Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


la-main

L
es perles noires comme ta peau dans l’azur de la chambre
Les perles noires comme tes yeux sous tes paupières d’ambre.


© Michel Giliberti
 

commentaires

E

Tes mots divinisent cette beauté hors du temps, un voyage dans l'antre de la volupté. Ces perles noires parent de leur pouvoir sensuel ce si beau visage.....


Répondre
M

Je trouve que mon modèle a bien de la chance ; mes mots n'ont fait que souligner ce qu'il inspire.
Merci Enigma et à bientôt,

Michel 


B

Ta plume est aussi fine que ces perles...

Et (pour en rajouter une couche aux autres coms) je l'attends de pied ferme la neige ! Car c'est vraiment trop drôle quand elle tombe ici, de regarder le comportement de l'humain.. qui a peur de
trois flocons ! pfff...


Répondre
M

Merci pour ton compliment Bellelurette, quant à la neige, c'est vrai que c'est spectaculaire en ville et que ça crée des situations cocasses surtout quand tout le monde râle alors que nous sommes
en hiver... mais ça, faut s'y faire... ici, en tout cas, c'est vraiment galère !
 bises,
Michel 


N

Comment vais-je oser dire que j'aime la neige?..... mais pas les "sports d"hiver", pas plus que le golf qu'il faut pratiquer aujourd'hui pour ne pas être "out"...
Pour autant, je partage complètement les propos d'Eva Bella sur les démunis; je ne les oublie pas.
Fille du Nord, pour moi, la neige est bizarrement synonyme de chaleur, de cocon, de douceur... Elle seule me permet d'accepter la montagne qui devient alors un désert, ces déserts que j'aime
tant.
Mais si vous me laissez 24h (même moins) au col de la Croix de Fer (exemple vécu) au mois d'août, il faut appeler le SAMU: je déteste l'herbe verte! 
Michel, il est inutile de vous redire ( ce serait mauvais pour vos chevilles!) que les deux lignes comme la photo, sont merveilleuses...
Je vous embrasse chaleureusement!
nabeh 
 


Répondre
M

Heureusement que nous avons nos différences Nabeth... qu'est-ce qu'on s'ennuierait sans elles. Vous ne pourriez me raconter vos blanches aventures et moi je ne pourrais radoter comme je le fais
depuis des années sur mes rêves de chaleur et d'ailleurs... Bon, on se la mange quand cette fondue?
Je vous embrasse Nabeth,

Michel 


N

Que dire... que tout cela est bien beau! J'ai la flemme de réfléchir le froid me paralyse brrrr.
Voilà pourquoi en ces temps frileux il est bon rester au coin du feu .
 à bientôt Michel.


Répondre
M

Oui, près de feu... et dormir comme le font les chats. Mmmm..

Michel 


E


je n'en crois pas mes yeux ! vous aussi la neige.... vous étouffe, alors qu'elle ravit tant de monde...
Je hais la neige, je hais le froid, je hais les fêtes de fin d'année, cette période où les pauvres sont encore plus pauvres, les gens seuls sont encore plus seuls...
Nous sommes donc des extra-terrestres tombés malencontreusement d'une météorite ? Je vous embrasse, ça nous réchauffera !



Répondre
M


C'est amusant en effet, et ça me ravit...


je ne comprends même pas que l'on ait le désir de sports d'hiver... je n'aime que les vacances où la peau s'abandonne, alanguie ; comment le pourrait-elle dans la neige ? Je vous le
demande... 


Je ne regarde même pas par la fenêtre...


@ bientôt, je vous embrasse aussi.



Michel 



E

on ne se lasse pas...
Belles mains, belle bouche, belle peau, belle photo, jolis mots...
Enfin du chaud dans toute cette neige horripilante...


Répondre
M

Si vous saviez comme cette neige m'enferme, m'ennuie et m'étouffe... ça me coupe même l'inspiration. Heureusement cette photo tombée sous mes yeux m'a dicté (de justesse) ces deux petites
phrases...
Merci Eva d'avoir apprécié le tout.
@ bientôt 

Michel 


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog