Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Florian-fauteuil-

  • Un regard comme une eau pure
    Comme une pluie dans le désert
    Un regard qui d’aventure
        S’ouvre aux voyages sans repères
    Un regard comme une escorte
      Comme une ellipse à votre ennui
    Un regard qui d'une eau-forte
      Scelle à l’acide tous vos croquis.

    © Giliberti

commentaires

C


Un regard qui m'emporte avec lui... Des doux songes pour cette nuit ? Je le souhaite !



Répondre
M


je te le souhaite Christian...



C


Emporté, comme happé, mais par quoi ? Par qui ?



Répondre
M


Peut-être la douceur, Christian...



C


La timidité de Florian s' est muée en une sublime connivence. Cela transparaît indéniablement dans son regard sans fard. Un tour de force, Michel ! 


 



Répondre
M


C'est toi qui le dis...:o)



A


Le regard...


j'avoue ne plus regarder de la même manière les corps maintenant que j'apprends la sculpture... Parfois je
n'écoute absolument pas ce que mon interlocuteur dit, j'emmagasine juste le galbe de son cou, la courbure de son front, le mouvement de ses cheveux... et je passe pour une sourde ou une c... car
je réponds à côté de ce que la personne me dit.



Répondre
M


La sculpture donne une dimension extraordinaire à la façon d'appréhender une oeuvre. Rien de tel. Pour avoir beaucoup sculpté à une époque, je sais combien il est captivant de saisir en 3D les
volumes. Mais par contre, la sculpture permet de peindre avec beaucoup de plus de précision... de compréhension. C'est la meilleure école.
 @ bientôt Aude
Michel



M


Un rêve plein de douceur dont tu nous fais cadeau... Que du bonheur : beauté de Florian, de son regard et de la poésie qui l'accompagne. Osmose intime entre l'artiste et son modèle...
Merveilleuse offrande qui font les délices des yeux, de l'esprit et du coeur.... C'est grave, Michel ! Ton art devient pour moi une drogue !...


Je t'embrasse.



Répondre
M


Mon Dieu Michel !... Je deviens enfin illicite ? Rien ne pouvait me faire plus plaisir... C'est trop gentil, je t'embrasse très fort...
 @ très bientôt
Michel



N


Oh que j'aime tes rimes Michel aussi captivantes que son regard. Comme disait Le Petit Prince : "j'ai soif de cette eau là" ... Tu es doué ! et tes mots nous réchauffent autant qu'un bon feu
crépitant. Belle journée pleine de douce inspiration. Bisous.



Répondre
M


Merci Nanie... Des rimes pour oublier les situations pesantes... Et il y a de quoi ces temps-ci ! ton commentaire me réchauffe aussi.
 Je t'embrasse.
Michel



N


avec un tel regard et un si beau modèle ,Michel,tu ne peux que faire des prouesses dans tes futures oeuvres!!


l'inspiration a pris une bien belle apparence! quelle chance!!!


bises



Répondre
M


Que le grand manitou des muses t'entende... je l'espère en tout cas...
Merci Nyco, je t'embrasse
Michel



F


Un regard comme une eau pure...


avec l'étincelle qui me plait tant, feu follet à la surface de l'eau, capable de briller dans la nuit, de faire fuire les ténébres...


Merci Michel pour ce nouveau partage...



Répondre
M


Une étincelle pour recommencer. J’en ai besoin moi aussi, après ces épreuves tunisiennes qui m'ont mis à plat,(il n'y a pas d'autres mots) et qui plus est, se perpétuent en Égypte et continueront
ailleurs... Alors oui, un regard... Merci François.
 @ bientôt
Michel



Y


Jolie pose académique!jolis regard également, la nudité semble secondaire et pourtant l'hiver est là dehors! l'atelier est chauffé évidement,cela me donne le temps à loisir d'admirer
l'ensemble.Il y auras quelques croquis certainement pour se rappeler les lignes majeures et puis? un autre chef d'oeuvre qui serasla fusion de deux beautés celle du modéle et de l'artiste.
Une hate m'envahis subitement!  es-ce normale Michel


BELLE CONTINUATION!à vous



Répondre
M


Je ne sais ce qu'il y aura, Yves. Certainement pas cette pose qui n'est que la simple rencontre d'un regard... La peinture est une aventure autrement plus complexe, hélas... La photo me donne la
légèreté, c'est tout, mais ce n’est déjà pas mal.
Merci Yves, et continuons de rester au chaud...
@ bientôt
Michel



L


Vous savez, cher Michel, que je préfère couper le son... Je l'ai dit pour le texte d'hier mais c'est souvent vrai.


La musique de vos phrases, de vos vers et de vos mots se suffit à elle-même et donne naissance à une mélodie qui n'appartient qu'à celui qui vous lit.


Je me demande (mais j'ai ma réponse) si de beaux yeux donnent toujours un beau regard... Et l'inverse? peu importe puisque la Beauté est subjective...


Je vous embrasse comme il convient.



Répondre
M


Merci Laura... Vous avez raison d'écouter votre propre musique, c'est certainement celle qui vous convient le mieux... Moi, j'en mets une comme dans les films... (Heureusement que dans les salles
on ne peut couper le son :o).
À votre question je répondrai par l'affirmatif... De beaux yeux ne donnent pas un beau regard... Vous avez encore raison. Seul son langage le lui donne et ce dernier n'existe que dans la
confrontation réelle, celle-là même qui me permet quelques légères échappées lyriques que je ne cherche surtout pas à contrôler... vous vous en douter bien, vous qui me connaissez...
je vous embrasse Laura, à bientôt
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog