Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

hellebores-blog

Si chaque année, février me balance à la gueule un an de plus et sa St Valentin désabusée, il m’apporte aussi l’éclosion et l’épanouissement des hellébores du jardin. Cette fleur qui va durer si longtemps permet de me distraire un peu de toutes les blessures humaines que nous voyons s’étaler sur nos écrans depuis des semaines, de toutes ces révolutions des peuples qui ont soif de liberté, de démocratie et dont certaines aujourd’hui vivent l’enfer.
Petites taches vert pâle, mauves dans les coins obscurs du jardin… Grands rêves d’un peintre qui voudrait que s’aiment les hommes, que leurs couleurs sèment...

 

Published by Michel Giliberti - - Réflexion

commentaires

eva 21/02/2011 23:32



J'adore ces fleurs-là Michel... C'est une vraie merveille de l'hiver... Je me souviens d'une autre photo, oui... je vais la chercher tout de suite...



Michel Giliberti 22/02/2011 07:42



Oh oui Eva. Quelque chose de tendre, de modeste et de généreux se dégage de ces fleurs qui comptent beaucoup pour moi.
 je vous embrasse
Michel



nyco 21/02/2011 23:04



que dire de plus,Michel!


et Laura l'écrit si bien...


tu es un charmant charmeur !!! ;-)))


bises



Michel Giliberti 21/02/2011 23:20



Meuh non... je suis simplement un curieux de tout. je t'embrasse mon Nyco et merci à toi.:o)
Michel



Nathalie 21/02/2011 18:40



Merci pour ce rendez-vous fleuri annuel.



Michel Giliberti 21/02/2011 23:00



Merci à toi Nathalie... je suis trop sensible à cette fleur et comme j'aile coeur qui s'éffeuille en ce moment...
 Bisous



Laura 21/02/2011 17:23



Nouvelle émotion: une peine infinie à me détacher de la douce photo, si harmonieusement assortie à la couleur de vos mots. J'admire chez vous cette infinie délicatesse, ce raffinement extrême, en
toute circonstance et dans votre votre approche de l'Autre.


Votre voeu doit se réaliser autour de vous; vos couleurs sémeront l'Amour des peuples entre eux.


Comment ne pas vous chérir? De ma longue vie, je n'ai aucun souvenir d'Homme de votre essence.


Merci pour tout ce que vous êtes mon ami.


Je vous embrasse délicatement, même avec une année de plus.


Michel Giliberti 21/02/2011 23:07



Ce que vous m'écrivez là, Laura, est délicieux à lire... je suis infiniment touché et ému. Les fleurs sont toujours porteuses d'émotions qui à la fois rassurent, désemparent ou rendent joyeux.
Celles-ci tout particulièrement qui penchent leurs têtes, toujours. Il faut se mettre au raz du sol pour saisir leur modeste et sublime beauté.
je vous embrasse
Michel



yves 21/02/2011 17:02



Rien de tel pour se resourçer que quelques fleurs.Il est vrais que la nature par ses saisons nous offre un éventail de beautés et de catastrophes en en tous genres.Les hommes ont choisis les
médias pour nous en faire l'apologie.Sa n'as pas l'air de se calmer entres ( !  ).Alors des fleurs dans votre jardin, et les premiéres de surcroit s'est un cadeau renouvelé d'année en
année!.Moi j'ai le salon de l'agriculture(tout les 2 ans et quelques fleurs sur ma cheminée de temps en temps.En se moment, j'ai un petit pot de jasmin.



Michel Giliberti 21/02/2011 23:10



Mais oui, Yves, nous sommes de petits animaux qui sortent de l'hiver (pas encore vraiment ici, mais il y a dans l'air un je ne sais quoi qui le fait pressentir. Alors ça rassure et tempère nos
chagrins. Même un pot de jasmin a ce pouvoir...
Merci, Yves et à bientôt
Michel



François 21/02/2011 16:29



La vie renait dans ton jardin et cherchera à effacer petit à petit les malheurs de cet hiver.. Quelle beauté dans ces fleurs fragiles...


Nous pauvres parisiens, nous avons juste pu rèver le temps d'une visite au salon de l'agriculture... avec ses  odeurs qui rappellent celles des vacances chez ma grand mère à la campagne en
Picardie...


merci Michel...



Michel Giliberti 21/02/2011 23:18



C'est tout à fait ça François, le jardin qui, lui-même, a beaucoup souffert efface doucement les petits malheurs, mais les Parisiens ressentent les mêmes choses à la terrasse d'un café, dans un
parc. La vie, c'est quand même les gens... mais je comprends ce que tu dis des odeurs, c'est mon problème en Tunisie.
@ bientôt et merci François.
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog