Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

ramadanLes jours et les nuits de Ramadan en dehors de toute considération religieuse (je ne suis pas musulman) sont pourtant tout à fait attachants.

Quelque chose d’apaisé, quelque chose d’essentiel semble baigner la ville tout entière et pour moi, toujours à la recherche du calme, du modéré et de l’harmonie, je ressens cela, le savoure enfin dans ces moments-là.

Mais ce n’est pas tout, la ville fatiguée sous le soleil, la ville qui vit son jeûne comme elle le peut, se réveille sur le coup de dix-neuf heures. La rupture de jeune n’est plus loin. Tout le monde a dans le regard quelque chose qui vibre. On attend, on s’impatiente… on roule à vive allure jusqu’à la maison, on crie, on s’interpelle, les quartiers se réveillent de la torpeur de toute une journée, des marchands ambulants s’installent sur les trottoirs, puis enfin, depuis les mosquées, le muezzin annonce officiellement cette providentielle rupture du jeûne.

Et là, après cette effervescence, ce foisonnement de vie de trois quarts d’heure d’affilée, le calme revient de nouveau, le calme s’abat littéralement sur la ville.
Silence absolu. Un peu comme avant une éclipse… même les oiseaux se taisent, les chats sont en velours.
Tout un peuple mange en même temps…
Vous ne pouvez imaginer le bonheur que ça procure. Un silence unique, d’une qualité exceptionnelle où l’on imagine les gens heureux en famille, dépassionné de toutes les inquiétudes… quand on mange, on est un enfant et les enfants ne font pas de politique. Pour moi, cette parenthèse silencieuse, c’est comme un déplacement dans le temps, un recentrement sur le devenir de chacun d’entre nous, c’est aussi l’heure où j’arrose le jardin avec le seul bruit de l’eau et l’odeur du jasmin comme compagnie… L’extase !
Puis, vers vingt et une heures,  les bruits reviennent doucement, s’amplifient, se nourrissent du bonheur d’être repu et de pouvoir passer la soirée à bavarder, chanter, vivre jusqu’à très tard dans la nuit, jusqu’à l’aurore pour certains.  Dans les cours… sur les plages, les terrasses… et toujours dans la douceur des nuits Tunisiennes.

MG

Published by Michel Giliberti - - Tunisie

commentaires

François 17/07/2013 23:42


A Paris, il faut attendre 23h pour la rupture du jeune...


Merci Michel pour cette ambiance partagée

Michel Giliberti 29/07/2013 11:08



Je t'en prie François...à bientôt j'espère...



Yves 17/07/2013 16:47


Tres jolie féte,avec en décors une tres belle photos.


C'est une féte tres joyeuse le soir, haute en couleures, en rires,en chants et en musiques.Sans oublier que c'est aussi la féte des pardons et des partages.


Je ne peus que souhaiter un tres beau rammadan à se cher pays et aux autres pays par la méme occasion.

Michel Giliberti 29/07/2013 11:09



Merci pour les tunsiiens, Yves, et à bientôt...


 



SOLANGE 17/07/2013 08:36


Les soirs du Ramadan méritent bien une telle prose et ta photo ressemble étrangement à celle que j'avais faite il y a maintenant six ans à Gammarth..Merci encore de nous réjouir le coeur
et les yeux par tant d'amour pour notre Tunisie Jolie!

Michel Giliberti 29/07/2013 11:09



Je t'en prie Solange, c'est bien normal... je t'embrasse.



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog