Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Après-demain je pars quelques jours. 
Avant cette très courte absence, je laisse "ici" un peu de mes "là-bas".
Veines de bras

À
cent lieues des tempêtes et des dieux ombrageux, je tisse un à un les fils de nos destins.

Je mêle l’ambre de ta peau au jais de tes grands yeux qui font naître l’ivresse et le traître repos.
La folie qui connaît les sentiers les plus sages m’a souvent abreuvé des douceurs de l’ailleurs. Et l’ailleurs, c’est encore et toujours le chemin mauve des veines qui serpentent sur tes bras.
 

commentaires

C

Hicham, tel est mon prénom...


Répondre
M

Quel bonheur ! Aucun prénom ne pouvait me plaire davantage... c'est celui, en plus d'un de mes meilleurs amis.
 @ bientôt Hicham.

Michel 


C

Cet ailleurs que tu exprimes si bien me renvoi à Baudelaire et à son poème "La chevelure"...

D'article en article, je parcours ton blog et découvre d'autres mots, d'autres toiles, d'autres photos, m'imprégnant un peu plus encore de ton goût certain et authentique.
Mais no comment, tout y est beau et si suave...


Répondre
M

J'adore "No comment"... j'ai terriblement envie de te nommer, mais "Catharsis" (magnifique) me bloque quand même un peu.
Merci C...  j'ai besoin d'un prénom. Serais-je conventionel ? Quelle horreur !
Ce soir j'irai te rendre visite. 
@ bientôt et merci

Michel 


C

Dans quelques semaines, je courrai vers l'ailleurs comme une perfusion de sang à un Occident qui s'est vidé de sa substance. Que c'est beau les veines saillantes d'un homme. C'est si beau et tant
de symboles ! Pour ceux qui comme Baudelaire savent déchiffrer la nature... Comme toi, mon Michel !


Répondre
M

Je t'envie Christian... L'ailleurs où l'on devient un autre soi-même ne peut-être qu'une vérité.
 je t'embrasse très fort.

Michel 


N

"...Enfant ,pendant les vacances,je lavais ,à la pierre lisse des fleuves corses,le linge avec ma mére...
Je garde de ces rares instants de jeu dans l'eau nue,comme je l'étais,l'amour des choses simples comme les mots que je partage avec ces hommes là,à deux trois rides d'une mer terre dans les villes
de craie qui se livrent sous le soleil..."
MG

tu nous manques michel...
on t'attend...

nyco


Répondre
M

J'avais oublié ce petit texte... ça me fait plaisir de le retrouver là.  
Merci Nyco, ça me touche beaucoup d'autant que je reviens tout juste de Toulon où hélas, il me fallait vider la maison de ma mère...
 @ bientôt Nyco

Michel 


B

Et bé... à mon avis tu verras beaucoup de neige pendant ton voyage...


Répondre
M

Pas un flocon de neige à Toulon... tout s'est arrêté à Marseille.  
Hélas je l'ai retrouvé chez moi et je la déteste toujours autant.
Bisous

Michel 


N

courage michel et bienvenue dans le sud...
on est un peu avec toi...
biz
nyco


Répondre
M

Merci Nyco... je me sauve justement.
 bises,

Michel 


E

J'ai failli écrire "y'en a qu'on de la veine" mais je vois bien que ce ne sont pas des vacances...
Encore un sale moment à passer Michel...
Je vous embrasse (au retour). eva.


Répondre
M

Ah...oui, c'était parfait ! Effectivement, rien de bien euphorisant dans ce voyage pourtant obligé, d'autant que toute cette neige juste avant mon départ m'angoisse. J'espère que ce ne sera pas
gelé demain... (je papote, je papote...j'ai plus qu'à prendre un p'tit Calva dans un bistrot et ce sera parfait...) Je vous embrasse dès aujourd'hui.

Michel 


F

La folie qui connaît les sentiers les plus sages m’a souvent abreuvé des douceurs de l’ailleurs. Et
l’ailleurs, c’est encore et toujours le chemin mauve des veines qui serpentent sur tes bras.

Comme des vipères aux poings qui  l'étouffent et l"amputent !?
Décidémment votre écriture à réveillé un moi profond de noirceur ...

Superbe ce que je peux ressentir de ce qu'a dans  le bide vôtre ?... ...comment dites vous ?  "pantin"?

Ce silence la est bien beau ... une vaine ...
Ne me saignez plus à blanc !


Répondre
N

Ha oui, je comprends, moment difficile que celui là... Et combien de souvenirs qui remonteront à la surface... Un grand moment de retour sur soi... 
Bon courage Michel, mes pensées t'accompagnent, nous ne serons pas très loin:)


Répondre
M

Merci Nath. Oui, nous ne serons pas loins.
 @ bientôt
Michel 


N

"Et l’ailleurs, c’est encore et toujours le chemin mauve des veines qui serpentent sur tes bras"

Quel chemin! Comme il est long! Bonne route! :)
@ bientôt MichelQuel chemin! Comme il est long alors! Bonne route! :)


Répondre
M

Merci Nath, oui ce chemin est si long que je ne verrai certainement jamais la fin du voyage, mais pour l'heure, je m'absente simplement pour aller à Toulon vider la maison de ma mère ( très
angoissant)... rien de très réconfortant, comme tu vois bien au contraire.
 @ bientôt Nath

Michel 


N

Il y a moins d'un an, ces veines où circule la vie mais si faciles à entraîner la mort, auraient détourné mon regard.
Vous l' avez éduqué, ce  regard, cher Michel. Merci.
Alors, vous allez nous abandonner... Vous êtes dur pour vos fans!
Je vous embrasse quand même(
Nabeth. 


Répondre
M

Je serai absent du 7 au 11... une si brève parenthèse.
Quant aux veines... Quel plus beau voyage que de les parcourir des yeux et du bout du doigt ?
@ très bientôt Nabeth  et merci

Michel 


F

Mystère du sang, de  la vie qui courre sous la peau,
Mystère du ventre qui me fascine aussi,
tout cela en une phto qui me parle décidément beaucoup...
Plein d'amitiés
François


Répondre
M

Oui, c'est un ensemble de points sensibles et de repères qui te parlent, François.
 @ bientôt 

Michel 


R

c'est comme les feuilles des arbres et des plantes, comme les cours d'eau, comme les allées de mon jardin...c'est vivant, bon voyage et à bientôt
réjane


Répondre
M

Alors je vais traîner dans vos allées...:o)
Merci Réjane,
 @ bientôt

Michel 


M



Je suis encore dans les temps cher MICHEL pour te souhaiter une merveilleuse année , d' écriture , de peintures et de santé et bonheur .

J' aime les veines sur les bras , celà donne de la vie aux personnes , elles sont moins lisses et font vivre la personne qui les a. Bon c' est juste mon tout petit avis.

Gros bisous marseillais (bien gelés pour nous) .
RENEE (mamiekéké).


http://mamiekeke.over-blog.com


Répondre
M

Quelle belle ambiance de fête Renée ! C'est toujours la fête avec toi. Merci pour tes bons voeux et à mon tour je souhaite que le soleil de Marseille continuer à illuminer tes bonheurs tout au long
de cette nouvelle année.
@ bientôt et plein de bises.

Michel 


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog