Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Renaissance.jpg
Quand dans un ciel rouge sang, la nuit vient  surprendre le jour de son bâillon funèbre, je voudrais arracher tout ce qui est en moi, tout ce qui est sur moi et gueuler, fenêtres grandes ouvertes, ma haine devant la sécheresse, la cruauté, l’enfermement de notre monde nouveau qui se meurt de ne plus savoir vivre.
Incendiés de rumeurs, de clameurs et d’horreur, abreuvés de potins, caquetages et autres médisances, nous gardons bien nos masques et perpétuons l’indécent carnaval… Mais alors que nos corps s’endurcissent de l’odieux, ne se pourrait-il pas qu’un souffle d’air frais, sous la charge de notre inconscience, balaie ces habitudes stériles et ravive les courages.
La fin des masques ?
C’est quand ?

commentaires

Sabineb 13/12/2007 07:59

Oh la la que de merveilles par ici ! Mille bravo et encore, c'est pas suffisant...Sabineb

Michel 13/12/2007 08:10

Merci beaucoup Sabineb, @ bientôt,Michel

Nath 11/11/2007 20:46

Magnifique!!Faire tomber les masques pour laisser vivre l'humanité! Mais reste t-il encore des humains?

Michel 11/11/2007 21:53

Mais vous le voyez bien... Vous êtes là, je suis là... ;o)Michel

Henri-Pierre 09/11/2007 14:32

Il y a toujours eu des masques.Il y aura toujours des masques.Garder notre colère intacte, et nos indignations aussi, pour pulvériser quelques masques.

Michel 09/11/2007 19:05

La comédie... si souvent... Elle porte parfois mes nerfs à bout. Notre société est devenue si superficielle... @ bientôt,Michel

Morad 09/11/2007 13:53

J'aime beaucoup ces univers torturés, esotériques...ca fait originel, tu sais ce que chacun a bien enfouit en soi, c'est beau

Michel 09/11/2007 18:57

Oui, mais derrière nos masques, Morad... est-ce mieux? je l'espère. @ bientôt,michel

Inès 08/11/2007 20:36

Tu vois, aujourd'hui, j'ai conscience de porter un masque sur le coeur. J'apprécie vraiment les mots et linéaments de ton talent. Qui parle en toi? Je lis, je regarde, j'ai faim et soif de ton oeuvre. Pourquoi venir ici, fouiller dans ton travail, pourquoi revenir ici. Je m'interroge sans cesse. Je ne vis que d'interrogations. Je ne vis pas. Je dévie.Bien à toi

Michel 08/11/2007 22:10

Merci Ines, si tu aimes mes mots à qui je parle plus qu'ils ne me parlent... je vais les voir, les trouver comme de vieux amis, mais toi, qui sait les trouver tout autant, ne devie pas...@ bientôt,Michel

jerem 08/11/2007 19:59

je vois l'expression d'une grande solitude dans ce tableau.

Michel 08/11/2007 22:08

Certainement... le temps d'e,lever le masque... Après, c'est une autre histoire. @ bientôt,Michel

Géraldine 08/11/2007 14:13

Oups! pas fait attention à la taille des caractères!! ;(

Michel 08/11/2007 14:20

La taille des caractères est comme toi, grande et belle... normal, quoi! :o)Michel

Géraldine 08/11/2007 14:08

On sent que bp d’émotions t’envahissent au moment où tu écris: de l’indignation, de la colère, de l’impuissance, de la souffrance… Je pense que nous portons tous un masque et sommes rarement à l’aise nus. La question que je me pose est : est-ce que l’on peut collectivement changer les choses avant d’avoir trouvé chacun notre fil rouge personnel, celui qui nous permet d’être « sage » devant toute situation ? Cette sagesse est, selon moi, la clé pour aborder les autres, le monde, pour pouvoir le faire évoluer vers plus d’humanisme, de solidarité, d’équité, d’amour. Mais le chemin est long ne serait-ce que pour s’en approcher … !. Alors, dans l’intervalle, les coups de gueule sont les bienvenus, des soupapes nécessaires. Quand en plus ils servent à réveiller les âmes et faire que d’autres se questionnent et réfléchissent, comme moi en ce moment... Ma pensée profonde du jour est qu’il ne faut surtout pas s’attrister d’être triste!Je t’embrasse et te remercie de t’exprimer publiquement à travers ce blog, j’y trouve personnellement bp de nourriture pour mon esprit autant que pour mon âme.

Michel 08/11/2007 14:17

Ma chère geraldine, tes mots constructifs sont tout à fait en accord avec ma pensée. Je suis trop instictif et parfois je cède rapidement. Je pense que dans mon cas, c'est salutaire, mais les injustices me rongent souvent et l'hypocrisie génerale de ceux qui nous manipulent. Ajoute àa ça pas mal de problèmes perso et tu as les rasions de mes coups de coeurs spontannés.Je suis heureux de savoir que tu es quelque part en train de lire mes petites délires, ça fait du bien,@ bientôt,michel

Dolores 08/11/2007 12:10

Je découvre (par hasard?) votre blog et en suis forte séduite ! Quelle esthétique ! Sublime ! Je suis conquise ! A bientôt ! Bise

Michel 08/11/2007 12:25

Merci Dolores... Bienvenue chez moi. @ bientôt,Michel

Maryse 08/11/2007 11:51

après avoir tombé le masque , on devient  peut-être comme le montre ce magnifiqe dessin dans les comm, fier sans être orgueilleux, le regard droit devant...Vaste sujet que celui des masques, portés souvent par peur en effet. Ton texte est un cri, un  écho du tableau.  Bonne journée, bises

Michel 08/11/2007 12:17

Merci Maryse... le regerd droit devant, c'est bien cela en effet et le dessin d'Arthéa est bien beau. @ bientôt,Michel

gazou 08/11/2007 05:36

Hier soir ,en contemplant le soleil couchanr,je le trouvais si beau que je me disais: si ma journée n'a servi qu'à ça:admirer cette merveille,elle n'a pas été inutile et vous,devant le même spectacle,vous parlez de ciel rouge sang et de baillon funèbre,où est la beauté entrevue?Votre texte est sombre mais très beau...Moi aussi, je rêve de visages sans masques et que cesse ce carnaval !

Michel 08/11/2007 06:57

Vous savez bien que les choses comme les gens n'ont de valeur que si vous êtes en mesure de leur en donner. Ce qui vous enchante aujourd'hui, peut vous désespèrer demain... tout dépend de votre état d'esprit.La beauté je la dissèque depuis fort longtemps, trop peut-être. Un coucher du soleil si magnifique soit-il depuis des années, ne peut panser vos plaies si à ce moment précis où il se couche, celles vous privent de vos émotions contemplatives...  @ bientôt Gazou,Michel

*MeL* 07/11/2007 23:56

Je n'ai jamais porter de masque  .. mais je hurle  souvent ...Cette peinture est boulversanteBisou doux pour ta nuit

Michel 08/11/2007 07:01

Je n'en doute pas Mel... nous sommes quelques uns à nous épuiser comme de vieux loups...Merci et à bientôt...Michel

Lolo 07/11/2007 23:09

Je t' embrasse cher MichelLolo

Michel 08/11/2007 06:58

C'est mon préféré... comment as-tu deviné?Merci Laurent, à bientôt,Michel

Ikkar 07/11/2007 22:31

Je vous embrasse, très cher ami...Ikkar, with all my love

Michel 08/11/2007 06:57

Merci Ikkar, merci... @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog