Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Un peu d'actualité depuis mon printemps travailleur en Tunisie...
Huit toiles récentes et quelques une plus anciennes seront exposées dans le cadre du grand, beau et très branché Café Journal de Gammarth, à quelques centaines de mètres des rivages turquoise de la Méditerranée, en contrebas. Cette exposition portera le titre de CLOSED, qu'il est possible d'interpréter comme on l'entend puisque le ressenti du travail d'un artiste appartient davantage à celui ou celle qui le reçoit qu'à l'artiste lui-même...
Bouche close, bouche entravée, doigts mêlés, dédoublés, larme de sang ou d'encre, essence des sens contrariés ou prêts à se déverser. Qui le sait ? Aucune allusion sociale ou politique à la Tunisie où, comme ailleurs, on rit, on parle, on s’aime, on s'essouffle, même. Non, c'est un simple et court voyage au centre de mes désordres personnels, le blues ayant toujours été mon carburant favori dans toute création artistique. Il me permet, une fois mes cogitations terminées, d'avoir un comportement social des plus libérés... des plus OPEN.

 closed-blog-1

close blog

closed-VI

closed-VII

closed-III

closed-4

closed-V

YEllow

felures

Un grand remerciement au Café Journal, à Beya Guesmir et à Michela Margharita Sarti...

closed-definitif

Published by Michel Giliberti - - Mon actualité

commentaires

Maryse R 21/05/2014 22:00


Superbe série !  Toujous inspiré. On dirait que ces êtres viennent de passer à travers la toile, comme on passe du rêve à la réalité, il y a quelque chose très onirique qui se dégage de
l'ensemble.


Et bien elle constate que tu es comme le vin, qui se bonifie avec le temps !!! grosses bises Michel

Michel Giliberti 22/05/2014 07:12



Quel plaisir de te lire, Maryse... je te remercie. Je suis heureux que ça te plaise. En fait si je reste à peu près encore inspiré, je n'ai plus vraiment trop d'élan pour peindre. Il me faut
toujours accomplir un travail mental bien plus compliqué que celui de peindre pour me lancer sur de nouvelles toiles... mon vrai atelier en Normandie me manque infiniment (pas que lui, du reste)
Bisous, bisous et encore merci.



massage 19/05/2014 23:06


C'est très fort, et certaines oeuvres restent ambigüe, entre un geste sensuel ou un geste de douleur intérieure. J'aime beaucoup.

Michel Giliberti 20/05/2014 06:45



Merci beaucoup... douleur et sensualité sont souvent liés, (je parle de douleurs morales) l'acte d'amour endort toutes les inquiètudes... mais il y a toujours un réveil. :) 



Nanie 04/05/2014 07:49


Bon vernissage Michel, je te souhaite une merveilleuse journée de partage et 15 jours de succès. Les quelques toiles ci-dessus donnent déjà un bel éventail de ton talent exposé. Tellement
d'émotion dans les postures, et ces mains ....  tout un poème. 

Michel Giliberti 20/05/2014 06:41



Merci Nanie.... comme je réponds avec retard à ton commentaire, ça m epermet de te dire quel'expo a eu beaucoup de succès et bien entendu, cela m'a reconforté. je t'embrasse :)



david 02/05/2014 06:06


J'aimerai tant pouvoir y être et me frotter le regard à même la chair de vos toiles qui crient et dégoulinent de tant d'essentiel, qui miment dans le corps des questions existentielles
"transversales"...J'adore votre travail et votre expressivité Monsieur Gilberthi et je suis "fan" depuis longtemps de votre blog où je viens "pélériner" à vos visions artistes et me ressourcer
l'envie de vivre.j'aime votre art à sculpter du beau et à partager surtout des instants intérieurs et leurs projections sur le monde , à partir des détails des corps et des décors il est vrai
habités de tant de poésie quand on fait arrêt et qu'on s'efforce d'apprendre simplement à aimer!


Merci merci merci...

Michel Giliberti 02/05/2014 07:23



David, je suis vraiment touché, pour ne pas dire, troublé, par ce que vous m'écrivez... du reste je ne sais pas trop quoi vous répondre en échange. La peinture est un tel métier de solitaire...
pas un instant, durant la "création", on ne peut penser qu'il y aura de bonnes réactions, car le doute est le propre de l'artiste, aussi, ce matin, vos mots me vont droit au coeur à deux jours de
la date de ce vernissage. Je vous remercie infiniment, David...



Solange 29/04/2014 01:06


Elles sont vraiment très belles et trites à en pleurer!!!!! parfois torturées...On ne peut s'empêcher de les détailler, de rester cmtemplative afin d'essayer de les comprendre et laisser ainsi
ouvrir mon âme. Merci Micheld'ouvrir mes sens en quelque sorte! 

Michel Giliberti 29/04/2014 08:00



Merci pour les compliments, Solange, quant à la tristesse ces toiles, tout est affaire de regard personnel... pour moi, elles ne le sont pas, même si je conviens d'une certaine mélancolie, d'un
envol figé, mais avant tout, elles sont un miroir à mes questions... @ bientôt.



Yves 28/04/2014 17:53


Cher Michel,


quelle joie de vous retrouver! cette abcance pour un tel travail à cet instant je la comprend et la savoure de plus belle.Je m'en délecte les pupilles tout en retrouvant se que j'aime dans
 vos toiles.MERCI Mr L'ARTISTE se n'est pas magnjfique s'est GRANDIOSE!!!


Encore Milles MERCI ( Bon je retourne m'éclater les pupilles!)


a bientot!

Michel Giliberti 28/04/2014 22:15



Que c'est gentil, yves.... Je vous remercie infiniment pour tout ce que vous m'écrivez là... à bientôt.



limido 28/04/2014 14:29


De haut en bas, la première et la cinquième sont mes toiles préférées. Que le blues vous sied...
Comme j'aurais voulu les admirer pour de vrai, dans leur taille réelle !
Je vous embrasse pour ces merveilles. 

Michel Giliberti 28/04/2014 22:16



Ah ma chère Laura nous finirons bien par conjuguer nos espaces-temps, vous verrez... gros bisous et merci...



François 27/04/2014 15:55


Bravo Michel,


C'est tout simplement magnifique, tout simplement toi...


Je regrette tant de ne pouvoir traverser pour venir me poser en silence devant ces toiles.


Je t'embrasse


françois

Michel Giliberti 27/04/2014 16:04



Merci mon cher François... comme j'aimerais, moi aussi te revoir... mais quand on pense fort aux choses de la vie, elles arrivent, dit-on... je t'embrasse



Françoise Ruban 27/04/2014 13:35


Michel, vous savez déjà combien j'aime cette série Closed... Oui, l'empêchement, la parole entravée, et surtout un grand talent de peintre, de créateur de mots et d'images ! Merci !!! Quel
dommage que je ne sois pas en Tunisie !

Michel Giliberti 27/04/2014 15:30



Merci, merci chère Françoise... qui sait un jour, nosu nous retrouverons autour d'une exposition ? ici ou ailleurs...



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog