Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



Pauvres amis, pauvres frères, croyez-vous qu’un ailleurs serait plus favorable ? Croyez-vous que les chemins de mer mènent encore aux rêves ?
Croyez-vous qu’à souffrir, on vous pardonnera et qu’au souffle des rives nouvelles, votre passé vous laissera sauf ?
Nos continents arides sont dotés de plus d’amer que d’amour et vos larmes n’auront pas le pouvoir d’y faire croitre le moindre sentiment.
Pauvres amis, pauvres frères, de tous les héros actuels qui publient leurs mémoires, vous êtes, vous, et vous seuls, les héros d’une époque tragique où l’on parle d’égalité en termes précieux quand il faudrait hurler et se battre pour ne pas crever de honte.

 

Published by Michel Giliberti - - Poésie et société

commentaires

BOODDHA 05/02/2010 19:45



TRUTH BOODDHA MEISSSONNIER LYCEE ST FR ASISE SUITE FEATURING BOODDHA INSTATN DE GIVECNHY BOUDE P 2006 CAISSE DE DEPOTS ET DE CONSIGNATINOS TITRE MICHELIN NASA 2006 APRT 5 P 57 CH CVIL TOKYO
EXCHANGE BIBLIO DE CITE UNIVERSITAIRE DE APRIS ET DE CERGY PONTOISE FERMETURE ET DE RUNGIS BIBLII FR MITTERRAND ART L 541 2 1 ET R 54 12 1 A R 54 12 8 DU CODE DE TRAVAIL DE PROCEDER A RADIATION
DE LISTE DES DEMANDEURS D EMPLOI 1989 VOL 1 P 504 15565 URSAAF DS 1959 491 REMUNERATION PROSTITUTION HAZELL KELLEY KATE BECKINSALE YAMINA BELBEY ANIA KISIEL BIBLIO HEINERICH HEINE SUITE KIOSQUE
THEATRE COMPLICE PTT HAMELIN
Encyclopédie pratique de la photo / Kodak ; [Kenneth T. Lassiter, Robert E. White Jr. et al.] ; [éd. française Roger Favre, Jean-Luc Berthoud et al.]
Alphabet du titre :
latin
Auteur(s) :
Lassiter, Kenneth T . Rédacteur
White, Robert E (Jr) . Rédacteur
Favre, Roger (1943-….) . Traduction
Berthoud, Jean-Luc . Traduction
Eastman Kodak Company (Rochester, N.Y ). Éditeur scientifique
Date(s) :
1979-1982 BNP 1984 AUTOMATISATIONS DES RESEAUX ET DES TERMINAUX/CIBLE EMPLOI USG RESTART METRO POISONNIERE PARIS


TITLE CNRS CITE UINVISITAIRE DE PARIS


INFO GRAMMATICAL  84  P 33£µ
112 P 33µ
122 P 31
121 P 27
120 P 33


TITLE CHARNAY A PAROLE DE VOLEUR
INFO GRAMMATICAL 119 P  37
118 P 39
117 P 36
116 P 35
116 P 31
115 P 37
TITLE MACINTRE HB NAPOLEON CRIME


INFO GRAMMATICAL 114 P  27
113 P 37
111P 27
110 P 37


TITLE DIGGING UP THE DEAD BURCH


INFO GRAMMATICAL 103 P 33
108 P  23
107 P 11
106 P 27
105 P 13


TITLE VENDETTA R VAURIENS VOLEURS ASSASSINS


INFO GRAMMATICAL  104 P 31
123 P 19
103 P  19
102 P 23
101 P 17


TITLE VENDETTA DANS HISTOIRE COLONNE DE CESARI ROCCA


INFO GRAMMATICAL 100 P 31
99 P  27
98 P  19
97 P  33
96 P  23


TITLE WEIS M MAMEDICTION DE EPEE


 95 P 27
94 P 23
93 P 29
91 P 35
92 P 31
TITLE TARI  56 BLOUSES ET TABLIER


INFO GRAMMATICAL  90 P 39
89 P  17
88 P 21
87 P 19
86 P 19


TITLE PILES ET PALEES PP 73 ROUTES ET AUTOROUTES


INFO GRAMMATICAL  85 P 25
83 P 37
82 P 41
81 P 17
80 P 31


TITLE MARCEAU SOPHIE MENTEUSE
INFO GRAMMATICAL 79 P  35
78 P 21
77 P 33
76 P 33


TITLE EFFIGIES VOIULES PANS ABYMES YERRION JV


MOYEN FRANCAIS  38 P  95
64 P 39
63 P 61


TITLE LA MORT EN EFFIGIE DOURADO


MOYEN FRANCAIS 62 P 53
43 P 65
42 P 73


TITLE PLASSARD P ACTEUR EN EFFIGIE


MOYEN FRANCAIS  39 40 41 P 229
50 P 65
49 P  45


TITLE PLAULT M LANTERNE DES MORTS


MOYEN FRANCAIS  48 P  121
46 47 P 447
44 45 P 187


TITLE CRAMOISY S COUR DES MONNOYES DECRY DE TOUT COURS MIS EN DES ESPECES D OR ET ARGENT


MOYEN FRANCAIS 55 P 141
54 P 79
51 52 53 P 231


TITLE GIORGI  R ANGES ET DEMONS


MOYEN FRANCAIS  60 61 P 195
59 P 127
57 58 P 211


TITLE VEDRENNE P FAUTEUILLS DE ACADEMIE FRANCAISE


PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE  71 P 437
70 P 137


TITLE CORNICH DES ANGES MADANI


PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE 69 P 591
68 P 217


TITLE CAMBAU  M POUBOIRE DES ANGES


PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE67 P 441
64 P 145


TITLE TREVOR W ANGES DNIENT AU RITZ
PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE 66 P 101
65 P 459


TITLE HOUDARD SOPHIE INCONSTANCE COUPAGLE PLNCRE DEMON


PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE 63 P 483
62 P 129


TITLE IDE ALBATOR CORSAIRE DE ESPACE


PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE 61 P 453
60 P  189


TITLE LAFFONT  1993 ROMANTS LIBERTINS


PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE 59 P 441
58 P  159


TITLE DELMAS L SUR LE PECHE ORIGINEL


PAPERS ON FRENCH SEVENTH CENTURY LITERATURE57 P 453
56 P 185


TITLE MEKKATTUKUNNEL PRIESTLY BLESSING OF RISEN CHRIST


L INFO LITTERAIRE 54 4  P 21
57 3 P 17
57 2 P 26
57 1 P 51


TITLE CREWS H MALEDICTION DE GITAN
L INFO LITTERAIRE  56 4 P 51
56 3 P 19
56 2 P 43µ
56 1 P 45


TITLE LAFFONT AUX GENDARMES ET AUX VOLEURS


L INFO LITTERAIRE 55 4 P 43
55 3 P 37
55 2 P 25
55 1 P 27


TITLE BRUNEM H CONTES ZEN VOLEURS
L INFO LITTERAIRE 54 4 P 33
54 3 P 47
54 2 P 31
54 1 P 27


TITLE BOAT PEOPLE SANTOS FEBRES


L INFO LITTERAIRE 604 P 19
60 3 P 19
602 P 25
60 1 P 35


TITLE MAF INFOS MISSION AVIATION FELLOWSHIP


L INFO LITTERAIRE 59 4 P 23
59 3 P 15
59 2 P 27
59 1 P 33


TITLE SHELL FRANCE  1976 NOUVEAUX CONDUCTEURS SUITE RESTART USG POISSONNIERES PARIS


L INFO LITTERAIRE58 4 P 27
58 3 P 49
58 2 P 43
58 1 P 35


TITLE FISHER THE SHEL BIRD BOOK


L INFO LITTERAIRE 48 1 P 23
48 3 P 35
48 5 P 25
48 4 P 29


TITLE DEGAGER SADOUL NUMA BD 20 YEARS DOLCE ET GABBANNA BARON  F COMPLICE SIMONETTI 4E ETAGE 27 AVE LUCIEN FRANCAIS 94 400 VITRY SURSEINE


L INFO LITTERAIRE  52 4 P 21
52 2 P 25
52 1 P 33
57 4 P 31



TITLE SAINT ANDRE 200 ARCHIVES DES ANGES


L INFO LITTERAIRE 51 1  P  27
51 2 P 25
51 3 P 19
51 4 P 21


TITLE VOLEUR AFAME THE SHELL PETROLEUM


L INFO LITTERAIRE  53 1 P 23
53 2 P 42
53 3 P 33
53 4 P 37


TITLE SHELL LFRANCE 1992 ENVIRONNEMENT


L INFO LITTERAIRE 47 1 P 37
47 2 P 11
47 3  P 23
47 5 P 25
47 4 P 15



Michel Giliberti 06/02/2010 07:35


Je ne comprends rien.... puis-je avoir une explcation?


sylvie 04/12/2009 10:55


Faut-il que le citoyen "ordinaire" soit abreuvé de contre-vérités aux relents nauséabonds pour ne pas percevoir la détresse vitale de celui qui quitte son pays les poches vides et le cœur gros pour
un hypothétique ailleurs au péril de sa vie ?
Magnifique photo, au passage. 


Michel Giliberti 04/12/2009 11:25


Effectivement Sylvie, mais hélas on s'abreuve souvent à la source la plus populiste.
 merci,
@ bientôt,

Michel 


nabeth 30/11/2009 12:58


Réaction tardive mais non moins passionnée.
Nous (donc moi) portons une grande part de responsabilité; certes, nous nous arrêtons pour dire deux mots à celui qui est contraint de faire la manche plutôt que de lancer une pièce sur son carton
en détournant vite les yeux de ce qui nous donne mauvaise conscience d'aller prendre un chocolat sous la toile de la terrasse...chauffée. 
Certes nous donnons... ce que nous ne portons plus parce que nous avons grossi (je parle pour moi!). Néanmoins, nous sommes responsables de laisser nos élus agir à leur guise une fois le scrutin
clos...
Nous sommes responsables... et ILS sont COUPABLES.
Facile à dire, d'autant que j'en ai connu de purs... Je parle quand même au passé.
nabeth: merci Michel de me réveiller... 


Michel Giliberti 30/11/2009 13:56



Lorsqu'à 18 ans je débarquai à Paris pour faire le chanteur, je fus obligé de faire la manche avec ma guitare pour "survivre". C'est une époque qui m'a laissé des souvenirs très particuliers, car
voyez, Nabeth, ceux qui me donnaient de l'argent étaient des gens de couleur et la seule personne qui un jour me demanda de dormir chez elle et par la suite me permit de me reposer quelques jours
de ma vie de SDF fut une chinoise pour qui je garde la plus grande des gratitudes. Je n'ai jamais été raciste et des souvenirs comme ceux-là n'ont fait que renforcer mon ouverture d'esprit.


Merci Nabeth d'être fidèle, 


à bientôt


Michel 



Nath 30/11/2009 10:00


Nous sommes donc bien d'accord ;)
Une chose encore, n'oublions pas les notres de dirigeants, ils ont tout autant leur part de responsabilité dans déséquilibre mondial que les dirigeants des pays incriminés. Dans cette
histoire, c'est toujours le citoyen lambda qui morffle.


Michel Giliberti 30/11/2009 10:40


Toujours d'accord...
 Michel 


Nath 30/11/2009 08:37



Ah Michel, soyons indulgents parfois avec nous même. L’homme ne perçoit que ce que l’on veut bien lui montrer, nous sommes bien
manipulés par les médias, et nos politiques en premier. Notre monde occidental est certes enfermé dans un conformisme affligeant mais en sommes nous toujours totalement responsables ? Je ne
sais pas. Beaucoup de personnes s’impliquent dans leur quotidien pour les autres, les plus démunis. Beaucoup aussi pourraient faire plus c’est vrai, mais nous savons aussi que la mobilisation et
la sensibilisation est affaire d’information et de diffusion de celle-ci.


J’ai mal moi aussi de voir s’installer cette indifférence et cet égoïsme dont tu parles. Mais regardes en même temps la situation des
nôtres aujourd’hui ! Crois-tu que les gens aujourd’hui ont le cœur ou l’énergie à se mobiliser alors qu’ils ont de plus en plus de mal à vivre ? A-t-on vu beaucoup de gens dans les rues
pour fêter la qualification à la coupe du monde ? Non rien, c’est dire!


Nous sommes bien oui mais notre monde donne espoirs à certains, de faux espoirs bien souvent mais aussi de réels pour d’autres.
Lorsque tu sais que pour un dollars emprunté par les pays d’Afrique, ils leur faut en rembourser 17… Ne crois-tu pas que c’est à partir de là qu’il faudrait commencer à agir ?...


Voilà 26 ans que je me consacre aux autres, à  leurs douleurs morales en particuliers,
sociales, culturels pour les migrants. Il y a tant à faire. J’ai vu de jeunes mineurs marocains arriver à une époque pas si lointaine, une petite dizaine d’années, envoyés par leur famille dans
l’espoir fou de faire des études et fortune ensuite, qui finissaient dans le trafic de drogue ou la prostitution. Combien arrivaient chez nous suite à une tentative de suicide. Acculés par le mal
du pays, le manque de l'amour familial et la honte de rentrer sans rien, les familles attendant tant… D’autres atterrissaient en centre de rétention avec toutes les difficultés de ces
centres : vols, agressions, viols… Sais-tu la rage que nous avions et la douleur aussi de s’imaginer que ces enfants pourraient être les nôtres. De quelles manières, en quoi sommes nous
responsables de leur sort dis-moi ? Quels sont les véritables responsables ? Leurs parents (les pauvres...), leurs gouvernants ?...


Il faut apprendre à regarder et agir modestement en toute humilité, il ne sert à rien de gémir sans agir. J’ai mal et je pleurs,
témoins de ce mal du monde, mais je me dis aussi que ma modeste contribution qui n’est qu’une goutte d’eau dans un océan ne représente pas grand chose, pourtant combien y a-t-il de gouttes
d’eau dans cet océan ?...


Il y a tant à dire, tant à faire…


Alors Michel, soyons aussi indulgents avec nous même, humbles, lucides et agissons selon nos moyens , c’est de cela dont à besoin le
monde.

J'avais un jour écris ceci:


"J'ai le coeur en point
d'interrogation!Et l'âme pleine de questions!Trouverai-je un jour toutes les réponses?J'ai mal au mal du monde et souffre à celui de l'autre...J'oscille entre la vie qui
espère et la douleur du désespoir...Entre le jour envahi de lumière et la nuit qui broit du noir...
Je ne suis hélas que moi même.Petite flamme
discrète et faible.Qui vacille tant bien que mal. Au gré des épreuves,
des rencontres et des batailles.Nathgrim le 31 Janvier 2007"

Je t'embrasse fort Michel à bientot.



Michel Giliberti 30/11/2009 09:08



Je sais fort bien que des milliers de gens agissent dans l'ombre pour venir en aide à ceux qui sont fragiles. Je fais partie de ceux-là. Je donne, je donne, je
donne...je suis même ponctionné automatiquement, en plus.


Je ne me suis simplement pas étalé sur le sujet, car je ne suis pas celui qui pourrait le mieux parler de
cette cause, vu que je la vis avec la seule énergie de l’émotion. Je dis « nous » toujours, car nous ne sommes jamais parfaits sur le plan de la responsabilité et à tout moment, nous
pouvons passer dans le cas des « oublieurs »… Là où je te rejoins, c’est sur ton analyse des dirigeants des pays en détresse, oui, bien sûr, ils sont les premiers responsables.


Merci Nath pour ce commentaire très explicite.


 @ bientôt


 


Michel


 



eva baila 29/11/2009 18:43


boat people.... Il nous faudra bien habiter ensemble Michel ! pour rêver, et pour pleurer sur nos frères...


Michel Giliberti 30/11/2009 07:31


C'est une blessure bien cachée, car aujourd'hui le masque de la compassion ennuie tout le monde, alors qu'il n'est que le signe de l'ouverture, de l'observation et de la générosité qui suit...
merci de le porter avec moi, Eva.
 @ bientôt,

Michel 


Nanie 29/11/2009 12:19


Douloureux ces chemins de mer qui conduisent vers des ailleurs improbables. Ces déracinements, voulus ou imposés, qui arrachent des hommes à eux mêmes et les poussent à une quête sans fin d'un
avenir meilleur ... Vu récemment une expo "Tchétchènes Hors Sol" remarquable, sur un peuple privé d'être, tellement nié dans sa douleur même, que toute trace de guerre est gommée petit à petit
comme si, en effaçant le visible, les cicatrices invisibles s'effaçaient aussi  ... Michel vous avez raison en parlant des héros de cette époque tragique, ces hommes qui vivent une souffrance
terrible dans la plus profonde indifférence, simplement relégués à la rubrique "faits divers tragiques" ... Heureusement, il est des hommes, dont vous êtes, pour s'en émouvoir encore ... Merci.


Michel Giliberti 30/11/2009 07:28



Oui, ce sont de véritables héros. 


Qui, à part eux, auraient le courage de se jeter dans une aventure si risquée avant au bout du voyage le sel rêve de pitance? 


 @ bientôt Nanie,


Michel


 



nyco 29/11/2009 11:00


en effet nath,
quelle terrible chose qui cette actualité tragique qui devient routine...
est ce dû à la profusions d'images terrifiantes dont on nous matraque tous les jours à travers les médias...?
sommes nous encor au moins capable d'apprécier le bonheur si simple soit il d'avoir un toit , de manger à notre faim et de pouvoir se soigner de "presque" tous les maux (...mots)...?
merci Michel de nous rappeler ces "richesses" ...
bon dimanche à ceux qui passeront..
et à toi Michel and co...
bises du Nyco


Michel Giliberti 30/11/2009 07:24



Merci Nyco
 @ bientôt,

Michel 



Nath 29/11/2009 07:45


Je me souviens, il y a plus de 20 ans, des premiers boat people pour lesquels le monde alors s'émouvait encore, de ses indochinois qui partaient ainsi dans une aventure plus qu'incertaine, des ces
jeunes gens que j'ai pu recevoir ensuite choqués, éprouvés dont l'esprit malade de tant d'horreurs vécues nous les envoyait bons à enfermer, la folie n'étant plus que l'expression de tant de
douleurs...
Où en sommes nous aujourd'hui? Plus personne ne s'émeut de ces pauvres malheureux perdus, ces errants d'aujourd'hui dont l'avenir n' est plus incertain mais condamné par avance, il n'y a plus
rien.
Egalité. Existe t-il encore ce mot?
Fraternité. Où est-elle?
Quant à la liberté...réduite à peau de chagrin.
......Mais je m'arrète ici, il y a tant à dire... il me faut retrouver morphée qui lui ne sera pas glacial et m'accueillera dans ses bras chauds et douillets, j'ai encore cette chance...
Bonne journée Michel@ bientôt.


Michel Giliberti 30/11/2009 07:23






Ce que tu dis de ces malheureux dans les hôpitaux est absolument horrifiant. Nous avons tous été doucement,
mais surement roulés dans la farine par nos conditions de privilégiées qui forcent à l'indifférence. Même si tant de malheureux souffrent, nous avons été formatés pour nous tourner vers un avenir
meilleur, et nous ne voulons pas entendre parler de ce qui fâche et donne à réfléchir. Bien sûr notre bonne conscience se réveille devant nos écrans quand nous voyons les images insupportables de
ces déracinés, mais ces dernières sont noyées dans tant d'autres images que les infos nous engourdissent plus qu'elles nous réveillent.


Notre monde est si dur ; j'avoue perdre les pieds dans le dédale des injustices, dans tout ce qu'on veut
nous faire croire, dans tout ce bordel ambiant triste à pleurer au milieu de tant d'opulence. On parle des jours entiers de la main d'un footballeur qui gagne des millions d'euros et on ne voit
jamais l’autre main, celle qui se tend au coin d'une rue. 


Ma mère a passé sa vie a donner aux malheureux, j'ai tellement été imprégné de cette éducation que j'ai mal
de voir s'installer l'indifférence et l'égoïsme.


 


 @ bientôt Nath


 


Michel 


 



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog