Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>

jeune-tunisien-de-tozeurRegard d'enfance, regard du sud de la Tunisie. Parfums d'une terre majeure où les grains de sable constellent les joues de ceux qui, souvent, travaillent dès le plus jeune âge.

Voir les commentaires

Intérieur99-blog

Voir les commentaires

  • carthageLumière celeste sur les ruines flamboyantes de Carthage...
  • Lumière des hommes sur les ruines de la droite en France... durable, je l'espère !

Voir les commentaires

PHOTOS-VII 3742

Le visage de la mer est encore celui qui me convient le mieux et aux longues soirées en tête à tête, je préfère le face à face turquoise de son horizon qui m’enchante.

Voir les commentaires

  • PHOTOS-VII 3761
    • Les fougères palpitent au seuil de ta porte
    • Mon coeur, tout autant.
    • © Giliberti

Voir les commentaires

affiche michel tel-fbEt voilà... Depuis des années, j'en rêvais. Les choses sont longues à s'installer ! Les beaux récits, les verts espoirs, les forces vives, tout semble vous échapper. La griffe du temps ne vous épargne pas, non plus. Puis un jour, on se retrouve devant une porte ouverte. À petits pas et sans faire de bruit, on entre dans l’espace intime de ses désirs et là... on entend le murmure des hommes oiseaux.

Voir les commentaires

PHOTOS-VII 3757

Tu crois qu'on nous voit ?

Voir les commentaires

Le-burnous-2 Ses yeux pleins du soleil que dégage sa peau
Se ferment à l’Orient où les lumières se lèvent
Elles argentent ses mots comme elles boisent son souffle
Puis inondent sa bouche de la voix du désert.
De nous tous, c’est celui qui saura taire les maux
Et d’un geste d’ébène faire renaître demain.

© Giliberti

Voir les commentaires

maman

C’est la journée de la femme… Une par an. Quel effort, n’est-ce pas, quand il faudrait penser à vous toutes, toute l’année ? Désormais en Tunisie, j’ai une pensée accrue pour vous et pour ma mère ma mère qui me fit naître sur cette terre qu’elle adorait. Aujourd’hui, elle vit en moi depuis qu’elle ne vit plus, mais c’est sans douleur, sans drame… elle est juste là, au creux de moi… réfugiée heureuse, avec ses rires, comme toujours.

Voir les commentaires

Moez-en-noir-2

Les chemins lourds de sens savaient se faire légers
Quant son sourire discret flairait mon impatience.
L’âcreté du vent fort n’empêchait plus la marche
Et l’eau vieille des douleurs s’évaporait bien vite.

© Giliberti

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>
Haut

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog