Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

l'oragePuis le ciel s’est assombri, les bleus sont devenus blessure… L’horizon, une slmple lézarde blanche entre ciel et mer.

l'orage-1-copie-1

Moi, spectateur habituel des choses et des gens, j’ai savouré l’attente de l’orage et les gouttes mauves du bougainvillier immobile dans le dernier carré encore lumineux.

l'orage-2

Dépossédé de mes craintes et de mes espoirs, j’ai attendu le bruit du tonnerre dans le grand silence d’avant la pluie.Coiffé de l’infini désir de m’oublier, j’ai fermé les yeux dès la première déflagration.
Paupières d’encre dans la lumière électrique.
Sourire pâle dans la nuit.
Déliés calligraphiques d’une vision d’apocalypse. Les mots sont-ils vrais ? L'espace n'est-il pas qu'un vaste courant d'air ?

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

commentaires

Chris-Tian Vidal 01/12/2010 05:33



Je t'embrasse bien fort, beau contemplatif.



Michel Giliberti 01/12/2010 07:56



Moi aussi, amoureux des chats :o)))
Michel



Nanie 29/11/2010 08:26



J'aime ton ciel d'orage et tes mots bleus, j'aime cette attente entre gris et pluie, j'aime te lire, toujours.



zahraten 28/11/2010 02:17



c'est beau ! cela me rappelle un poème de Paul VERLAINE


"le ciel par dessus le toit"



Le ciel est, par-dessus le toit,
Si beau, si calme!
Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.


La cloche, dans le ciel qu'on voit,
Doucement tinte,
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit,
Chante sa plainte.


Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.


-Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
Pleurant sans cesse,
Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse?


 


Paul Verlaine
 


 




Michel Giliberti 28/11/2010 07:33



Il est bien agréable de lire un poème de Verlaine alors qu'on ne s'attend pas à le trouver ici... Merci Zahraten et à bientôt
Michel



Eauvive de Giselle et michel de artlaSarraz 27/11/2010 18:37



Bonjour de la suisse cher Michel,magnifiques photos de l'attente de l'orage, j'aime cette attente et me fait peur.Chez moi, un jour auprès du feu ne pas mettre le nez dehors ou, yesssss prendre
la luge et manger les flocons au vol.Dans la nuit du 26-27nov d'abord du gel puis la neige 10cm.Demain si je peux je prend des photos.A bientôt. Giselle



Michel Giliberti 28/11/2010 07:36



Tout ce que tu décris fait partie des charmes de l'hiver et se savoure très bien, mais j'avoue que ce n'est pas ma tasse de thé. Je n'aime pas la neige... Pas les sports d'hiver... pas le
froid ! je n'aime que le soleil et vaguement l'automne.
 Merci Giselle et à bientôt
Michel



Armide+Pistol 27/11/2010 11:54



Les mots, les choses, sont bien petits face à l'événement magistral que prépare la nature.



Michel Giliberti 28/11/2010 07:37



Absolument ! C'est pour cela que je ne m'étale jamais sur ce domaine et ne donne qu'un sentiment, qu'une réaction épidermique de la chose sans la décrire vraiment.
 @ bientôt
Michel



Yves 27/11/2010 10:28



La nature est me semble t'il indentique à l'homme.Elle vie au rytme de ses batements de coeur,et étre spéctateur de ses joies et de ses changements d'humeur devrais nous convaincre à lui offrir
du respect.Au meme titre qu'à l'humain.Nous sommes tres variants dans nos humeurs nous aussi! et de qu'elle droit nous la martyrisons.Apres ses peines,elle devient souriante,protectrice,amoureuse
ect...ect... un peu comme nous!Le spéctacle qu'elle nous offre est grandiose en tout points.L'homme devrait en prendre exemple! mais là y a encore du travail! Je suis tres semsible à ces regards
là!


@bientot,et merçi à vous



Michel Giliberti 28/11/2010 07:41



Nous ne faisons qu'un « tout » et quelle que soit la chose que nous observons,on se rend vite à l'évidence, c'est une machine bien rôdé qui perpétue un mécanisme infaillible depuis
l'atome jusqu'à.... ce « tout »!
Merci Yves d'avoir cette vision des choses.
 @ bientôt
Michel



eva 27/11/2010 09:01



ah la belle formule ! "l'espace n'est-il qu'un vaste courant d'air ?" mais oui Michel, je le crois fermement... l'espace n'est qu'un vaste courant d'air, et nous sommes tous des fantomes...



Michel Giliberti 28/11/2010 07:43



je le crois avec vous... et le rhume des pauvres fantômes que nous sommes en est bien la preuve :o))))
 je vous embrasse, cher ectoplasme du soleil.
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog