Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

horizon-bleu

Quelques éclaboussures de couleurs tunisiennes, quelques sourires tout aussi colorés, couleurs du temps qui passe entre l’aube et l’aube…

PHOTOS-VII 3546

Camaïeu embué de toutes les splendeurs de l'horizon des premiers jours...

marchand-de-coliers

Et puis soudain la vie, la vie tumultueuse, le bruit, et dans cette ambiance survoltée le commerce des perles chatoyantes que des mains d'ébènes vous présentent...

jeune-torse-nu

Jeunesse éclatante, sure d'elle, parfois même arrogante de l'après-révolution. Le monde lui appartient, mais prudence... rien n'est joué.

plage-marsa

Écrasante chaleur, écrasante lumière, mer si chaude que ce n'est pas croyable...

quelle-chaleur

La Marsa, ville des villes, trop convoitée, trop sollicitée, mais il faut y vivre pour comprendre ce phénomène. Le soir on n'avance plus, ni dans les rues, ni sur les trottoirs... un 14 juillet permanent.

maison-la-marsa

En descendant vers la plage, on découvre des maisons qui, sans être les plus belles ou les plus authentiques, offrent au centre de la ville, le charme d'un rêve encore un peu oriental.sididrif

Des plages plus sauvages en s'éloignant à pied du centre de la Marsa...

Sididrif-2

...et qui offrent presque l'aventure...

mourad

Et puis les couleurs, toujours, encore, jusqu'à l'aveuglement. ici, Mourad, mon pépiniériste en rajoute avec son tee shirt...mais quelle saveur !

pasteque

Suprême éclatement des pastèques... Des tonnes de toute part, dans les rues, sur les étales, au fond des camions, sous les arbres...

PHOTOS-VII 2538

Délicats hibiscus... pour mon jardin, je les ai choisis de cette couleur, histoire de faire une parenthèse avec cet aveuglement de tous les magentas, les rouges, les turquoises, les oranges...

amine-bleu

Un dernier trait de couleur, une bouche gourmande sur la vie à venir, sur le rêve tunisien qu'on s'organise à massacrer consciencieusement jusqu'à transformer le mot révolution en simple révolte... barbes noires, voiles et obscurantisme... Mais la Tunisie, la vraie, la vivante, est bien là, sur cette bouche ouverte à tous les plaisirs de la vie à croquer.

Published by Michel Giliberti - - Tunisie

commentaires

Nathalie 21/08/2012 19:12


Merci :)

Michel Giliberti 01/09/2012 14:35



Bisous, Nathalie



Jacques 17/08/2012 22:48


Michel, définitivement je prends la résolution de faire de la photographie, car toi tu es un maître, et comment y résister...? c'est vrai ds certains pays c'est véçu comme une intrusion ds la
vie des personnes...llolll.La vie est trop belle et il me faut l'immortaliser. Affectueusement à toi et sois heureux.jacques

Michel Giliberti 20/08/2012 17:38



Tout dépend de la façon dont tu abordes le sujet, je dirais... allez, vas-y !!!



yves 15/08/2012 22:50


Vos photos! Michel au-delas de leurs beautés transpires des émotions,des sensualités aussi! vos modéles semblent s'en amuser avec délecttion.Il n'en reste pas moins vrais qu'ils restent des
rencontres tres acceuillantes sa aide pour le résultat final.

Michel Giliberti 20/08/2012 17:36



Les rencontres sont affaire de rencontre, je dirai Yves... nous sommes toujours deux à nous rencontrer et il faut que ça fonctionne des deux côtés de l'objectif.



Jj 15/08/2012 18:43


tu sembles à l'aise à photographier les personnes sur place, pour ma part, au Maroc, à peine une photo faite et les gens réclamaient une pièce ou alors, me voyant avec mon appareil, ils me
faisaient signe d'aller plus loin alors que je ne les visais même pas, décourageant, et pourtant, je peux comprendre ...


Jj

Michel Giliberti 20/08/2012 17:34



Il n'y a jamais ce problème en Tunisie et même très souvent ce sont les Tunisiens eux-mêmes qui te demandent de les photographier pour le plaisir. Un peuple vraiment adorable.



Laura 15/08/2012 13:31


Quel merveilleux dépliant pour donner à chacun l'envie de découvrir La Marsa ou l'ardent désir d'y retourner!
Malgré votre volonté d'adoucir la folle ardeur de ce lieu par la tendre pâleur d'un hibiscus, tout nous dit -les mots et les splendides images- la fièvre qui monte au fil des heures et éclate sur
la jubilation voluptueuse et sensuelle d'une jeunesse qui doit créer son univers pour mieux le croquer.
C'est splendide, cher Michel, comme tout ce que vous nous offrez. Merci, merci. 

Michel Giliberti 20/08/2012 17:32



Ah ma chère Laura... comme vous me connaissez... je vous embrasse très fort.
Merci et encore merci.



Thaddée 15/08/2012 11:29


Bleu bleu bleu et de belles peaux sombres et lumineuses en même temps. Beau 15 août !

Michel Giliberti 20/08/2012 17:31



Oui bleu et des belles peaux, c'est un résumé inévitable, même s'il caricature un peu le pays qui a tant d'autres choses à offrir...



yves 15/08/2012 10:28


Je suis obligé d'avoir les mémes penssés sur la prudence à avoir à se jour.Rien n'est définitivement acquis.Malgres cette turbulensce qui persiste,la beauté est bien présente.Les rires,la
joie,les envies restes omnie présents.Alors OUI j'y crois comme vous.Avec le temps va tous....! Une envie de poser ma serviette entre la MARSA et la GOULETTE et me laisser doré au soleil.ULTIME
cadeau que se pays m'offre.


Merçi Michel pour se panaché d'images.Bonne semaine à vous

Michel Giliberti 20/08/2012 17:30



Poser cette serviette, Yves, il est peut-être grand temps...:)



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog