Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Mehdi-a-Sidi--2

Je ne sculpterai plus…
La veine d’améthyste
Sous l’ambre de ta peau
Me rassasie du marbre.
 
Je n’esquisserai plus…
Tes yeux de pierre noire
Dessinent mes ardeurs
Et gomment le sommeil.

Je ne ferai plus rien…
Tes gestes de ruisseau
Tes danses autour du puits
Suffisent au créateur.

Je ne vieillirai plus…
La pourpre de tes lèvres
Incendie mon déclin
Des plus rouges clartés.


© Giliberti

Published by Michel Giliberti - - Photos et poésie.

commentaires

Nanie 11/05/2010 10:28



Bonjour Michel,


 


Quand j'ai lu ton texte, j'ai eu la sensation non pas de quelque chose de triste, mais au contraire d'un apaisement, comme une arrivée à bon port, être là où l'on désire être sans nul doute, le
simple plaisir d'enfin savourer l'instant, besoin de rien d'autre, tout est là.


Belle journée.


 



Michel Giliberti 11/05/2010 11:06



Bien sûr Nanie... c'est une sorte de délivrance (dans l'absolu bien sûr) c'est un vieux poème et tu vois, je travaille toujours.
Bisous et à bientôt



Michel



Nabeth 11/05/2010 09:34



Cher Michel, le rythme du poème est tellement parfait, qu'il fait oublier l'esprit un peu morbide des premiers vers de chacune des stophes et laisse place à la beauté des lignes qui leur
succèdent.


 


J'ai terminé hier la relecture de vos "Neiges d'Octobre"; ce roman qui tord les tripes à certains moments est également saisissant de rythme qui rend difficile les interruptions de lecture.


Décidément, vous êtes un grand artiste.


Nabeth. 



Michel Giliberti 11/05/2010 09:41



Merci NAbeth... merci infiniment et pour le poème et pour le roman qui fur écrit d'une traite (quasiment) avec une blessure en moi, terrible. J'étais le héros... quant à mes petits vers, le début
de chaque vers veut idéaliser une rencontre au point de ne supposer ne plus avoir besoin de chercher ailleurs... (Je rêve toujours, vous me connaissez...)
 je vous embrasse et à bientôt


Michel



Dominik 10/05/2010 10:28



Bonjour cher Ami,


Vos images et vos mots me font toujours rêver,


juste que là, j'espère que ce ne sont que des mots!


Ne plus sculpter, ne plus esquisser ...c'est impossible


Vous faites partie de mes Maitres en peinture et c'est ici


que je viens me ressourcer (égoistement)...


Je vous embrasse, restez celui que vous êtes.


Dom


 



Michel Giliberti 11/05/2010 07:59



Bien sûr...vous savez que les mots mentent et ne sont que le reflet d'un instant..Je vous remercie pour ce que vous me dites,
@ bientôt


Michel



eva baila 10/05/2010 07:54



Aujourd'hui Michel, je vais à Rouen... j'emmène des amis de Pau visiter l'aître Saint Maclou, charnier médieval, où la danse macabre tournoie dans un jardin tranquille, sur les mots de
François Villon... L'aître St Maclou est à présent une école des Beaux arts... Et je penserai à vous... (aux veines d'améthyste, et aux yeux izarra...). Je vous embrasse fort...
eva. 



Michel Giliberti 10/05/2010 08:29



Oui, Eva, je connais bien ce lieu. j'espère que vos amis apprécieront ce "jardin tranquille". J’aime beaucoup  le vieux Rouen... l'âme de madame Bovary y flotte.
 @ bientôt Eva, bonne promenade.


Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog