Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

 
Tel que je me connais, je ne pouvais pas ainsi me pencher sur les délices de la Grèce sans culpabiliser, sans avoir l'impression de trahir mes amours premières… mes souffles organiques, mes déserts de toujours.
Tout ce qui construit mon identité, ma renaissance.

Alors, oui, encore une fois, une fois encore...
Je pose ici quelques mots de rien, quelques mots de tout, des mots cent fois déguisés pour dire la même chose, comme je servirais le même plat maquillé d'épices différentes.
Je suis faible quand il s’agit d’amour et de dépendance.La fidélité me caractérise.

Alors, oui, encore une fois, une fois encore...
Quelques poussières d’enfance venues brûler mes yeux me donnent à flâner dans la rue de Sidi Bou Saïd qui, désormais, accueille mes pas d'adulte et pour une fois, une seule, c'est promis, je vous entrouvre la porte bleue de la petite maison.


Rue-du-bonheur-0001.jpg
La rue Essaada (rue du bonheur) Comment pouvais-je espérer plus beau nom de rue pour jeter l'ancre quelques mois par an?

U
ne rue blanche

Comme un ciel bleu
Une rue franche
Comme un mensonge
Une rue mienne
Comme rien à soi,
Et des sourires
Comme une audace
Et des soupirs
Comme une trace.

© Giliberti / Voyage secret / Bonobo 

Rue-du-bonheur-entree-50001.jpg

L'entrée de la petite maison...


Rue-du-bonheur-0001-2.jpg
Un coin du salon...


rue-du-bonheur-6-60001-2.jpg
Un autre de la chambre d'amis...


rue-du-bonheur-a--80001-2.jpg
Moez, ses langueurs et ses rêves en soirée, quand boire un café, s'éternise.


rue-du-bon100001.jpg
L'entrée de la petite cour dans ma chambre...

Published by Michel Giliberti - - Tunisie

commentaires

eva baila 07/03/2010 22:28



Michel, j'adore me promener sur vos photos de Tunisie...



Michel Giliberti 08/03/2010 08:37


Comme c'est gentil Eva de passer par là... dans cette petite maison que j'ai adorée pendant de années jusqu'à l'année dernière et qu'il ne m'est plus possible d'habiter, hélas... mais que de beaux
souvenirs. J'en créerai d'autres. Ne soyons pas passéistes.
je vous embrasse Eva et encore merci.

Michel 


Henri-Pierre 31/10/2007 16:11

Une seule fois ? Dommage.J'en ferai une fois pour toujours, car moi aussi je suis fidèle ; à mes émotions et à qui les fait naître.On ne sort pas d'une rencontre idemne.Engagé, oui.Le mot manque de légèreté, mais tout rivage humain est dense, et donc lourd.J'aime la maison cachée par la porte bleue.Elle me rappelle mon Orient.  

Michel 31/10/2007 19:05

Nous avons tous le nôtre, comme un conte caché pour les soirs d'insomnie... pour tenter le sommeil et les rêves qui vont avec...Michel

Patrocle 21/10/2007 19:28

Le Papyrus n'a pas le meme effet dans ma petite cour...J'adore l'ambiance générale...Bises de fin de WE...Pat...

bellelurette 19/10/2007 16:31

Chic ! Il y a une chambre d'amis.....

Michel 19/10/2007 16:53

Tu me fais toujours trop rire Bellurette ! j'adore! Donc tu es allée à l'essentiel. @ bientôt,Michel

Ikkar 19/10/2007 16:24

... et ce sont les mères, n'est-ce pas?, qui font les couscous les plus divins... Je vous embrasse, cher MichelIkkar, with love

Michel 19/10/2007 16:54

Oui, bien sûr...Ikkar. Mais comment l'avez-vous su? :o)  @ bientôt,Michel

Inès 19/10/2007 12:59

A mon tour de pousser la grande porte bleue qui s'ouvre sur la mer...enfin, je pars.Bien à toi.

Michel 19/10/2007 14:24

Encore un ou deux mois à attendre pour moi... mais tu pars où exactement ?@ bientôt,Michel

Maryse 19/10/2007 12:36

rassure-toi, Michel, il y a suffisamment d'épices et de parfums dans tes articles sur la Tunisie pour qu'ils soient toujours un plaisir renouvelé en passant sur ton blog. L'intimité chaleureuse de cette maison est une fois encore une invitation au voyage. Ton poème est un écho du contraste entre le blanc et le bleu.  C'est très beau. Bonne journée

Michel 19/10/2007 14:27

Merci Maryse, mais c'est vrai que parfois, alors que j'ai tout en mains de la semoule aux légumes, en passant par la viande et les épices, et je me dis,: "Quoi? ... Je vais encore faire un couscous?"Mais que veux-tu c'est encore le plat que je sais le mieux présenter et qui surtout ne me rassasie jamais. @ bientôt,Michel

Jj 19/10/2007 11:51

on se sent bien chez toi , magnifique la déco, j'adore....Henri et moi, (mon homme et moi) iront en Grèce en 2008, un rêve qui va se réaliser...A quand la Tunisie ?Jj

Michel 19/10/2007 12:01

Vous adorez ces deux pays c'est sûr... et les rêves, une fois réalisés, se multiplieront.@ bientôt JjMichel

Serge 19/10/2007 10:49

Qui l'aurait cru... cette porte bleue cache un sentiment de culpabilité! mais pourquoi???

Faut-il se sentir coupable de dire des choses gentilles? La Grèce est un beau pays... la Tunisie aussi. La Grèce est bien habitée... la Tunisie aussi. La Grèce est riche d'histoires, d'Histoire et de légendes... la Tunisie aussi. La Grèce est... la Tunisie aussi.

... ainsi que d'autres pays, peuples et civilisations.

Alors merci de nous faire partager ces instants de bonheur, d'où qu'ils viennent... et sans ariières-pensées.

Michel 19/10/2007 11:09

Non, non, cette porte ne cache rien de tel... Aucune culpabilité sérieuse, bien entendu, mais juste une entrée en matière pour dire que dans mon blog où la Tunisie est si souvent évoquée, la Grèce qui est un pays que j'adore et dans lequel je pourrais y vivre aisément me l'a simplement rappelée davantage... alors, mes mots étant ceux qu'ils ceux, ont voulu offrir à nouveau un peu de mes instincts purs, comme on offre une liqueur que l'on a faite soi-même, avec hésitation, secrètement, ne sachant comment l'invité la boira.Non, aucune arrière-pensée, une simple mise en bouche, une simple mise en mots pour répondre aussi à des mails persos d'amis tunisiens qui me demandaient si j'avais quelques idées de départ en Grèce... alors que ce ne sont que des velléités... @ bientôt, SergeMichel

mag 19/10/2007 10:01

Merci...pour ses mots et cette ambiance ...poussière d'enfance...tes pas d'adulte...et dans tes mains la clef du bonheur, une ancre fidèle pour une porte bleue ... sourires...;-)mag

Michel 19/10/2007 10:34

J'avoue avoir conscience de me répeter, mais s'égratigner aux choses que l'on aime, participer du bonheur que ça évoque, reste dificile à ranger, une fois pour toute, dans sa mémoire. je sais que je m'épancherai encore... mais merci de l'accepter.@ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog