Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

xavier
Sous mes doigts qui ne cherchent plus rien, la saveur de ta peau reste intacte.
Il me semble que tu hantes toujours mes chimères et l’azur de tes yeux reste encore ma victoire.
Lisse image, terre d’ancrage, c’est peut-être…
Barque frêle, libre amarre, c’est certain.
Sur mes lèvres qui ne clament plus rien, la justesse de tes mots s'est lovée.
Il me semble que tu nommes à jamais mes instincts et tes rouges pensés sont de tous mes repos.
Rires et larmes, pluie et vent, c’est encore…
Doux enclos, saisons mortes, c’est déjà.
 
 

commentaires

S

Le texte est comme une branche qui hoche la tête entre le peut-être et le certain et le tableau est d'une puissance caressant des peaux musclées et des bras d'athlètes. C'est une histoire entre
les Achilles et les Titans... ! Les poètes sont ainsi et l'art est le champ où ils naissent et se révèlent ! Comme d'habitude et le texte et le tableau ou la photo ne laissent pas indifférent
....! 
Répondre
M


Les histoires d'amour (avant de finir mal) sont souvent affaire de tripes et de muscles...Pour ne pas dire titanesques... Pour ma part je préfère le repos de "l'après" quand toute consommation
bue, reste le prix à payer qui m'inspire davantage... plein de bises mon ami talentueux...



M

Il y a des étreintes qu'on voudrait éternelles... Leur souvenir reste vivace quelques temps ; puis, peu à peu, le temps estompe la mémoire de ces heures merveilleuses. Mais, toi Michel, par tes
mots, par ta poésie, tu nous transmets dans un hymne à l'amour, un moment de bonheur comme s'il venait d'être vécu. C'est une véritable jouissance que de pouvoir participer à ce souvenir,
d'avoir le sentiment de le partager avec toi ! Sans doute, j'ai la chance de ressentir ces choses-là, comme tu les vis, comme tu les exprimes.
Répondre
M


Mon cher Michel tu as toujours des mots ciselés pour évoquer
les sensations que tu éprouves et c'est toujours un bonheur de te lire. Oui, les heures merveilleuses sont toujours vivaces, et devraient être éternelles, mais c'est encore leur fragilité qui les
rend plus belles... Merci Michel pour ces partages.
je t'embrasse



H


Magnifique kaléïdoscope des corps où ce qui est à l'un est à l'autre dans la dissolution de l'individu en tendre osmose.
Bouleversant.



Répondre
M

Mes deux bébés...
 Bisous

Michel 


C

Deux enclos en une étreinte réunis. Réunions. Libertés.


Répondre
M

Oui, une étreinte, c'est déjà un enclos...
 @ bientôt

michel 


Y


Bonjour à vous,
nous sommes le 1er février et donc au beau milieu de l'hiver.Le froid glacial nous envahis toutes et tous,aussi pour retrouver un chouia! de chaleur,je file pour un (voyage exspresse) sur votre
DIAPORAMA théme notre TUNISIE.AH! un bien-etre m'envahis des les 1eres images.Je le ressens qui s'installe déjas sur mes épaules et mon dos tout mon étre se réchauffe au contact des lumiéres et
des couleurs et je me laisse aller à réver que le printemps finira de paufiner se bien-étre.J'irais certénement revoir les nefliers en fleurs sur la route  entre MENZEL et
MATEUR.M'assoire sur les bords du lac d'ICHKEL et faire une pause au café de PARIS.Il y aura peut-étre SOFIANE ou BRAHIME pour savourer se moment là avec leurs histoires du BLED.J'aurais pour ma
part oublié l'HIVER ici à PANAME.
Je vous  souhaite une tres belle journnée là ou que vous soyé.



Répondre
M


Vous êtes amoureux de votre pays et c'est bien normal, mais comme je vous l'ai déjà dit, la Tunisie prend un virage à 300 à l'heure et je crains que toutes ces images ne deviennent que de purs
souvenirs... bon, il y a encore quelques années à les voir et à les respirer, mais il va quand même falloir se dépêcher...


Merci pour votre passage Yves et à bientôt,



Michel 



M

Bonne nuit , bon dimanche , gros bisous . RENEE (mamiekéké).


Répondre
M

Bon dimanche à toi, Renée...et merci pour cet ange papillon...

Michel 


J

quand ça ne va pas, comme en ce moment, j'aime à parcourir tes pages
amitiés
Jj 


Répondre
M

Qu'est-ce que tu as ? tu as mon mail, tu sais...
 bises,

Michel 


N

Plus je lis tes mots, plus j'ai la sensation d'une arrivée à bon port, de l'absolue évidence d'un amour magnifique. C'est très apaisant et la photo est si tendre.

Merci.



Répondre
M

Un amour magnifique à l'évidence et la fin d'un voyage également même s'il durera j'espère encore longtemps, car le temps passe et les choses se diffusent dans un brouillard qu'il ne convient même
pas de dissiper puisqu'il fait corps avec vous.
Merci Nanie, @ bientôt,

Michel 


F

Encore..?  Déja...? 
Toujours !
merci Michel pour cette intensité partagée
Et plein d'amitié
François


Répondre
M

Toujour François...
En tout cas, je l'espère.
 @ bientôt

Michel 


E

c'est une belle déclaration d'amour... Il a de la chance !


Répondre
M

Il y a des matins, comme ça, où l'on aime à se conforter des rares choses positives de la vie... (les miennes en tout cas) merci Eva,
 @ bientôt 

Michel 


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog