Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

F-et-M

La barque blanche et de nulle part
Revenait là chaque matin.
Le temps d'un scarabée métal
D'un lézard cuivre sur la craie
Et les bras minces du pécheur
Jetaient dans l'eau le lourd filet.
Épave pâle sur mon balcon
Je demeurai à savourer
D'une gazelle, la corne blanche
Sablée, sucrée, des faux désirs.

© Giliberti

commentaires

Laura 06/02/2011 14:48



Quand, cher Michel, allez-vous nous proposer des choses moches?


Je n'ai plus de mots pour vous dire une évidence: tout est BEAU...


 et
bises.



Michel Giliberti 06/02/2011 20:04



Mais jamais Laura... Jamais !!!
 @ bientôt
Michel



Serge 06/02/2011 09:10



Cette photo est un pur délice, entre nostalgie et envie...



Michel Giliberti 06/02/2011 10:50



Alors il faut choisir "l'envie"... :o)



eva baila 20/06/2010 11:28



un très beau texte et une photo de soleil (absent ici une fois de plus...) Bon dimanche Michel.



Michel Giliberti 20/06/2010 11:57



Si le soleil est absent... si vous ne le voyez pas, c'est que vous êtes de retour... Bienvenue dans la belle grisaille. Je cours sur votre blog cet après-midi...
@ très vite


Michel



bellelurette 19/06/2010 10:39



Merci pour tes explications Michel, j'avais bien vu l'association mais ne comprenait pas le sens. Bises à toi et JC et passe un bon we...



Michel Giliberti 20/06/2010 08:52



De rien Bellelurette,
 @ +


Michel



NYCO 19/06/2010 07:57



le ciel...le sable...la mer...une barque...deux personnes qui s'offrent un moments de tendresse que personne ne pourra leur reprendre...jamais...


le décors est posé...


...le bonheur dans toute sa simplicité ...


merci Michel...


je trique au café et rajoute volontiers une corne de gazelle au festin..soyons fou!


 



Michel Giliberti 19/06/2010 08:03



Mon dieu...moi qui viens de boire un deuxième café histoire d'avoir les idées plus claires, voilà que tu me les obstrues :o)
 bisous Nyco,
 @ bientôt


Michel



bellelurette 19/06/2010 06:08



Eclaires-moi, que veux-tu dire par :


"Le temps d'un scarabée métal
D'un lézard cuivre sur la craie" ???



Michel Giliberti 19/06/2010 07:51



Ce sont des raccourcis poétiques pour dire ce qui va suivre...
" Le temps de voir un scarabée dont les élytres semblent être métalliques et le temps de voir un lézard de couleur cuivre sur la craie, (c'est à dire de la pierre, généralement
de la craie) les bras du pêcheur jetaient dans l'eau les lourds filets," etc.
Si je l'avais dit ainsi, ce n'était qu'une phrase ordinaire...
Il était intéressant d'associer très vite  "métal", "cuivre", "craie"...(trois matériaux)
Voilà Bellelurette , je te bisouille et te souhaite un bon week-end.
 Michel



 










yves roubiere 19/06/2010 01:13



Bonjour Michel,


toujours un peu surpris par vos images,et on n'y entre sans souhaiter déranger quoique se soit! les lumiéres sont là,le décors est simplifié à l'éssentiel.Avec cette touche d'intimitée presque
volé comme cette barque.En y regardant de plus pres ont ne veux déranger ses 2 personnes,voila que sa rajoute de la beauté à cette composition.BIEN sous se beau soleil !il est plus agréable de
lézarder le long d'une plage.Ont prends le temps d'écire une jolie poésie!Voilà s'est beau a regarder, sa repose aussi.Bonne journée à vous.



Michel Giliberti 19/06/2010 07:59



Merci Yves, mais personne ne me dérange, vous savez, bien au contraire, sinon, je ne ferais pas ce blog que je veux intime, histoire de nous retrouver ensemble et nous sentir seuls tout autant
.
Les deux personnes étaient loin de tout, je vous le confirme... ils n'entendaient rien, ne voyaient rien, et j'en sais quelque chose.
 @ bientôt Yves, bon week-end.


Michel



Nabeth 18/06/2010 20:50



Belle barque...


Les îles Kerkhenna (orth?)???


Merci pour toutes ces merveilles. Je vous embrasseMichrl.


Nabeth



Michel Giliberti 18/06/2010 22:13



Merci Nabeth, non, ce n'est pas Kerkennah, c'est la plage de Ghar el Melh (la grotte de sel) je vous raconterai.
 Je vous embrasse et je suis heureux de vous retrouver par ici.
 @ bientôt


Michel


 



François 18/06/2010 17:53



Michel, grace à ton blog, et alors que je n'ai pas (encore) mis les pied en Tunisie,  je finis par avoir des souvenirs tunisiens de pécheurs alanguis au soleil et à qui une brise légère
donne une sorte de chair de poule dorée.


Plein d'amitié



Michel Giliberti 18/06/2010 18:23



Commnent tu n'as pas encore mis le pied en Tunisie... dépêche-toi, tout change à une vitesse incroyable. Cette photo prise il y a quelques années ne pourrait pratiquement plus être prise
aujourd'hui (en tout cas pas dans cette intimité absolue )... Nous avions la plage à nous seuls...Le même endroit est aujourd'hui entouré de villas démesurées, de parkings, de bars, etc, etc.
Oui, j'ai la chair de poule... mais je connais quelques coins où s'isoler, heureusement...
 @ bientôt


Michel



LNO 18/06/2010 17:21



Merci pour ce charmant article Michel !



Michel Giliberti 18/06/2010 17:44



Aucun mérite... c'est une poésie que j'avais déjà mise par là, je crois, sans en être certain, et même la photo, peut-être, sauf qu'il y avait, je crois, trois personnes sur la première...
"J’ai la mémoire qui flanche, j'me souviens plus très bien..."
@ bientôt LNO


Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog