Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

coucher-de-soleil-1L'autre soir, devant l’horizon enflammé d’un soleil volage prêt à allumer d’autres terres, je pensais à ta peau qui, à si bien envelopper la mienne, prend des allures de suaire. J’ai trop parlé des paradis secrets qu’elle m’ouvre, trop de sa prison nommée. Et voilà que mon imagination m’emportait une fois de plus vers elle, vers cette terre sauvage. J’ai beau m’en éloigner, mettre des frontières supposées définitives, ta peau, telle l’aiguille têtue d’une boussole, témoigne sans cesse de mon abrutissement pour toi. Alors, je balbutie, alors je trébuche, et comme l’enfant farde ses genoux des marques bleues de ses chutes, je farde mon cœur de celles de ton amour de tant d’années.

commentaires

NYCO 12/08/2010 22:19



chouette alors!


Michel...le retour!!!


on attend ...on attend...


nanie la vénitienne sera ravie d'avoir de tes "bonnes nouvelles"!


à bientôt l'artiste...


ciaoooo du nycooo!!!



Michel Giliberti 13/08/2010 18:04



Ah Nyco, merci pour ton attente, mais tu sais que mes inspirations sont rarement joyeuses même quand je vais bien... Mon dernier tableau est plutôt sombre et le texte qui l'accompagnera le sera
tout autant, fatalement. Mais faut pas faire attention, c'est récurant chez moi. Tout va bien dans le fond.
Je t'embrasse Nyco, @ bientôt


Michel



Yves Roubiére 12/08/2010 19:13



bonsoir Michel,


vous allez bien quel silence.Je me permets de prendre de vos nouvelles.Certe ses le mois d'aout donc les vaccances mais ils nous manque un mot,une  image. a bientot excusez se dérangement
juste une inquiétude de ma part.


Merçi bonne journée a vous a+



Michel Giliberti 12/08/2010 20:22



Bonsoir Yves, votre inquiétude me va droit au coeur. Rassurez-vous tout va bien. Je n'ai pas trop le temps de faire un article ces temps-ci, c'est tout... Je termine deux grandes toiles qui me
prennent toute mon énergie, mais je pense que d'ici la fin de la semaine, je les posterai sur le blog.
 Encore merci à vous Yves,
@ très bientôt
Michel



fred 07/08/2010 16:45



trop beau ce texte



Michel Giliberti 07/08/2010 19:04



Merci Fred :o)


Michel



eva baila 06/08/2010 09:15



... l'attachement à un seul être est une drogue dont on ne guérit pas, et qui rend abruti... (j'aime bien l'image du suaire).


Ce texte est un vrai morceau de poésie, chapeau le Poète ! chapeau l'Artiste ! chapeau l'Amoureux !



Michel Giliberti 06/08/2010 09:21



Merci infiniment Éva, mais vous savez on pourrait résumer le tout à "chapeau l'abruti"...
 @ bientôt


Michel



Jack 06/08/2010 01:37



Cher ami Michel,


En lisant tes écrits '' l'autre soir '' j'ai vite réalisé que et ce grâce toi Michel, que dans ma vie j'ai reçu de belles leçons d'amour, chacune d'elles m'a transformé et apporté un peu plus
d'humilité sur le chemin où tout est toujours à apprendre, et à découvrir, et malgré tout ce que je croyais et prétendais savoir. Merci d'être sur le net et reste comme tu es...


jack xxx



Michel Giliberti 06/08/2010 08:15



Merci Jack pour ces mots qui parlent de toi et de l'homme en général qui s'enrichit lorsque ses blessures lui donnent, le temps de la cicatrisation, l'idée qu'il s'appauvrit.
@ bientôt


Michel



NYCO 05/08/2010 09:32



 


Nous commençons notre vie par un cri et seul notre râle dernier fera oublier les autres poussés tout au long de ce voyage surréaliste ai coeur de la vie. Une vie qui incendie nos yeux de
joie ou de larmes et nous pousse à l'introspection.


et dire que tu doutes de tes écrits...


cette seule phrase résume le bonheur de partager tes sentiments et questionnements sur la vie...notre vie...notre parcours si cahotique... mais qui a le don de  mettre en valeur nos si
belles expériences quand on se retourne de temps en temps...


merci Michel...


le chemin continue...


faisons route ensembles tels les chemins de compostelle qui ,en mettant à part le coté  religieux ,permet un moment de partage et de reflexion sur soi...sur autrui...


à bientot de te lire...



Michel Giliberti 05/08/2010 09:40



Tu me parles de Compostelle, et ça me rappelle que je suis en plein dans les confitures ("compote", "Compostelle"... Quelle imagination!!! )... C'est ma religion saisonnière. Prunes pour le
moment, j’attends les groseilles d'ici peu. Je parle de tout ça pour faire diversion sur ma réceptivité à tout ce que tu me dis. Merci Nyco, merci de tout coeur, je t'embrasse... allez je
retourne à mes pots, je dois partir sur Paris dans peu de temps.


Michel



Yves Roubiére 04/08/2010 23:53



Comme le papillon je me suis souvent brulé les ailes sur des chardons, au jour d'aujourd'hui je suis plus latent tranquil toujours à la recherche du beau mais plus serein!se qui me donne cette
pleinitude l'expériences et les souvenirs heureux.Je suis là il suffit de s'arréter.Mais comme les saisons je ne dure que le temps d'une saison.Un jour je me consumerais comme les oiseaux qui se
cachent pour dormir de leurs longs voles!


Pour vous remerçier de vos tres beaux textes,qui me font joie.



Michel Giliberti 05/08/2010 06:45



C'est moi qui vous remercie Yves. Je suis très touché par votre gentillesse et votre attention.
@ bientôt


Michel



moktarjunior 04/08/2010 18:34



j ai trop parlé, à toi comme à moi meme, j ai trop revé d une passion brulante et captivante tel un ciel rouge sur le desert .


j ai trop cru, en toi plus que nul autre en dieux, sur cette bousole que j avais pensé trouvé en toi je me suis empallé,  aujourd hui ce n est plus le ciel qui flamboit mais mon
corps tout entier.


il n en est rien le combat n est donc pas terminé



Michel Giliberti 05/08/2010 06:44



Le combat n'est jamais terminé mon bébé, tu le sais bien. Nous commençons notre vie par un cri et seul notre râle dernier fera oublier les autres poussés tout au long de ce voyage surréaliste au
coeur de la vie. Une vie qui incendie nos yeux de joie ou de larmes et nous pousse à l'introspection.
Je t'embrasse très fort.


Michel



Laura 04/08/2010 14:44



Bellelurette, Yves, Nanie et NYCO ont tout dit, admirablement.


S'ils sont d'accord, je reprends tous leurs mots, affectueusement.



Michel Giliberti 04/08/2010 15:27



Merci Laura , hé bien du coup, je vous renouvelle à tous mes remerciements chaleureux et amicaux.
 je vous embrasse


Michel



NYCO 04/08/2010 13:29



que j'aime ,Michel, quand tu parles d'amour....!


merci pour ces mots...


ils me font souvenir un amour magique pour un papillon...


tes mots sont destinés à un humain ...mais peut être aussi à un pays...


ils sont beaux et chauds ...comme ton ciel!


 


bravo l'artiste!!!


bises du nyco



Michel Giliberti 04/08/2010 15:26



Je ne sais faire que ça Nyco, "parler d'amour"... sur ce sujet, je suis une midinette, je l'ai souvent dit, mais c'est tellement vrai. Heureusement, des sujets plus sérieux me révoltent et me
donnent envie de hurler et d'écrire violemment comme je l'ai longtemps fait sur ce blog, mais désormais je garde ma violence pour le "live" et je ne l'écris plus. Une impression de perdre mon
temps, certainement, alors que "gueuler" en vrai, ça fait un bien fou.
Merci Nyco, à bientôt


Michel



Nanie 04/08/2010 12:12



Ce ciel de lave dorée est juste hallucinant de beauté et tes mots d'amour qui l'accompagnent subliment encore cette braise enchantée. Que les hommes sont beaux quand ils savent ainsi murmurer
leurs sentiments à l'aimé. Tu as raison Michel qu'ils sont doux ces frissons d'un mot chuchoté, d'un regard partagé, d'une fleur offerte, d'une caresse effleurée du bout des doigts, un souffle,
un élan ... la félicité. Merci.



Michel Giliberti 04/08/2010 15:19



C'est exactement ça Nanie, j'avais l'impression de voir de la lave et comme au bas de l'horizon, tout restait bleu, on aurait dit la mer. La photo n'est pas du tout parlante. Les couchers de
soleil ne sont vivants et profonds qu'en vrai. Je suis resté très longtemps à regarder ce spectacle grandiose car il n'y avait pas de vent, et je voyais cette masse incandescente se déverser avec
lenteur. Merci pour la beauté des hommes qui aiment. En fait, nous sommes tous beaux quand nous aimons.
@ bientôt Nanie


Michel



Yves Roubiére 04/08/2010 12:05



Quel homage au souvenir avec élégance et encore emplis de sentiments!j'ai presque honte d'en étre un voyeur. Je vais donc en silence laisser les mots au fond de ma penssé et admirer se tres beau
texte ainssi que la photo qui l'accompagne.


Merçi Michel,allez reprenait le chemin de vos autres passions,il y a tellement de choses à dire et à partager encore et encore!


Je vous souhaite une belle journée de soleil au fond des yeux et au fond du coeur.



Michel Giliberti 04/08/2010 15:12



Heureusement pour moi, ce dont je parle ici est toujours mon présent, mais j'ai la chance d'avoir un présent dont je ne me lasse pas... merci Yves pour vos mots si charmants.
Belle journée à vous aussi.
Michel



bellelurette 04/08/2010 11:25



Quelle belle photo et quelle belle déclaration d'amour ! Sans cesse répétée et renouvelée...


Tu vois, souvent dans un couple, la femme demande souvent à l'homme : "dis-moi que tu m'aimes". Ce à quoi l'homme répond : "mais tu le sais bien.." oui,
mais la femme a besoin de se l'entendre dire et pas une seule fois, non mais !


En plus, l'homme n'offre pas de fleurs à la St Val, parce qu'il trouve cela trop ringard et commercial... bé il n'a qu'à aller cueillir une petite fleur
des champs, cela ne lui coûtera rien et fera tellement plaisir à sa belle !


j'aime beaucoup cette phrase qui dit : "Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour..."


Bises Michel ainsi qu'à JC.



Michel Giliberti 04/08/2010 11:48



Oh oui, Bellelurette, il n'y a que des preuves d'amour. Je suis pour le bouquet de fleurs, je suis pour la fleur des champs, je suis pour le geste anodin, je suis pour le petit mot glissé à
l'oreille lors d'une soirée, tout occupé à parler avec tout le monde... je suis pour l'amour qui ne se tait pas. Nous vivons un tel silence des sentiments dans notre société que je veux jusqu'à
l'usure... en parler encore et encore.
Je t'embrasse et t'envoie plein de bises fleuries.
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog