Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

petite-chambre-2

Taches de lumière
Tâches d’ennui aussi
Le lit cru reste vide
Et la brique, maçonnique.
Vive usure de mon corps
Qui vivait ses voyages
Quand mon ancre plongeait
Dans l'eau noire de tes yeux
Dans ce seul port d'attache
Où nos peaux transpiraient
D'un acide jasmin
Plus sucré qu'une figue

© Giliberti

commentaires

Nanie 07/01/2011 12:01



Bonjour Michel, depuis 2 jours j'admire cette chambre à l'atmosphère envoutante tout en me laissant bercer par la musique qui accompagne si bien tes mots ... et je ne sais que dire tant c'est
beau ... parfois le plaisir est simplement muet, admiratif et heureux. On est si bien chez toi. Bisous



Michel Giliberti 07/01/2011 17:11



Nanie, tu sais que lorsque tu écris, ou lorsque tu suggères simplement, ta pensée est toujours aussi belle, aussi poétique... Tu pourrais simplement signer Nanie... ce serait un plaisir.
Toujours.
 Je t'embrasse et merci infiniment.
Michel



Michel Lambert 07/01/2011 08:49



Quoi de plus beau, de plus profond, de plus percutant qu'un souvenir exprimé par un poème où les métaphores sont d'une telle force, d'une telle tendresse et d'une telle sensualité !


Et la photo, Michel ! elle associe trois éléments qui m'ont immédiatement fait penser au texte accompagnant Moez en terrasse, L'instant fragile d'une communion païenne : Que de symboles... La
lumière ouvre t-elle les yeux de Moez dont le regard semble se porter sur ce triangle de briques, symbole maçonnique de la fraternité, celle qui veut réunir tous les humains au-delà de leurs
différences ?...


Sur cette page de ton blog, d'une grande densité, je me sens en communion totale avec toi, Michel. 



Michel Giliberti 07/01/2011 09:08



Merci Michel, mais je sais combien nous avons de points communs.
C’est hier, j'avais le cafard, je n'étais pas bien, je pensais aux problèmes que vit la Tunsiie actuellement, bref je me suis installé dans cette pièce où mes lumières orientales m'éclairent
parfois et tout d'un coup, je ne sais vraiment pourquoi, une paix s'est installée en moi. Pour une fois c'est un mieux de tous les jours qui m'a fait spontanément écrire ce petit texte qui m'a
aussitôt convenu et rendu serein... ne restait qu'à saisir l'instant... et aujourd'hui, je suis récompensé de tes mots mon cher Michel.
 je t'embrasse
Michel



nyco 07/01/2011 07:15



alors je m'assois sur un coin du lit,lumiere tamisée ,douce mélodie des Joubrans et je partage volontiers le thé aux pignons afin de savourer la discution entre amis...


 


ton texte est magique ,Michel...


qu'il est difficile de retrouver une couche vide lorsqu'une odeur de peau aimante  l'a embaumé précedemment....


mais il reste toujours l'espoir d'une future senteur de jasmin et de figues.... ;-))


bises d'un Nyco Parisien!


 



Michel Giliberti 07/01/2011 07:22



Les parfums sont des présences permanentes... des preuves d'amour, de bonheur, d'enfance aussi. De beaux naufrages en quelque sorte...
Merci Nyco, bonne journée à toi, je t'embrasse
Michel



Yves 06/01/2011 22:51



Apaisant,reposant cool!et si naturel dans les tons et des symboles pour nous faire partager un je ne sais quoi! d'intime,c'est sur la pointe des pieds qu'il nous faut regarder,méme la lumiére
nous y invite. Merçi



Michel Giliberti 06/01/2011 22:59



Mais non, rien d'intime, je vous assure... juste un bout de mur que j'aime, une lampe africaine, un lit et un tableau déjà vu... C'est juste comme une tasse de thé, une petite discussion entre
amis.
Merci Yves et à bientôt
Michel



jcg35r 06/01/2011 22:34



Magnifique et nostalgique souvenir d'une réalité enfuie...


Bisous,


Sergio Amigo.



Michel Giliberti 06/01/2011 22:56



Merci Sergio...En fait c'est ma réalité présente, mais elle me rend parfois nostalgique des voyages que je lui ai tant offerts...
 @ bientôt Sergio
Michel



JC 06/01/2011 19:14



Post tenebras lux...



Michel Giliberti 06/01/2011 20:12



Ah mon JC adoré...La lumière, la seule, c'est toi.
Michel



marzouki 06/01/2011 18:54



Waaaw Michel,la musique ,la lumière et le tableau au mur,subtil décor pour oublier un court instant la morosité du temps,merci Michel et bravo l'Artiste,Monia  



Michel Giliberti 06/01/2011 20:25



C'est une de mes parenthèses orientales en pleine Normandie, sinon, je craque...
Bisous Monia et merci d'être passée par là...
Michel



Laura 06/01/2011 17:57



Quelle joie , cher Michel, d'ouvrir mon ordi avec une photo mélancolique et un texte à la fois tendre, nostalgique, un peu las; bref, des sensations que je partage, pour des raisons
différentes... Ce soir, mon baume, c'est votre blog.


Une fois de plus, au diapason.


J'adore la photo avec ses lumières dorées.... et ce tissu sagement déroulé, sur le dossier d'un canapé?


Je vous imagine bien dans une loge maçonnique!


Je vous embrasse.



Michel Giliberti 06/01/2011 18:13



Heureux de vous lire en forme Laura, même mélancolique...
Mon "boudoir '(mais en est-ce un?) est la seule pièce indépendante du reste de la maison, la seule chose qui ce soir, m'inspirait. Le triangle fait très maçonnique je le reconnais, c'était pour
garder un bout des briques d'origine de la maison...
 je vous embrasse, à bientôt
Michel



François 06/01/2011 17:50



Bises, Michel, de Tunis et de Sidi Bou Saïd... où tes tableaux se mèle à la réalité...



Michel Giliberti 06/01/2011 18:06



Mon cher François tu es arrivé en Tunisie en périodes un peu délicates... j'espère que tout ira bien. Depuis  les tâches de lumière de mon "boudoir normand" (très arabisé) je t'embrasse bien
fort...
 Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog