Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Carthage

Carthage, l’incroyable et brillante cité punique tant admirée pendant des siècles n’est pas ce seul site archéologique que les touristes visitent et contemplent à longueur d’année.

Carthage-2008-12-copie-1C’est aussi une petite ville verdoyante près de la colline de Byrsa, où les maisons d’une beauté saisissante se nichent au creux de jardins luxuriants...

Carthage-2008-7...Une ville quadrillée de routes ombragées de gigantesques palmiers aux troncs badigeonnés de chaux.

Carthage-Boukornine--2008-9La mer est là, à quelques enjambées et les parfums, les discussions à n’en plus finir... la mélancolie, parfois, quand, à regarder l’immensité turquoise, brillante comme une laque, vous arrivent des besoins de prendre racine par ici, sur cette terre au passé glorieux, et de n’en plus bouger…

Carthage-2008-2

Le soir, lorsqu’on se promène dans le silence entrecoupé de rires lointains, de notes de musiques, du chant des grillons et que dans la douceur de l’air, on arrive doucement aux ports puniques, les fleurs dégagent de telles fragrances que l’ivresse n’est pas loin.

Carthage-2008-5 C’est un scandale d’émotions qui s’acharne à vous griser. Je ne sais si c’est un excès de romantisme de ma part, mais peu importe, Carthage vous prend, vous laisse et vous emporte dans un tourbillon poétique que seuls, les blasés de la vie ne peuvent apprécier.

Carthage-2008-11Puis, quand la chance vous permet d’avoir des amis aussi charmants que les lieux qu’ils habitent et qu’ils vous ouvrent leur porte, le paradis s’invite aussi et se faufile

Carthage-2008-3

... dans le labyrinthe des allées...

Carthage-2008-4

... des portes secrètes, fleurs écarlates, cérémonies particulières, soieries mordorées, encens, pâtisseries, thé aux pignons de pins ou café parfumé à la fleur d’oranger… En faut-il davantage pour tomber sous le charme de Carthage ?Carthage-2008-10

Published by Michel Giliberti - - Tunisie

commentaires

eva 07/09/2011 20:47



A propos du signe de Tanit, je l'ai retrouvé bien sûr en Sicile, dans les ruines de Ségeste, et comme le guide (pour répondre à une question d'un touriste du groupe) disait que les Carthaginois
pratiquaient les sacrifice humains, j'ai élevé une protestation pour dire que cela n'était pas prouvé du tout, que c'était une affirmation qui avait bien arrangé Rome puisqu'il fallait détruire
Carthage toute puissante... Le guide m'a regardée d'un air mauvais en me rétorquant "vous, vous êtes allée en Tunisie, vous êtes allée visiter Carthage, et c'est ce que l'on vous a raconté...
Evidemment que les Tunisiens ne vont pas dire que les Carthaginois pratiquaient les sacrifices humains... on raconte toujours ce qui vous arrange..." 


J'étais sidérée... Le Tophet est bien sûr un lieu de sacrifice, mais on y a retrouvé autant d'ossements de chèvres et de petits animaux... et les ossements de bébés pouvaient signifier qu'il
s'agit d'un cimetière de nouveaux nés ou de mort-nés... La controverse est toujours aussi animée...


Je vous embrasse Michel pour ces belles images, loin du Tophet de Carthage...



Michel Giliberti 08/09/2011 07:53



Il est vrai que Carthage fut d'une telle puissance ! Difficile de s'imaginer qu'à ces époques glorieuses, sa puissance s’est faite dans la douceur. Je pense qu'elle aussi à sa part de massacres.
Quant au Tophet de Carthage, il est vrai que je ne peux plus compter les écrits où il y est dit qu'il y avait des massacres d'enfants offerts aux divinités... il n'y a pas de fumée sans feu...
l'idée de cimetières me plait bien moi aussi, mais allez savoir. De toute façon nos chers Tunisiens n'ont plus à rien à voir avec ces Carthaginois certainement un peu barbares comme le voulaient
l'époque et comme l'était Rome.
je vous embrasse Eva et merci pour ce commentaire fourni.
Michel



laura 02/09/2011 15:45



Quand on est imprégné de Carthage -des ruines puniques, romaines jusqu'aux secrètes maisons, jusqu'aux arbustes fleuris- comme je le suis, on reste sans mots pour décrire, dire après Michel
Giliberti.
Et c'est très bien ainsi.
Bisous doux, cher Michel, cher ami. 



Michel Giliberti 04/09/2011 13:56



Oh, chère Laura, vous savez le faire autant que moi, j'en suis persuadé, mais je vous remercie de cette gentillesse.
 @ bientôt et bises
Michel



Laura 20/12/2010 20:42



J'ai dû oublier de dire l'émotion que créent en moi ces photos aussi magiques que le lieu, fascinant.


MERCI, cher artiste.



Michel Giliberti 21/12/2010 07:34



Je n'en doutais pas Laura... @ bientôt
Michel



Jack 19/12/2010 21:36



Bonjour Michel, comment te dire que tes photos me touche tout particulièrement. Tu as une touche particulière ds la prise de tes photos. Mille bravos. Que tes Fêtes soient éclairées par la joie
de ceux que tu aimes et que tes voeux soient comblés pour la nouvelle année.



Michel Giliberti 20/12/2010 15:47



Ce sont des photos vraiment très très simples Jack, mais le cadre donne l'impression qu'elles sont belles. Il y a, comme ça, des lieux photogéniques... et quand ces lieux donnent à rêver, les
photos en font autant...
merci Jack à bientôt
Michel



Laura 19/12/2010 13:40



Je ne partage pas l'avis d'Eva sur les vestiges "antiques" de Carthage. Je ne suis qu'une béotienne, pas une historienne.


Les vestiges romains ne sont pas vraiment plus récents -à l'échelle de l'histoire- que les puniques... Il y a eu bien plus tard l'époque byzantine dont on ne parle que très peu... Puis il y a eu
le choix des autochtones de privilégier Tunis.


Aussi, je bondis quand j'entends (et Eva n'est pas la première à me le dire) que "de l'antique Carthage il ne reste pas grand-chose".... J'y ai passé, sur 2 voyages, trois jours bien remplis...
et j'ai encore à découvrir.


Et puis, s'il faut défendre les romains, on pourra leur reconnaître le mérite et l'intelligence d'avoir respecté le plan adopté avant eux par les puniques (sûrement lié au relief)


Carthage, comme beaucoup de sites chargés d'histoire, est à voir et à revoir... Il reste toujours à admirer.


Ceci me ramène aux oeuvres de Michel: un jour, je m'enflamme pour un tableau et le lendemain, je ne me sens pas coupable d'en préférer un autre, d'être émue par un oeuvre que je pensais ne
pouvoir jamais regarder... Il faut prendre le temps...


Merci, Michel, de tous ces dons.



Michel Giliberti 20/12/2010 15:50



Je n'ai rien à ajouter pour Carthage, seule Eva est en droit de le faire...Pour les tableaux, je suis ravi de ce que vous me dites, merci Laura.
Michel



*MeL* 17/12/2010 01:37



Je me suis une fois de plus perdue en ton antre....la musique ...les couleurs me réchauffent .


Je t'embrasse



Michel Giliberti 17/12/2010 16:24



Merci Mel..



eva 15/12/2010 11:27



Sur le site de l'antique Carthage, il ne reste pas grand chose... Mais c'est tellement magique... Le nom même de Carthage m'a fait fantasmer si longtemps (comme Volubilis, comme Syracuse
aussi...) et puis, savoir que tout a été rasé par les Romains parce que c'était une cité trop puissante qui leur faisait de l'ombre... Quel mystère dans le Tophet de Tanit et Baal Hammon... 


Vos photos sont très belles Michel...



Michel Giliberti 15/12/2010 11:41



Mais oui, Eva... le simple nom de Crathageremue tous les fantasmes et quand on sait que Salammbô est à deux pas... Mes photos sont très "classiques"( j'ai du mal avec les paysages) mais elles me
rappellent tant de souvenirs et de présent, car Carthage reste un lieu paisible et magique qu'il m'est impossible d'ignorer... ce doit être mon côté Didon et "Pygmalion" comme son frère.
merci Eva
 @ bientôt
Michel



marzouki 14/12/2010 20:56



Je ne suis pas une blasée de la vie,je suis un palmier badigeonné,déraciné qui cherche à reprendre racine et ne plus bouger  !!!



Michel Giliberti 15/12/2010 07:31



Je n'en doute pas Monia... Nous sommes quelques-uns à être des palmiers déracinés, mais nous avons la chance de nos balader entre deux cultures et même si ça pose des problèmes, ça nous donne
aussi une belle ouverture d'esprit.
je te badigeonne de bises :o)))


Michel



Nanie 14/12/2010 14:56



Tes mots, tes photos, nous dévoilent ce lieu chargé d'histoire et nous invitent à le découvrir à tes côtés. Tu sais capter la grâce infinie du lieu, la magie de ses jardins, de ses allées, de ses
portes secrètes ... et quand l'amitié vient se lover au creux de tant d'enchantement, alors, plus besoin de chercher ailleurs ... tu es arrivé à bon port ... Merci pour tant de plaisir partagé.



Michel Giliberti 15/12/2010 07:35



Le plaisir est partagé Nanie, puisque tu connais les secrets de mes "ambiances" favorites... c'est vrai que cet "espace blog" me permet quelques excursions "respiratoires" en temps d'hiver...
Merci Nanie et à bientôt
Michel



Yves 14/12/2010 14:44



Quelle jolie promenade!des ruines millénaires,des fleurs aux milles parfums et une végétation luxuriante sans oublier le sourire de votre hote!eh!oui c'est bien elle dans toute sa
splendeure.Unique!en son genre,mais là se sont mes racines qui parlent! > Gustave Flaubert.Poéme sur la tunisie
est il va s'en dire sur Carthage la magnifique! Merçi Michel pour se tres beau voyage est se retour aux souces,


 



Michel Giliberti 15/12/2010 07:39



"Unique" est bien le mot Yves. Une promenade à Carthage pourrait sembler terriblement banale, vu que cette ville ressemble un peu aux quartiers résidentiels de notre Côte d'Azur, mais la
promenade reste unique parce que nous y rencontrons les Tunisiens... et ça change tout.
 @ bientôt Yves
Michel



Laura 14/12/2010 14:23



Vos mots, cher Michel, vos photos éblouissantes, la musique envoûtante, votre esprit romantique sont toujours une invitation au voyage avec la certitude d'être charmé, fasciné, séduit.


Merci pour cette promenade vibrante dans ce lieu unique, déserté des touristes.... (un car de temps en temps aux thermes : "Bah, y'a qu'des ruines...").... C'est tant mieux...


Bonne journée, beaux rêves.


Une fan: Laura.



Michel Giliberti 15/12/2010 07:47



Je me promène peu du côté du site officiel où s'étalent les ruines que je connais par coeur, je marche au hasard des routes qui permettent de voir la mer, mon Boukornine, les jardins, les arbres
immenses. Se balader par là, très tôt le matin, comme j'aime le faire, et entendre la nature se réveiller est un pur bonheur épidermique. Tout y est neuf, comme votre esprit, à cette
heure-ci.
Merci Laura d'avoir aimé cet article.
 @ bientôt
Michel



Nath 14/12/2010 12:58



Merci pour cet esprit de vacances....



Michel Giliberti 15/12/2010 07:47



Merci à toi, Nath...
Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog