Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Articles avec #poesie

 

M-D'A

P’tit rêve pâle
 P’tite envie sale
P’tit ami râle
P’tit amiral
Combien de toi dans tout ce moi
  Et que d’ennui dans tant de nuits !
C’est à peine si
C’est ta peine qui
C’est à nous deux 
C’est à nous de… 
De quoi ?

© Giliberti

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Poésie

Black-en-croix2jpg  Les bras en croix sur une terre morte
Il brûle un à un ses atouts
Les bras en croix sur la folie des hommes
Il clôt ses yeux d’enfant trahi

Les bras en croix sur ce qu’il détruit
Il veut pourtant que tout renaisse.

Sans Boussole
Sans voilure
   Que sera l’homme de demain ?
© Giliberti


Voir les commentaires

Published by Miche Giliberti - - Poésie

crane-et-miroirÀ l’écoute de Satie me viennent de sottes idées, noirs sursauts comme ses notes dans l’abîme serti de mes soubresauts ; noirs assauts de mes sautes d'humeur et de mes maux tressés.
Satie… Si ses blanches et ses noires conjuguent autant mes ressauts et mes creux, si comme des satellites, elles tournent autour de mes vanités satyriques ou salutaires, c’est le signe que Satie essaime et sème dans la soie de mes sens assagis.
 

 

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Poésie


Quant à perdre la tête, je la perds avec toi…
À l’heure des retards qui planifient ma vie, rien ne signe l’hiver… Rien n’annonce le tocsin !
Et même si les paons font la roue et se moquent de mes plumes qui n’attirent plus personne, il se trouve que c’est toi qui sais encore les voir et c’est toi qui me donnes des envies de voler…

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Poésie


Et puisqu’en août, au jardin, il m’est donné de croire que l’automne s’installe, mes amours de soleil se tachent aussi de rouille et de rose, puis s’enferment déjà au secret des silences et de tous les mots vains.


Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Poésie

Dieu, Diable, et sainte histoire
Ont toujours su bien m’ennuyer
Mais quand aux soirs de grandes attaches
Entre fumées et draps froissés
Entre douleur et faim de nous
Tu m’ensorcelles jusqu’à l’aurore,
Me vient en tête et c’est stupide
L’envie de dire à ton oreille
Tu es mon ange et mon démon

© Giliberti /2007

Voir les commentaires

Published by Miche Giliberti - - Poésie


C’est aujourd’hui la journée de la femme, et dans cette  société des quotas et des formules, je veux simplement embrasser celle qui se souvient de moi chaque instant de sa vie et que j’aime chaque jour… ma mère qui aura 91 ans en mai.


Maman, aujourd'hui © Giliberti / 2007

La chaux brûle les morts,

Et consume leurs rires.
De sa poudre incendiaire
Elle blanchit l’âme noire
Dès l’ultime départ.
Une vague se retire
Là-bas où tout se meurt.
*
Là-bas au rien ne meurt,
Une mère qui respire
Comme un négoce d’ambre
Autour de l’A D N,
Me parle encore et plus
De son amour égal
De son fardeau entier.
*
Ici, ou tout me happe
Depuis mes nuits de craintes
Jusqu’à mes jours de doute
Cette mer de mots d’amour
Cette mère des maux d’amour
Me réconforte quand l’heure
De ma vieillesse arrive.

In Voyage secret Tunisie © éditions Bonobo/2004

Maman, dans un fantasme oriental...


Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Poésie




Je m'en veux un peu de n'avoir pas grand chose à dire ces jours-ci, mais j'ai quelques raisons sérieuses qui m'empêchent de le faire et me rendent vulnérable. Mon esprit n'est pas tout à fait disposé à capter ce qui ferait rire ou rebondir.
Aussi, dans ces moments de défaillance où les jours difficiles s'invitent à ma table, je préfère donner du temps au temps et mettre sur le fond noir de mon écran, mes rêves bleus, mes instants fragiles qui sont autant de béquilles quand tout va mal.


© Giliberti / 2007

J'ai souvent parlé de Moez, mon grand ami tunisien qui a tant et tant posé pour moi, jusqu'à la fatigue, jusqu'à l'overdose, mais qui continue volontiers à le faire, car il sait que j'y tiens et que lui même est heureux de se voir reproduit sur des toiles dont certaines font parfois deux mètres de long et qui sont, pour la plus part d’entre elles, réunies dans un livre d’art « Voyage secret Tunisie ».

Je vous livre quelques-unes des photos qui le représentent et que j'aime tout particulièrement parce que lorsque je les ai prises, ça faisait à peine vingt-quatre heures que nous nous connaissions ; c'était en 2002. J'avais décidé que c’était là mon dernier voyage en Tunisie. Il est vrai que j'étais en pleine analyse et que les remises en questions m'aliénaient à ce moment de ma vie.

Et je le rencontre.
Et je décide le peindre.
Et mes voyages continuent.
Et j'emporterai un jour Jean Charles avec moi pour m'installer définitivement là-bas.


© Giliberti / 2007


© Giliberti / 2007


Quand ailleurs, c’est ici
Et que brûlent mes émois
Quand je migre sur place
Et m’empourpre de rien
Je n’entends que les mots
Qui détruisent les hommes
Ces mots morts et leur faux
Qui renverse mes sens
 Pour qu'ils n’engendrent plus .
© Giliberti / 2007







Deux tableaux issus des ces poses





Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Poésie

Encore un jour.
Un jour sans nuit.
Mes yeux savaient l'obscur
Quand tu les allumais.
Le coeur des hommes est si fragile
Sous ses blessures singulières.
Pourquoi ton chant s'élève haut
Et me renvoie à tes chevilles ?


© Giliberti - 2006

Moez à Beja/Photo Michel Giliberti © Giliberti 2006

La nuit,
Quand tout se tait,
Mon cœur,
Fait un tel bruit…

© Giliberti - 2006

La campagne de beja/photo Michel Giliberti © Giliberti 2006

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Poésie

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog