Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Moez-en-noir-2

Les chemins lourds de sens savaient se faire légers
Quant son sourire discret flairait mon impatience.
L’âcreté du vent fort n’empêchait plus la marche
Et l’eau vieille des douleurs s’évaporait bien vite.

© Giliberti

commentaires

F

magnifique, juste magnifique!
Répondre
M


Merci infiniment...



N

Un beau regard , et des mots...j'aime


Merci
Répondre
F

Des voix ...une  douleur ... une délivrance ...


Moze, comme  un Pont   ... sur une rivière de deuils ...


Juste mon impression ...Michel ...
Répondre
M


"Une rivière de deuil"... voilà qui est bien beau, Fée, même si Moez est plutôt bon vivant. Merci  et à bientôt.



J

J'ai de suite retrouvé les traits du visage de ta bannière/tableau cher Michel. Merci pour ce beau billet, tes mots sonnent toujours aussi justes. Bises admiratives
Répondre
M


Oui, c'est lui, bien sûr... merci Joëlle, bisous



L

Sublime ballade moderne, qui dit tellement bien ce qu'il me manque aujourd'hui.
Mais elle me renvoie à de délicieux souvenirs de balades romantiques au cours desquelles je me découvrais dans les sentiers enneigés du Vercors ou sur les chemins lumineux du Ventoux.
Je vous dois, cher Michel, cette vague folle de souvenirs vertigineux.
Merci, merci, merci, sans oublier Moëz dont le regard énigmatique accompagne parfaitement votre si beau poème. 
Répondre
M


Les souvenirs sont tenaces ma chère Laura, mais vous, comme moi, savons qu'ils appartiennent au vertige, comme lorsque l'on danse trop et que le repos deviens indispensable... Alors, ne nous
privons pas de danser... je vous embrasse chère Laura. 



N

Coucou Michel, ta poésie est toujours un bonheur à savourer. Merci du cadeau de tes mots. Cette photo de Moez est elle récente ? J'espère que ton retour en Tunisie t'a permis de retrouver tous
tes amis et modèles si emblématiques de ton blog. Bisous.
Répondre
Y

Commençer une journée avec se sourire là! hum!! s'est tres aimable de votre part ainssi que pour MOEZ. Sa me donne des envies d'ailleurs qui ne saurait tarder de mon coté.Revoir enfin des
couleurs et pourquois pas des arc en ciel. Je mis prépare avec délectation,laissant sans regréts ma vieille peau hivernale se faner comme une mue que l'on aime à se revétir.Je vous retrouve!
comment dire? plus apaisé me semble t-il et sa fait vraiment plaisir. Comme quoi! quelques couleurs et quelques lumiéres suffises.Il en faut si peus.Belle journée Michel, sans oubller le sourire
de MOEZ.à bientot.
Répondre
M


je suis ravi si vous songez à l'oxigène des vacances, c'est bon signe Yves... l'été approche et avec lui, la musique de ses souvenirs.



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog