Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

moez-burnous 3

La vieille ville me parlait toujours autant, mais les mots d’amour d’autrefois semblaient éparpillés comme ces miettes que les oiseaux arrachent aux pavés des ruelles.

Silencieux et serein, je m’abreuvais de souvenirs. Cela me suffisait. Je me sentais libre de n’aimer que moi après avoir tant aimé les autres.

Mais c’est au rouge de ta laine que se réchauffaient encore mes lointains sentiments.

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

commentaires

Armide+Pistol 16/10/2010 01:22



Chacun de ces mots viennent conforter les miens. Je trouve que la cité devient bien anonyme.



Michel Giliberti 16/10/2010 07:58



La cité anonyme... c'est tout à fait ça, Armide.
@ bientôt
Michel



Laura 11/10/2010 20:20



Beaucoup de peine pour obtenir un droit à commenter... J'arrive bien tard et ne souhaite pas lire les com' avant d'écrire le mien. Finalement, tout aussi inquiète à l'idée d'écrire des banalités
derrière un texte aussi profond.


Des mots  tendres pour dire évoquer la fuite de la jeunesse, les souvenirs amers avec, pour seules certitudes, l'expression de la pérennité de la tendresse, des sentiments profonds...


Merci Michel pour ce morceau de douceur, de partage avec tous ceux qui atteignent l'heure des réminiscences.



Michel Giliberti 11/10/2010 21:32



Merci à vous chère Laura d'être toujours sensible à mes humeurs pourtant souvent maussades comme l'automne qui s'annonce sérieusement malgré un soleil bien présent.
je vous embrasse


Michel



eva baila 11/10/2010 10:20



Rouge pour les yeux, 


Laine pour les doigts, 


Les mots du poète pour le dire, 


et Moëz pour l'imaginaire....



Michel Giliberti 11/10/2010 11:41



Laine rouge pour la chaleur des souvenirs, c'est vrai, Eva... et merci pour "les mots du poète" qui réchauffent tout autant.
@bientôt
Michel



Jack 10/10/2010 16:31



Cher Michel,


Quel doux et beau sourire sous cette laine rouge qui rayonne pour sa passion. Comment ne pas résister à le regarder et lui parler de notre passé, et l'écouter dans toute sa sagesse. Aurai-je la
force de lui dire de déposer cette laine rouge sur mes genoux ? Vraiment Michel, tu as le dernier mot .... A+ et bon dimanche.


jack/qué.



Michel Giliberti 10/10/2010 17:30



Merci Jack. C'était juste quelques mots Jack... juste un peu de chaleur sous la laine rouge.
@ bientôt et bon dimanche aussi.
Michel



Catharsis 10/10/2010 14:01



Un souvenir, une certaine nostalgie qui dit bien le plaisir du moment vécu, mais également l'affirmation du "moi" d'ici et maintenant, d'un moi qui se veut poursuivre sa route...


 


Bon dimanche Michel.



Michel Giliberti 10/10/2010 17:32



Oui, il le faut... une route est encore le plus sûr moyen d'envisager une sortie de forêt... la ville est toujours au loin, ses bruits, la vie.
 @ bientôt et merci H,
Michel



NYCO 10/10/2010 08:19



ah..les doux souvenirs...


qu'il est bon qu'ils nous réchauffent durant les certains passages si froids de notre vie!


merci  Michel, de nous confier les tiens couleurs sang...


la touche  rouge de tes toiles n'est donc pas si anodine.. ;-))


 


bizz



Michel Giliberti 10/10/2010 09:20



J'ai toujours dit qu'il fallait une petite laine en automne et de préférence rouge, bien sûr :o)
Merci Nyco pour ta fidélité.
Michel



marzouki 09/10/2010 19:34



Bonsoir Michel,cette version teintée de notes musicales est sublime,tout, autour de ce tableau prend une autre dimension,merci de me faire du bien,tes textes sont une évasion vers les
souvenirs qui habitent chacun de nous,bravo à toi l'Artiste,je t'embrasse,monia romy    



Michel Giliberti 09/10/2010 21:15



Monia, si j'ai pu te faire un peu de bien, tu m'en fais beaucoup en me le disant... je t'embrasse et à bientôt, ici ou ailleurs...
 Michel



Nanie 09/10/2010 15:28



S'abreuver de souvenirs, se réchauffer aux sentiments lointains, voici des mots qui ont un grand écho pour moi ... gommer l'obscurité, garder au fond de soi ces lumières qui ne s'éteignent pas
... Moez est magnifique. Douce journée Michel.



Michel Giliberti 09/10/2010 18:00



Nanie, les souvenirs doivent permettre de rebondir dans le présent. Je m'y emploie comme je peux et  chez moi, ils restent souvent attachés aux couleurs, aux parfums. Je les préserve.
Merci pour tout, merci pour Moez.
je t'embrasse Nanie


Michel



Yves 09/10/2010 11:40



ROUGE!Passion,rouge sang ROUGE d'émotions ou de confusion! ROUGE de plaisir!le ROUGE et le NOIR qui nous fons traversser une vie!Je rougis de bonheur et je me cache dans le noir de ses yeux,mon
dernier combat sera ROUGE SANG! J'aimerais revoir un soleil rouge au couchant de ma vie comme celui des KERKENAS!j'inviterais MOEZ ou un autre pour partager se dernier bonheur.J'ouvrirais mon
coeur pour une derniére confidence,sans cris sans larmes je lui raconterais ma plus belle histoire d'amour.je tirerais ma révérence comme les comédiens et j'irais me cacher derriére le rideau
ROUGE.


Quel jolis portrait de MOEZ! oui je comprends mieux vos mots Michel.


Merçi et bonne journée.



Michel Giliberti 09/10/2010 18:01



Pourquoi dernier bonheur Yves ? La vie est facétieuse et permet de rêver jusqu'à la fin et si vous rêvez, vous entrez dans la réalité...
 @ bientôt et merci pour tout.
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog