Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



La porte de la mer
La porte de l’amer
  La porte de la mère.
 

Ce matin, je sui tombé sur la photo de ce tableau des années 80 et son titre m’évoqua "La Porte de France", à Tunis, dont le nom originel est "Bab el Bahr",("La Porte de la Mer", justement). Sans tomber dans le pathos, me sont venues aussitôt à l’esprit ces trois interprétations…


commentaires

F

Quand l'amer tue me...Ce goût amer qui reste en bouche lorsque  de la mère et la mer que l'on porte dans son coeur, il n'en reste plus qu'une.


Répondre
M

Oui, ces belles choses transparentes de la vie ont le pouvoir d'opacifier les esprits sensibles...
Merci Fabien,
@ bientôt,

Michel 


B

Génial !
Et un petit lien vers ton blog, cela va de soi !


Répondre
M

Merci Belle Lurette...

Michel 


B

Et bien ce titre.... je te le donne !!!!
Et tu sais quoi ? Je reviens de chez Vous Tube pouetpouetcoincoin....
J'ai même commenté, si si....
Et j'ai même envie de mettre une vidéo sur mon blog !
Mais toi, tu vas me dire Naaaaaaaan.
Si ?


Répondre
M

Merci Bellurette, mais je préfererai que tu en fasses quelque chose toi... quant à Youtube, tu peux mettre ce que tu veux, ces vidéos m'amusent tout à fait...
Tu vois j'ai pas dit "naaaaaaann!!!"
 bises,

Michel 


B

Cela me fait souvenir que je voulais écrire un livre, il y a bien longtemps...
Mais je n'avais trouvé que le titre, hi hi...
Le voici :
Du bord de la mer au bordel amer.
J'avais imaginé un tas de choses....
Un livre qui se lirait dans les deux sens afin de mettre sur l'autre couverture le titre :
Du bordel amer au bord de la mer.
Et je m'empresse de te dire que cela n'a pas été plus loin, pfffffffff.....
Ceci dit, tu crois qu'il me faille déposer MON titre à la SACEM ou je ne sais quelle autre société protrectrice ???


Répondre
M


Mais oui... et vite! 


C'est un très bon titre et je t'ordonne de commencer fissa à écrire ce roman ; ça peut devenir avec ta maturité, un prétexte à rebondir avec plus d'expérience (tu remarqueras au passage que je te
parle de "maturité", alors que toi tu me traites de "papi"... mais bon :o)
Faut dire que j'cause mieux qu'toi!!



Michel 



N

Acte manqué? Je viens de "fermer" au lieu de "publier" mon commentaire...

Votre porte, sans plus de bois, aux barbelés rompus, permet d'entrevoir, après la mer, le ciel et l'oiseau, l'envol salvateur, nous permet d'espérer la douceur derrière l'amer et la fille après sa
mère.
C'est moi qui tmbe dans le pathos.
Fidèlement.
Nabeth.


Répondre
M

La fille après sa mère...oui, Nabeth, bien sûr et la renaissance des deux..(entre nous), mais j'en suis convaincu.
 Je vous embrasse,

Michel 


N

Laissons la porte ouverte...


Répondre
M

Oui, ça nous aérera :o)

Michel 


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog