’une heure, je fis des gros plans de ses yeux, sa bouche, son buste comme si tout était normal. Pourtant, à chaque déclic de mon obturateur, je croyais entendre le bruit du couteau avec lequel il s’était tailladé la chair un soir de grande dispute avec son père qui n’admettait aucun différend sous son toit… aucune rivalité.
Depuis longtemps déjà, il m’avait raconté par le détail cette impossible révolte contre le patriarche qui avait conduit à sa folie autodestructrice en pleine nuit, pour calmer ses nerfs ; je l'avais mise de côté, bien rangée, mais là, l’objectif focalisait ce drame et me le renvoyait en plein visage.

Mohamed-contre-la-colonne--copie-1

Mohamed aux yeux si doux.
Mohamed, rencontré quand il n’avait que dix-huit ans.
Mohamed, aujourd'hui, avec ses cicatrices.

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

Salammbô… Ce nom résonne en moi depuis bien longtemps. Flaubert y est pour quelque chose ; l’acteur Jacques Sernas également. Mais en dehors de son iconographie historique, romanesque et cinématographique, Salammbô est un quartier de Carthage. C’est là où vivait Mohamed, le garçon qui m’inspira le héros de mon roman Derrière les portes bleues, comme je l’expliquai dans mon précédent article.
Salammbô grouille de vie, Salammbô souffle, Salammbô geint ; il habille les silences et travestit les rêves les plus obscurs. Les piétons investissent les routes et évitent soigneusement les trottoirs. Tout le monde se parle d’une rue à l’autre, s’interpelle et se presse dans les petits magasins d’alimentation qui dégagent les parfums d’épices et croulent sous les grappes de piments rouges séchés et accrochés aux murs. C’est en voiture pourtant, au milieu de cette foule indisciplinée qui me donnait des frayeurs, que je me rendais chez Mohamed.

Mohamed-mains-2
Quelques années plus tard, celui-ci s’installa en France et, à son tour, il vint me rendre visite. Lorsqu’il découvrit les rues vides, le calme sidérant et le silence absolu de mon hameau, il pensa qu’il était arrivé quelque chose de grave.
Musique, thé et discussion amicale me permirent, comme autrefois dans la petite cour de Salammbô, de le photographier. 
 
Mohamed-mains-5
Je garde ainsi ces quelques portraits pleins de gravité où je retrouve intactes ses inquiétudes de l’époque, quand vivre à Paris l’impressionnait encore et que rencontrer l’amour lui paraissait impossible.
 
Mohamed-mains-8
Cet après-midi-là, il ignorait que tout se passerait bien, que je serais même le photographe « officiel » de son mariage six ans plus tard, qu’il deviendrait papa, et serait heureux.
 
Mohamed-mariage

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

L’atelier au début des années quatre-vingt-dix sentait l’huile d’œillette et l’essence d’aspic. La maison n’était pas encore restaurée et permettait tous les excès.
Franck, Jérôme, Laurent, Emmanuel, Fabien, Xavier, David, Angélica et tant d’autres se retrouvaient là, assurés d’un café brûlant et de musique. Il y régnait une ambiance bon enfant. Les séances étaient longues et les rires nombreux.
Mes tableaux se faisaient au centre de cette belle amitié. Personne ne se prenait au sérieux, chacun donnait de lui et bien souvent les séances se terminaient en longues conversations au milieu de la fumée bleue des cigarettes.
De ces heures de vibrations constructives et artistiques, il me reste ces images qui en disent long sur l’intime de la fraternité et sur une époque si simple… Pas de portable, pas de Facebook, pas de blog. L’ordinateur ne servait qu’à écrire et à envoyer des mails… tout au plus, à consulter des sites.
Chacun rentrait chez soi en se disant « À demain » et demain existait ; il y avait la gouaille et la tendresse et de Franck, la beauté d’Emmanuel, le mystère des deux Laurent, le charme et la décontraction de Jérôme, le calme de Fabien, la superbe de David, la complexité de Xavier et la verve d’Angelica…

 

Mon-atelier

Laurent, Franck, Fabien... Ensemble, nous cherchions l'inspiration...

Mon-atelier-3
 Emmanuel et Franck à la recherche de la pose idéale (toujours dramatique avec moi)...
 
Mon-atelier-8
Emmanuel, Jérôme et Franck. Beaucoup d'efforts ; je leur demandais beaucoup...

Mon-atelier-2
Franck et Angélica,le frère et la soeur. Mes deux papillons dont la femelle s'est envolée, hélas !

Mon-atelier-5
Angélica et Fabien son amoureux. La passion de ces deux-là permettait toutes les poses sans contrainte.

Mon-atelier-10
Laurent, timide mais motivé dès qu'il s'agissait de travailler pour moi...

Mon-atelier-Laurent
Toujours Laurent... dans ses pensées.

L'atelier-3
Jérôme l'hockeyeur, la décontraction même...  ce jour-là, il n'avait même pas prévu de poser et pourtant...

Mon-atelier-11
Franck... toujours drôle, frondeur, adorable voyou. Tellement présent, encore aujourd'hui.

mon-atelier-Manu
Emmanuel, sublime... Que peut-on ajouter ? Mannequin à NY, galériste. Réussite absolue.

david-10
David, mystérieux, sensible. Son profil m'avait scotché un soir de vernissage ;  je lui avais demandé spontanément s'il voulait poser pour moi.

mon-atelier-17 
Laurent... Un autre Laurent. Magie absolue, entente totale. Poésie d'une rencontre complexe.

mon-atelier-19 
Xavier-Alexandre, si romantique, si proche, si inquiet. Tout lui posait question et lui en pose toujours. Curieux, vif... et grand photographe désormais.

mon-atelier-20 
Franck, Emmanuel, David... mes si beaux souvenirs et mon si beau présent... 
 
 

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...


Franck-et-la-pendule-
Pendant les longues séances de pose, Franck, l'enfant terrible, l’enchanteur de tant de mes tableaux, mon Salaï, croquait le temps sous toutes ses formes. 
 

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...



À
quoi pensent mes modèles quand ils quittent la pose pour la pause ?
Savent-ils, alors même que les tensions se relâchent, quelles ont été pour moi ces heures de travail, ces heures de silence et de musique, ces heures de paroles aussi, ces échanges si particuliers ?
J’ai souvent parlé d’eux ici, souvent évoqué combien je leur devais, combien ils m’importaient.
Je n’ajouterai rien de plus sinon que sur ces photos captées au vol, je trouve que la pudeur est au rendez-vous et qu’être nu, à mes yeux, n’a jamais voulu dire être « à poils ».



Je profite de ces pauses pour en prendre une moi même et ralentir mes promenades par ici… J'ai beaucoup trop de travail avec ma prochaine exposition et en plus toute la nouvelle organisation d'Overblog me prend la tête, tout ça pour proposer à certains d'entre nous d'être reliés à Facebook... Facebook dont je n’ai strictement rien à faire... Du coup, je n'ai aucun courage de tout remettre en place... mais j'espère à très vite, quand même.

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...



À la fin de la pose, quand le jour bat en retraite, que la nuit prépare sa victoire, tout se dénoue…
Les visages s’apaisent et les tensions retombent. Je capte alors un dernier regard, un dernier sourire, un dernier étirement…
Je capte l’abandon.

Demain reviendra, mais pour l’heure,
dans l'atelier qui s’éteint, c’est la simple détente.
L’alcool récompensera l’énergie et soufflera les mots qui refont le monde…
Et le monde, dans ces heures bleues, se reflète toujours dans le regard de mon modèle.


Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

1 2 3 4 > >>
Haut

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog