Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

prisons.jpgCe tableau avec Franck et Xavier comme modèles, me fut suggéré lors d’une conversation « sereine » avec une bourgeoise aux idées larges et qui « comprenait tout à fait les gays ».
La discussion avançait tranquillement quand, au bout de quelques instants, elle me dit : « Les homosexuels, c’est formidable ! Je les comprends tout à fait, ce sont des êtres exquis, si drôôôles... c’est géniaaal! ils ont du goût, leurs appartements sont toujours ravissants et ils sont si propres... »
Je lui répondis que c’était une vision bien réductrice des gays et je lui rappelais que nous nous battions aussi pour avoir les mêmes droits que tous.
Elle me rétorqua. « Se battre ? mais pour quels droits ? c’est idiot ! C’est comme si tous les diabétiques manifestaient… Ils ne peuvent quand même pas vivre comme les autres, on le sait ! Ils sont en prison. »
Pressentant le pire, je lui demandai ce qu’elle entendait par « en prison ». Elle me rétorqua entre deux petits-fours (nous étions à un vernissage) : « Notre société réclame une certaine virilité, une certaine audace, non ? Les homosexuels sont bien trop emprisonnés dans leur impossibilité de s’intégrer à elle... le vrai problème, c’est qu’ils sont en prison, je vous assure. »
Eh oui, je vous passe le reste, car j’étais à deux doigts de lui faire avaler tout l’or de ses breloques qui dégoulinaient sur elle, lui faisant comprendre qu’une minorité peut aussi espérer que la majorité les accepte comme ils sont, mais c’était difficile à lui faire admettre qu’elle n’était pas si compréhensive que ça… et que le milieu gay l’intéressait un peu comme les gens vous disent que les favelas sont « Formidaaables !!! » et que c’est « Incroyaaable !!! » ce que les pauvres peuvent faire avec un rien… sans tenter de se mettre à leur place.
Bref, en étant de charmants jeunes gens, dociles, propres et fantaisistes, nous étions, pour cette dame, suffisamment récompensés par le regard honnête de la société.
Nous étions un peu, grâce au quartier du Marais, des animaux exotiques qu’il fallait parquer dans un Thoiry conservateur ; une certaine idée de la « prison » pour homosexuel(le)s, tolérée par ceux qui les rejettent. Quelle misère!

Heureusement que ce discours n’est pas majoritaire ( quoi que... ! )
Voilà pourquoi, sur ce tableau, si la position  des personnages peut faire croire à l’unité, au rapprochement et à la tranquillité, les regards, eux, semblent inquiets et refléter ( pour Xavier, tête sur les genoux ), une inquiétude et pour Franck, un  fatalisme devant un horizon incertain.


Il faudra que je parle un jour de Xavier… plus tard, quand j’y parviendrai.

Published by Michel Giliberti - - Quelle misère !

commentaires

nizar 15/10/2008 13:08

une telle amitié, et tel amour c'est ça ce que nous avons besoin toujours

Michel Giliberti 26/11/2008 16:40



Je veux bien le croire,


Bisous,


Michel



Chris-Tian Vidal 21/05/2008 11:12

Prison-sauna.Les ghettos.Homosexualité-Dibète.La route est encore longue, Michel,  contre toutes les formes d'obscurantisme. Et parfois le ghetto gay se tire une balle dans le pied. Je reviendrai sur cela dans l'un des mes articles du blog."Restons en colère, soyons vigilants", nous disait la Grande!Dans nos coeurs, elle nous accompagne.

Michel Giliberti 21/05/2008 18:40


Oui, c’est un vaste sujet… Nous en parlerons ensemble bien volontiers…
 @ bientôt,

Michel


Nath 05/09/2007 19:57

Cher Michel,Souviens toi du blog de  aladin1200.skyblog.com, un article sur El Watan est sortie hier relatant les conditions de vie des homosexuels en Algérie. Mon ami Aladin est ravi, nous nous sentions bien seuls hier soir dans l'euphorie de ce moment chacun de notre côté.Je t' envois le lien permettant d'avoir accés à cet article. Je suis si contente, c'est une porte franchie, j'espère qu'il y en aura bien d'autres...La lutte sera longue, difficile, dangereuse même, mais le combat est juste, vital, impératif...Je voulais te faire partager cela:)http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=75574 Bonne soirée Michel, @ bientôt.Nath

Michel 05/09/2007 22:30

Oui, c'est formidable. Je vais lire ça attentivement. je suis déjà allé sur le blog d'Aladin et j'ai vu son article.merci Nath, @ bientôt,michel

nathalie 03/09/2007 17:04

Si j'ai des réactions aussi épidermiques que l'avant dernier com Michel, c'est que je suis infirmière psy, j'ai durant toutes ces années j'ai travaillée dans des foyers de la DASS recevant de jeunes enfants,dans un foyer de réinsertion social pour homme et bien évidemment en psy. Je suis confrontée depuis longtemps à toutes les incohérences du "système"... Et la connerie y est reine crois moi, c'est insupportable . Alors éduquer c'est très bien, je suis une ardente combattante, mais j'ai parfois ,et, trop souvent à mon goût, l'impression de me battre, nous sommes quelques uns dans ce cas,contre des moulins à vent. Et ce n'est pas faute de ne pas avoir combattu bien au contraire. Et ,quand on nous balance allègrement que l'on supprime 11000 postes d'enseignants.... L'éducation et vraiment une chose bien fragile...voir éphémère...Enfin haut les coeurs! Et repartons au combat!...

Michel 03/09/2007 17:40

Je suis tout à fait d’accord avec toi et moi-même, je suis désespéré quand je vois le budget de l’éducation toujours limite alors qu’on augmente régulièrement celui de l’Armée. C'est tout à fait pitoyable ! Mais quelques que soient les avatars, quelles que soient les lassitudes de chacun, les tiennes plus que les autres (puisque j’ignorai ta profession) tu sais très bien que seule l’éducation peut développer la créativité, l’ouverture d’esprit, etc., mais qu'il faut commencer immédiatement, dans le berceau. Donc les parents ont un rôle essentiel, les éducateurs ne devraient avoir qu’à s'engouffrer dans le mouvement… hélas, les parents semblent aussi perdu que leurs enfants... c’est un vrai problème de société.  @ bientôt,Michel

nath 03/09/2007 11:33

Petite histoire enfantine.L'école comme chacun sait est le lieu de beaucoup d'apprentissages et aussi de l'élargissement du vocabulaire qui n'est pas toujours des plus académiques. Aussi, je demandais à mes enfants si elles ne connaissaient pas un mot de m'en demander la signification avant de l'introduire dans leur vocabulaire.Un jour Ludivine mon aînée ,6 ans à l'époque, sort de l'école un midi. la sortie est aussi un moment privilégié. Celui on l'on raconte les petites histoires, les petites aventures, le moment des grandes confidences et des échanges. Ce jour là donc, elle sort et me dit :-« Maman, Julien tout à l'heure il a dit « pd », ça veut dire quoi et je peux le dire ce mot ?-Non chérie, il ne faut pas parce que ce mot tout le monde l'utilise et ne sait même plus ce qu'il veut dire. En plus, on l'utilise comme une injure avec l'intention de désigner une partie de la population homosexuelle.-C'est quoi homosexuel ?-Etre homosexuel, c'est aimer une personne du même sexe. Un garçon qui aime un garçon ou une fille qui aime une fille.-Ah ! Et c'est pas bien ? Il ne faut pas ?-Tu sais dans la société, dans la vie de tout les jours, cela n'est pas bien vue. Parce que la normalité pour la majeur partie des gens un couple, c'est un homme et une femme. Mais pas autre chose.-Ah et pourquoi ?-Et bien parce que nous sommes conçu pour avoir des enfants j'imagine et et que les couples homo ne peuvent ainsi en avoir !-Et alors, c'est pas grave ça !-Non mon ange ce n'est pas grave tu as raison.-Moi je pensais qu'on pouvait être amoureux de la personne que l'on voulait.-Ah oui ?!-Bah oui. Ca n'a pas d'importance qu'un garçon aime un garçon ou une fille aime une fille, c'est normal moi je trouve. L'important c'est d'aimer. Tu trouves pas maman ?-Oui ma chérie, c'est toi qui a raison. Et toi , tu as déjà été amoureuse ma puce ?-Oh oui ! Pleins de fois ! Il y eu Thomas à la crèche, et puis Nicolas à la maternelle et maintenant c'est Adrien mon petit copain.-Il est gentil lui ?-Oh oui alors, il m'a dit qu'on se quitteraient jamais et qu'on se marieraient ensemble.-Ah c'est bien alors. Mais comment sais-tu que c'est de l'amour ? Tu as des copines , tu n'a jamais ressenti de l'amour envers l'une d'elle ?-Non ,avec les copines c'est juste amie comme avec d'autres copains. J'ai jamais été amoureuse d'une fille moi je préfère les garçons. -Tu crois que tu pourrais être amoureuse d'une fille ?-Non moi, je trouve que c'est mieux les garçons, je me sens mieux avec.Mais je trouve normal aussi d'aimer quelqu'un du même sexe. Si on aime mieux comme ça ben c'est parce que cela doit-être comme ça, c'est tout. Et je trouve pas normal d'être méchant avec eux. -C'est bien ma chérie, je suis fière de toi, tu es bien plus raisonnable que beaucoup d'adultes.Cette histoire est véridique, c'était il y a 13 ans, elle est restée gravée dans ma mémoire. Les enfants ont cette beauté naïve de tout trouver normal à partir du moment ou il n'y a pas de mal. Ils ont la vérité pure. Que beaucoup d'adultes ont perdu. Je nous vois encore ce jour, il faisait gris, c'était en automne. Je me suis dit que nous devrions regarder un peu plus les enfants car ils ont tant à nous apprendre... J'ai d'ailleurs toujours fait en sorte de les accompagner plus que de les diriger.Bisoux ,bonne journée Michel.

Michel 03/09/2007 12:15

C'est pour tout cela que l'éducation est si importante pour un enfant qui absorbe tout et mémorise pour plus tard.Cette belle aventure avec ta fille en est la meilleure des preuves. Il n'y aura jamis dans sa tête le moindre doute quant à la libert d'aimer qui on veut.Bravo NathMichel

Nath 02/09/2007 23:32

Que veux-tu Michel, on a pas encore trouvé un vaccin contre la connerie.En plus, je crois que s'il venait à être trouvé là tout de suite, on tomberait très vite en rupture de stock.Bisoux, à bientôt Michel.

Michel 03/09/2007 08:07

Le vaccin idéal, le seul, est l'éducation et l'ouverture d'esprit qu'elle doit donner à chacun de nous. @ bientôt,Michel

Viviane 31/08/2007 19:25

Comme c'est aigu et bien vu sans être réducteur...tant d'amis gays qui ont vécu cette scène

Michel 31/08/2007 19:39

Oui, bien sûr et heureusement nous savons regarder ailleurs, là où les regards sont vrais...

*MeL* 30/08/2007 22:55

Ce tableau me boulverse pour de multiples raisons ...Le texte m'a fait sourire  ..oui, c'est vrai " des connes et des cons " il en existent  dans tous les milieux  ( riche ou pauvre  )Hélas !

Michel 31/08/2007 07:40

je ne retiendrai donc qu'une chose... que le tableau te bouleverse, c'est si troublant. Merci Mel, @ bientôt,Michel

Marc 30/08/2007 17:45

Cher Michel,Il est évident que cette femme bobo est très bête.Peut-être s'est elle mal exprimé lors de ce vernissage mais je pense qu'elle est au fond profondément conne.Sa bêtise d'analyse, elle l'a probablement acquise avec un mari qui a dû ou doit encore la tromper énormément.Quel bonheur pour lui !...Parlant de prison et de gay, elle ne savait pas ce dont elle parlait.On n'a qu'à lui montrer les gays lors de dernière mondiale, une étoile rose sur le torse.Elle n'a qu'à relire les pages de l'express d'il y a quelques mois sur les gays qu'on assassine en Iran.Alors cette conne en conviendra-t-elle peut-être : être gay, c'est être libre et non être prisonnier de cette maladie qu'est la vie telle que nos parents nous y ont conviés; cette vie d'aujourd'hui, celle que décrivait Gide: ose devenir de ce que tu est !Je crois qu'elle ne comprendrait même pas, sauf si on lui disait que son mari la trompe avec un mec !Bien cordialementMarcwww.myspace.com/marcjoseph6  

Michel 30/08/2007 18:17

Ce serait jouisif, je l'avoue!!!Pour pas mal de gens d'un certain âge, le combat des homosexuels reste très évasif, virtuel même; À ne pas vivre les révoltes des autres et surtout des cathégories qui ne les interesse pas, les choses semblent acquises; je me souviens de jean louis Borry, un soir dans une émission télévisée, obligé de faire des métaphores pour annoncer son homosexualité. Seuls les initiés peuvent comprendre combien la marche fut difficile pour parvenir à notre "liberté" et comme il ne tient à rien qu'elle régresse. @bientôtmichel

Faux rêveur 30/08/2007 15:02

superbe tableau, et affolante vision de cette dame sur l'homosexualité... mais ces clichés-là ont la vie dure, j'ai aussi entendu mon père parler ainsi des homosexuels, parce qu'un de ses collègues l'était, et drôle, un goût exquis, et surtout, "pas du tout folle"... (je cite mon père). Bref, le principal était que ça ne "saute pas aux yeux". En prison, oui... il y a des gens qui acceptent, tant que ça ne se voit pas...

Michel 30/08/2007 17:02

Toujours... bien sûr! J'ai entendu une fois: "on dirait même pas qu'il est pédé"... ce qui rejoint imméddiatement ce que vous dites... l'honneur était sauf. Quelle misère! @ bientôt,Michel

Ikkar 30/08/2007 14:27

Cher Michel,vous dites que "tolérer" remplace encore trop souvent "accepter". Il ne s'agit même pas de cela. On "accepte" lorsqu'on s'est posé des questions, après réflexion. Cela implique que l'on a pu, à un moment donné, être étonné, choqué, bouleversé, que sais-je?, et qu'après avoir réfléchi, on s'est dit que, finalement, oui, peut-être...        Alors qu'on ne devrait même pas se poser la moindre question!!Serais-je utopiste? moi? hum... vous me connaissez... lolIkkar, with love

Michel 30/08/2007 17:00

Cher Ikkar, vous êtes utopiste, mais oui... en doutiez-vous? :o) et les gens brûlent les étapes, vous savez bien. À quoi servirait la réflexion quand les discours caricaturaux suffisent à se faire une idée.@ bientôt cher Ikkar et restez utopiste bien sûr.Michel

jerem 30/08/2007 14:01

Terrible, le regard de Xavier, sur ce tableau.Pour le reste, j'avais eu une réflexion qui rejoint un peu cela quand j'ai répondu à un article d'un ami sur la pièce "les homos préfèrent les blondes".J'avais écrit en commentaire: "Ce n'est pas avec ce genre de truc qu'on va réintégrer la communauté nationale, dont certains cherchent, à toute fin, de nous tenir éloignés à travers les clichés les plus tenaces, faisant des homos des individus à part, chargés de distraire la soirée de Madaaaaame, parce que c'est du dernier chic d'avoir un de ces excentriques dans toute soirée mondaine qui se respecte afin d'amuser la galerie."Allez, allez, approchez Messieurs, Dames, qui n'a pas son PD alibi pour la soirée, pour tenter de faire croire à toute la bonne société qu'il a l'esprit "ouvert"?".

Michel 30/08/2007 16:54

C'est absolument vrai. Beaucoup de gens sont très heureux d'avoir dans leur entourage direct un ou deux pédés... c'est très tendance et dans les soirées, rien n'étonne mieux. :o)heureusement quand même que ce n'est pas la majorité, quand à la pièce, ben oui... les gesn aiment les clichés. @ bientôt,Michel

Henri-Pierre 30/08/2007 11:56

Mais même les SDF, cher, peuvent avoir leurs raffinements, il en est qui dans leur dénuement posent un vieux tapis récupéré ainsi qu'un tabouret faisant office de table basse avec un vase et un bouquet. Ils sont, n'est-ce pas, délicieusement exotiques...Bon, consolons-nous en disant que ces "attitudes intermédiaires" sont tout de même préférables aux exclusions et autres anathèmes d'intolérance.Pour en revenir à plus essentiel, votre toile, j'ai immédiatement pensé, Michel, à une violente et bouleversante image du film "La Vierge des tueurs" lorsque l'adolescent meurt dans les bras du héros. Une Piéta de la fatalité encore plus  belle que celle de Michel-Ange parce que de chair, de larmes et de sang.

Michel 30/08/2007 12:17

" LA vierge des tueurs..." Vous me parlez d'un film qui m'a remué profondement, destabilisé, même. Un film d'une grande beauté alors qu'il dénonce l'horreur. Cette toile est antérieure au film, mais du coup je voudrais le revoir et savourer ce que vous dites leur trouver en commun...Merci Henri-Pierre de me rappeler cette histoire d'amour improbable entre un écrivain désabusé qui revient chez lui après des années d'abscence et ce jeune voyou dont on ne peut que comprendre la tragédie au quotidien. @ bientôt,Michel

josie 30/08/2007 09:22

Beaucoup de personnes ont encore l'esprit fermé et ridicule sur l'homosexualité,et tu vois cette bourgeoise, je lui aurait fait avalé toutes ses breloques comme je me connais !!!!  Etre gays c'est aussi l'amour, la passion, le partage, et le respect de ces unions devraient être accepté par toute la société . Mais notre société à des oeillères, Vivre caché, certes non ! vous savez offrir votre générosité et je suis certaine que vous êtes bien plus à l'écoute des autres. Ma réflexion est sincère, car dans mon entourage je fréquente des personnes comme vous et je peux t'assurer que c'est un réel plaisir de partager avec eux ou elles .Belle journée Michel.

Michel 30/08/2007 11:17

Merci Josie, tes mots me vont droit au coeur, mais il suffit d'aller sur ton blog pour comprendre et savourer ta largesse d'esprit et ta génerosité. @ bientôt et toi aussi, belle journéeMichel

Maryse 30/08/2007 08:21

en lisant ton article, ça m'a de suite évoqué les nobles parlant des "sauvages". Ces braves sauvages à plumes tellement pittoresques ! ...le snobisme peut rendre vraiment grotesque, la preuve ! Je me souviens d'une femme disant souvent : "l'homosexualité ça ne me gêne pas, mais il ne faut pas qu'ils s'embrassent devant moi !" . Ah, bon !C'est la société qui vit en prison... la seule question est de savoir pourquoi l'homosexualité fait peur. En quoi elle serait un danger ? au nom de quoi on refuse toujours mariage et adoption ? alors que tellement d'enfants vivent dans un désert affectif qui va bousiller leur vie. ça fait partie des choses que je ne comprends pas .Le sentiment d'inquiétude est fort dans ce tableau. J'aime bien le lien discret dans la main , au dessus de ta signature. Bonne journée

Michel 30/08/2007 08:51

La sociéte fort heureusement change (tout au moins je le crois), mais il y a encore beaucoup de chemin à faire et "Tolérer" remplace encore trop souvent "Accepter".Nous sommes encore pour beaucoup tolérés tant que nous ne sommes pas à découvert, tant que nous n'affolons pas, tant que notre image est lisse. Et puis il y a un côté plus pervers (au point de vue politique), c'est le fait que nous somme souvent travailleurs, célibataires... donc productifs et dépensiers. l'idéal dans une sociéte de consomation. Je ne crois pas qu'on nous accepterait autant si nous étions de doux rêveurs...Merci Maryse pour ce long commentaire. @ bientôt,Michel

Aline 30/08/2007 08:18

Bonjour Michel,les discours de cette dame "bourgeoise" lors d'un vernissage c'est tout à fait cliché. Vivre dans une prison tout dépend: oui si je ne fréquenterais que le "milieu homosexuel", non parce que je ne me colle déjà pas cette étiquette dessus en devant le dire partout, je le vis simplement et ça se voit. Amicalement

Michel 30/08/2007 08:45

Je dis toujours que j'aime vivre mon homosexualité au milieu de tous, car je suis sur terre et donc avec tout lemonde. M'enfermer dans le simple milieu gay me rendrait fou ; je suis si curieux de chacun, mais ce qui me génait dans les propos de cette dame d'une rare stupidité était qu'elle nous pensait incapables de vivre dans la société à laquelle nous appartenons et que ce prétexte était suffisant pour ne pas devoir réclamer des droits... Donc drôle, propres, etc... devait nous suffir.Michel

Serge 30/08/2007 07:15

Et bien oui, je suis aussi d'avis que cette bourgeoise ne se rend pas compte qu'elle est prisonière de ses idées reçues, la pôôôvre...

Amitiés helvètes.

Serge

Michel 30/08/2007 08:38

Comme quoi la prison n'est jamais loin... :o)Michel

bellelurette 30/08/2007 00:26

Aaaaaah bon, les gays ne sont pas drôôôôles, je ne comprends plus rien............. !

Michel 30/08/2007 08:37

Tu me fais rire Bellurette.... et de bon matin...@ bientôt,Michel

P'tit Bob 29/08/2007 22:30

Bonjour Michel,De retour de Tunisie, me revoilà dans un autre pays merveilleux de beauté et de talent : votre blog.Inutile de vous dire que j'ai eu, entre autres, une pensée pour vous devant la maison de la culture de Bizerte... hélas pas de visite à Sidi Bou Saïd cette année.Pour en revenir à votre "PRISON", le simple fait pour cette femme de tenir de tels propos démontre que le regard qu'elle porte sur les homosexuels lui renvoie une image d'elle qui la rassure car, en fait, c'est elle qui est en prison. Mais ça fait tellement "fuuun" de dire aimer les gays. "C'est géniiiiaaal, non ?"Il faut de tout pour faire un monde... Des gays comme des connes !A+Bob

--- 30/08/2007 08:57

je suis ravi de vous savoir de retour avec la tête pleine de nouveaux souvenirs (je suppose) ça me fait drôle que vous me parliez de la maison de la culture, ça me rappelle tous les beaux souvenirs de mon expo 2005. je restais là-bas tous les après-midi à discuter avec les visiteurs, à prendre des thés avec eux, c'était génial... j'espère avoir l'occasion d'exposer une fois encore là-bas.je vous souhaite une bonne réinstallation en France. @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog