Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #photos et poesie.

meule-a-grains-copie-1

Vous aviez de ces lieux un souvenir ardent attaché au tapis et à la meule de pierre qui amusait vos yeux. Vous pensiez que les choses d’un temps hors du vôtre ne pouvaient me séduire. Je vous avais murmuré que mes mains savaient aussi bien lire les rides des pierres centenaires que la soie de vos deux décennies.

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

 

lionel-profil-copie-2

  1. Je n'aime que les murs
  2. Qui jettent l'ombre sur ma peau
  3. Je n'aime que les peaux
  4. Qui incendient mes murs.

© Giliberti

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

 

Moez-mur-gris-copie-1

C’est aux heures lourdes de la sieste, dans le silence engourdi de la chambre, que tes gestes savaient réveiller mes sens.  
C’est aux heures sourdes de la sieste, dans le tumulte éperdu de mon coeur, que mes mots savaient endormir tes pulsions.

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

 

jardin-après-la-tonte

Je suis l'eau
Comme tu es la terre
  Et nous enfantons des jardins bleus d'attente.

© Giliberti

jardin-2

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

lilas-dans-le-soleil-coucha

Avant hier soir, au coucher du soleil, le ciel était partagé en deux ; bleu à l’est, gris à l’ouest. C’est alors que le rouge incroyable d’un rayon de soleil perça la chape des nuages et vint éclairer comme un projecteur la cime du lilas et des bambous du jardin. J’étais en train d’écrire quand l’incendie de cette lumière me fit tourner la tête. Dans l’espace feuillu dont les couleurs commençaient à s’éteindre, la beauté de cette clarté qui transformait mes lilas mauves en lilas rose orangé était spectaculaire. Je n’ai pas résisté et je suis descendu comme un fou saisir l’instant magique.
Les photos sont floues (je me suis trop précipité, je savais l’instant fugace), mais les couleurs sont exactes. Aucun trucage. D’ailleurs, si je m’étais aventuré à en faire, je n’en aurais jamais osé de tels.

le-lilas-dans-le-soleil-cou

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

manu-

Silence et larmes se marient chaque nuit et bâillonnent mes espoirs. Dans ces draps que je crois encore nôtres, mais qui sont un linceul, mes angoisses s'empêtrent et m'étouffent. Que ces nuits sont cruelles !


Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

Mehdi-a-Sidi--2

Je ne sculpterai plus…
La veine d’améthyste
Sous l’ambre de ta peau
Me rassasie du marbre.
 
Je n’esquisserai plus…
Tes yeux de pierre noire
Dessinent mes ardeurs
Et gomment le sommeil.

Je ne ferai plus rien…
Tes gestes de ruisseau
Tes danses autour du puits
Suffisent au créateur.

Je ne vieillirai plus…
La pourpre de tes lèvres
Incendie mon déclin
Des plus rouges clartés.


© Giliberti

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

  1. lionel-vert
  1. Dans la chaleur et les parfums
  2. Sa peau unique
  3. Humide et sombre
  4. M’étourdissait comme un alcool.
  5.  
  6. Dans la moiteur des draps lilas
  7. Ses lèvres lisses
  8. Si lisse ellipse
  9. N’omettaient rien de leur calcul.
  10.  
  11. Dans l’ombre exquise de la chambre
  12. Ses mains si douces
  13. Si doux, ses mots 
  14. Me redonnaient le goût de croire.

© Giliberti M

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

Xavier-lumiere-rouge-Depuis ce monde du silence où j’entends chacun de vos cris, il me reste une mise à nue, un vide étrange qui me confond ; un vide qui clôt mes souvenirs et s’ouvre à vos désirs.
Sachez que dans mes nuits, tout ce qui se ternit se pare aussi d’éclat et qu’à l’heure douce de la fin, s’ajoute celle des lendemains de marbre noir ou de fusion, de ciel obscur ou de terre profonde.

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

Cahier-de-dessin

Je vous aurai tant donné
Je vous aurai tant volé
Mais à l’approche de jours plus sombres
Mon impatience de l’absolu
Se lasse de votre port d’attache
De son anneau à ma frégate.
L’ivresse est là, encore intacte
Mieux vaut la vivre que vous aimer…

© Giliberti

Voir les commentaires

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog