Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Le-silence-de-l'ame-3

C’est l’abysse d’une étrange demeure
D'un endroit bien enfoui dans les signes.
Il inscrit en mémoire les tabous
Et meurtrit l’insoumis qui en souffre.
C’est le souffle d’une étrange torture
D’un endroit où s’ordonne la vie.
Il détruit une à une les ivresses
Et immerge votre pourpre dans le noir.

© Giliberti

commentaires

C


Se penser en soi. Voilà les mots que m'inspire ta toile. Bisous doux.



Répondre
M


Merci Chrisitian... Se penser, voilà bien le complexe défi...



N


boulversé par cette vision de "l'âme de fond"...


merci michel


rien à rajouter...chapeau l'artiste!



Répondre
M


Nyco... j'adore "L'âme de fond"... je suis jaloux :o)
Merci Nyco, et je t'embrasse.
 @ bientôt
Michel



H


Certains jour je prends le temps d'allez au hasard  sur les blog ,dans des sites;


Mais là Vraiment quel BEAU VOYAGE je viens de faire!


Je ne vous connaissais pas  , mais c'est un CHOC!!!


Tant de Pureté , de Beauté , de Travail , bref mes mots sont ridicules par rapport aux vôtres ...


(j'aimerais tant savoir exprimer par écrit ce que je ressents.)


Merci  pour ce moment passé dans votre Univers



Répondre
M


Je suis ravi de lire de si beaux compliments... je vous en remercie infiniment. J'irais certainement visiter votre blog ces jours-ci. Là je suis un peu pris par le temps. Nous avons tous nos
mots, vous savez, l'essentiel c'est qu'ils correspondent à nous.
 @ bientôt et encore merci
Michel



N


Abysse, enfoui, immerge ... ces mots nous poussent en dedans, nous recroquevillent et viennent s'enrouler d'étrange, de tabous, meurtrit de torture, d'ivresse, noir ... et l'âme
silencieuse dénoue ces noeuds pour enfin faire renaître le souffle de la vie... 



Répondre
M


Oui Nanie... je réalise soudain en voyant tous ces mots alignés que ce petit texte est très enfermant... Surement devais-je l'être moi-même quand je l'ai écrit, vu que je pratique ce genre
d’exercice à l’aurore ou en pleine nuit ? Je vais tenter d'écrire vers midi... ce serait plus joyeux, j'en suis certain, mais bon, tu me connais Nanie.
Merci et à bientôt.
Michel



E


Le portrait est très beau, un beau profil penché émouvant...


En ce qui concerne les mots, j'ai l'impression que vous brodez à merveille sur ce que j'ai compris de l'inconscient collectif... (l'ensemble de ce qui colle à chacun d'entre nous, sans que nous
puissions nous en défendre, le poids de l'histoire familiale, de la société, de l'humanité AUSSI, tous ces signes "déposés" en couches successives, inscrivant "en mémoire les tabous" et
provoquant une "étrange torture"...


Un texte "pourpre" fascinant qui immerge chacun d'entre nous dans le "noir"...


PS : pour un bébé de 1an vous êtes un grand poète et un grand faiseur d'atmosphère...


Je vous embrasse Michel, continuez à bien nous enchanter...


 



Répondre
M


Mais oui Eva, je suis précoce et vous verrez tout ce que j'écrirai quand j'aurai deux ans. Ce que vous me dites me touche beaucoup et me rappelle, en fait, que du plus lointain de mes souvenirs
c'est à dire, 2 ans et demi, je me vois avec un crayon, et du papier... soit pour dessiner, soit pour aligner des mots. Je suis la preuve vivante qu'on ne se refait pas...
je vous embrasse Eva,
 @ bientôt
Michel



L


J'ai été hermétique à la première lecture, même si le choix des mots éveille à lui seul des sensations extrêmes.


Et puis, je me suis forgé une "histoire" où le ventre de la Mère est représenté par cet abysse dans lequel se concentre le fils.


Le silence de l'âme, le silence de la vie.


Merci, cher Michel.



Répondre
M


Je n'y avais pas pensé Laura, mais vous savez combien j'aime entendre ce que les mots ou les images révèlent ou suscitent chez chacun. Le voyage n'en est que plus intéressant...
 je vous embrasse
Michel



Y


Les silences sont les sons de nos mystéres. Des secrets enfouis oubliés cachés, endormis.Ils sont et font notre histoire. Les mystéres vivent en méme temps que nous au méme rytme.Nos secrets
s'endorment aussi en méme temps que nous.Se potrait semble étre dans ses mystéres et il voudrait bien en perçer les secrets.


Belle journée à vous Michel aux milieu de vos secrets d'artiste.



Répondre
M


Merci Yves... alors je m'en vais sur la pointe des pieds...avec mes secrets..
 @ bientôt
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog