Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

abdoul-cigarette-3Quand les roses finirent par ne plus rien sentir et que, derrière les grilles, la rue devint une tache abstraite…
Quand le souffle vital vint de sa cigarette et que le silence s’installa à deux brins de tabac...

Abdoul-cigarette-2Nulle envie d’un coin non-fumeurs...
Non, juste celle d’absorber le brouillard bleuté qui sortait de sa gorge et agaçait mes yeux.
Abdoul-cigaretteJuste cette nourriture en lisière de ses lèvres et au terme de ses doigts.

Je publie de nouveau ce petit post mais avec une meilleure qualité des photos. (meilleur scan)

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

commentaires

Jack 14/08/2011 14:07



Bonjour Michel,


J,aime bien les 3 photos, ce qui me frappe chez ce bel adonis, c,est son bijou à l'oreille et la blancheur de son chandail, blanc comme le paradis, et en plus son collier en or, tout est parfait
pour inviter à la conversation, et se laisser couler vers une confiance qui aura un seul but, connaître l'autre du plus profond qu'il est.... Personnellement la cigarette me reste indifférent, je
ne fume pas, même ça m'agace la fumée, mais il faut vivre et laisser vivre, dit-on.Merci bcq. Michel pour l'attention que tu portes aux messages. Je lis tout tes textes et le plaisir est immense
de voir les réponses. Affectueusement.


jack/qué



Michel Giliberti 15/08/2011 11:56



Oui, Jack tout est parfait chez Abdoul, sauf la cigarette :o))))). Mais la gestuelle du fumeur est toujours belle à regarder, je trouve. Il y a un peu le côté "parade nuptiale" quand on regarde
les jeunes gens fumer en compagnie d'autres jeunes gens (filles ou garçons)
 @ bientôt Jack et merci pour ton commentaire.
Michel



Yves Roubiére 14/08/2011 11:36



ME reviens en mémoire un agréable moment autour d'une chicha.Installé confortablement sur une terrasse à ciel ouvert d'un restaurant de  SIDI-BOU!.Un ciel Bleu azur,une mer Bleue émraude et
une température caniculaire.Sans oublier le thé à la menthe à la méme température offert par mes hotes en guise de bienvenue.Un vrais moment de partage qui s'est prolongé au Hammam  local!
Je renouais apres une absence de 20ans mon retour aux sources.Se n'est plus un souvenir mais un clein-d'oeuil! entre tunisiens d'origines.



Michel Giliberti 15/08/2011 11:53



C'est bien agréable tout ça...


 



Yves Roubiére 13/08/2011 21:13



Souvent c'est le pretexte,pour engager les premiers mots complices.Ons se découvres au fur et amesure des bouffés partagées.Le regard s'amuse à découvrir les détails.Le jeux d'une séduction tant
esperé,attendue s'offre plus que de la découverte.Les confidences s'installent aux rytme des bouffés.Ons se partage un interdis.Les confidences font place à d'autres émotions et l'ons penssent
déjas à s'éxiler loin des importins, histoire de finir en paix cette cigarette partagé.Combien aurais je partagé de ses moments là avec délectation. TRES  BEAU PORTRAIT pour accompagnier un
interdis! merçi Michel



Michel Giliberti 13/08/2011 21:58



Oui, Yves, la cigarette participe du jeu de la séduction, vous avez tout à fait raison. C'est pour cela que tant de célibataires (hommes femmes) ont tant besoin de ce moyen pour établir une
posture qui les met en vue, je dirais... et puis parler avec une cigarette ouvre l'imaginaire, la confidence, c'est vrai aussi et j'ai beaucoup aimé regarder et écouter Abdoul, tandis qu'il
fumait.
 @ bientôt Yves et merci.
Michel



laura 13/08/2011 19:54



Lol... mais je dis quand même: "Dommage" (= dommageable pour moi?): j'aurais adoré vous voir à la fin d'un repas, une cigarette entre les doigts; cela vous va si bien.. Pour le coup, ou plutôt
pour la photo, j'en aurais allumé une (photo avant que je ne tousse!!!)
Et quand je relirai "Neiges d'octobre", je vous imaginerai trouvant l'issue du roman grâce à une belle  blonde (hum/hum): ce sera encore mieux!!!!
Bises tout plein, avec un voile léger, léger... 



Michel Giliberti 13/08/2011 21:55



C'est vrai, Laura, la gestuelle du fumeur est généralement belle. Je ne sais pas vraiment pourquoi dans le fond. En tout cas, lorsque j'avais les mains sur le volant avec ma cigarette et pour peu
que j'étais légèrement parfumé, le mélange-tabac-parfum me plaisait énormément. Il est vrai que j'étais jeune et que cet élément n'est pas négligeable... Pour "Neiges d'octobre" c'est à partir de
la page 123, le dernier chapitre... d'une traite en fumant:o) puis relecture et corrections bien sûr (sans tabac)
je vous embrasse



laura 13/08/2011 14:53



J'ai commis suffisamment d'erreurs, dans mon dernier post... La dernière ligne m'est incompréhensible...
Cel pourrait: "Ces photos apportent du poids au conquérant."
Ces bien le terme qui lui convient, danx le second cliché, surtout.
Merci, mon cher et tendre ami. 



Michel Giliberti 13/08/2011 18:49



Laura, avec ou sans décodeur, je vous comprends tout à fait...Et c'est très beau ce que vous dites. Je vous embrasse très fort et je kdlc, pmsmosi troslmje, si vous le voulez bien.



eva 13/08/2011 14:19



Ah Michel ! ça réveille chez moi tant de souvenirs de fumeuse... j'ai fumé beaucoup autrefois (des brunes sans filtre, et la pipe aussi -comme G.Sand-), et le parfum de la cigarette fumée est
resté pour moi si délicieux, si attractif, que je suivrais dans la rue n'importe quel fumeur... (non, j'exagère un peu !) mais il y a eu une période où je rêvais encore que je fumais en cachette,
et je sentais la fumée descendre à l'intérieur de moi... c'était bon ! c'était bon ! 



Michel Giliberti 13/08/2011 18:45



Comme je vous compreds Eva...Je suis ancien fumeur aussi, vous savez... Moi c'est en voiture ou quand j'écris que je pense parfois à la cigarette. Je fumais des brunes et des blondes, mais
j'ai arrêté à 27 ans. J’ai fait une exception en 1999 où je devais finir un roman( Neiges d'octobre) et je ne trouvais pas la fin. J’ai osé allumer une cigarette
avec toute la trouille que vous imaginez et en trois bouffée, la fin est arrivée... Le tabac et un vrai stimulant. Heureusement, je n'ai pas repris.
Je vous embrasse,
@ bientôt
Michel



laura 13/08/2011 13:03



Les photos sont superbes, qui nous permettent de suivre le souffle de ce doux et volontaire modèle.
Je n'ai jamais fumé mais j'adore l'odeur, même refroidie de la cigarette? Sensation qui devient de plus en plus rare.. Les contours du visage s'adouccissent et s'apaisent
Interdits, intredits horripilants.


Ces phorod zadpportrnt u poids au conquérant....



Michel Giliberti 13/08/2011 18:47



Ah Laura, mais vous connaissez des langues subtiles en fin de parcours, mais je comprends tout, vous savez...
je vous embrasse
Michel



Mario 13/08/2011 11:31



Merci Michel pour ces beaux clichés. Je te souhaite un beau week end ! Ici toujours un ciel gris argenté !



Michel Giliberti 13/08/2011 11:44



Merci Mario... ici aussi le ciel semble annoncer l'automne. Il me faut fuir ces faux semblants :o))))
 @ bientôt
Michel



Wajdi 10/10/2008 15:57

Ouaouh, il t'a bien eu avec sa cloppe... Mais c'est bo cke t'écris kan t'es bouleversé par sa fumée.

Michel Giliberti 10/10/2008 19:49



Non, non... pas du tout, je t'assure, c'est simplement un copain, mais les mots restent mon domaine et j'adore les placer où je veux... Lui, c'était pas mal.
@ +

Michel



Henri-Pierre 09/10/2008 14:08

Oui, un beau souffle, même un peu empoisonné.L'arabe a raison qui pour l'âme et le souffle a le même vocable : roh

Michel Giliberti 09/10/2008 22:02


J'adore cette similitude... C'est très beau.

Michel


nizar 08/10/2008 15:15

voyez comment il sait jouer la cigarette avec ses lèvres

Michel Giliberti 08/10/2008 18:52


C'est vrai... :o)

Michel


isabelle 02/10/2008 20:08

comment échapper à un tel regard ?

Michel Giliberti 03/10/2008 07:18


On n'échappe pas...:o)
 @bientôt

Michel
 


Maryse 01/10/2008 17:31

un regard capable de transfromer instantanément de la fumée de malboro en volutes d'opium  !

Michel Giliberti 01/10/2008 21:22


Je veux bien le croire...( et c'est bien moins cher :o)
 @ bientôt Maryse,

Michel


Chris-Tian Vidal 30/09/2008 23:59

Quand les corps se seront mélangés, il en restera dans leurs pores les effluves d'un passé d'amoureux.

Michel Giliberti 01/10/2008 13:51


Et peut-être d'un avenir?? :o)
je t'embrasse,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog