Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Nulle part se cache partout et tout et son contraire méritent quelque attention.
Devant devient derrière à la moindre volte-face et le malheur n’est jamais qu’un bonheur éteint comme la haine, de l’amour contrarié…
Dans ces conditions, entre vie et mort, la distance est faible ; ni l’une ni l’autre ne peut se valoir d’être mieux ou pire, mais, question durée, la mort est assurée de gagner.
Quoi qu'il en soit, ce texte qui n’en est pas un, aura eu le mérite d’avoir creusé ma tête pleine dès le petit matin, quand je rêvais d’en faire le vide jusqu’au soir.
Il y a des jours comme ça, où les tartines et le café ne sont pas suffisants pour fuir la réalité, mais après tout, nos habitudes, autant que nos croix, ne sont-elles pas des leurres ?
Et pour conclure, nos églises, nos mosquées, nos synagogues et nos temples qui libèrent l’Esprit, n’enferment-ils pas la matière grise ?


commentaires

D
Wouahh ! On diraît presque une photo tellement la finition est parfaite.Bon courage pour la suite.
Répondre
M

Merci beaucoup,

Michel


G
superbement bien travaillé c est tres realiste
Répondre
M

Merci Globbers, ça me fait très plaisir.

 @ bientôt,

Michel


K
cette illustration me fait peur et pourtant j'arrete pas de la regarder...ce masque il est si vital je crois
Répondre
M


De tout temps, le masque a été un objet impénétrable ; il n’est donc pas étonnant qu’il fascine ; personnellement, il me met mal à l’aise. Dans ce tableau, il s’associe aux croix qui (bien que
symbolisant toutes les religions et plus encore) restent tout aussi énigmatiques que lui.
Heureux de te lire Khem, j’espère que tu vas bien…
@ bientôt

Michel



N
Religions, éducations, écoles ... tout malaxe notre matère grise et nous passons notre temps à nous chercher pour savoir qui l'on est vraiment car il y a toujours un moment ou l'on s'étonne soi-même.En attendant la vraie rencontre je t'embrasse Michel.
Répondre
M

Moi aussi, je t'embrasse Nicole et sans chercher à comprendre...
 @ bientôt,

Michel


S
Si Dieu existe il doit être avant tout dans.. les coeurs  bien plus que dans les esprits °°°°°  à + Michel 
Répondre
M

Tout à fait d'accord, mais voilà... il faut croire en lui :o)

 @ bientôt,

Michel


N
Ha Michel, je n'ai rien à rajouter, vous décrivez bien ici le fond ma pensée. Faisons silence, recueillons nous en nous même et faisons de de ce que nous sommes notre propre église, Dieu du moins celui dont on nous a farci la tête et l'esprit des siècles durant est surement  plus là que dans n'importe quelle église, synagogue, mosquée ou temple. Et si chaucun prenait conscience de cela le monde irait surement bien mieux.
Répondre
M

Si l'improbable Dieu dont on ne rebat les oreilles devait se trouver quelque part, c'est évident que ce serait n'importe sauf dans les lieux prévus à son culte.
 Merci Nath,
 @ bientôt,

Michel


S
Ce joli texte nous rappelle combien il est difficile de trouver le juste équilibre. Mais n'est-ce pas ce que l'on cherche  tout au long de sa vie sans jamais y parvenir ?
Répondre
M

Chercher bien sûr... chercher toujours et puis trouver, si c'est possible.
@ bientôt,

Michel


L
Bonjour,
Je vous invite à visiter mon blog, je suis graphiste.
Vous y trouverez beaucoup d'infos qui font l'actualité.
Bonne année 2009
www.nicolaslizier.com
 
Nicolas Lizier
Répondre
M

Merci Nicolas...
Michel


B
Splendidie....
Répondre
M

Merci Bulle...  de poèmes...
@ bientôt

Michel


X
ha cette difficulté de l'alliance des contraire, ces petits "des équilibre".
Répondre
M

La difficulté vient que les mots sont inventés et les sens réels... C'est une pensée totalement stérile mais qui me pertube depuis peu (comme si je n'avais pas assez de pertubations à gérer...)
Papa est compliqué...

 @ bientôt

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog