Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Plus grand chose à dire ces temps-ci… Trop de travail, trop de soucis. Entrer dans mon blog me donne l’impression de visiter un grand appartement vide où j’aurais vécu autrefois. Je ne parviens plus à m’y installer et comme du 11 au 19 août, je serai aux Canaries en compagnie de mon éditeur pour des rencontres littéraires, je n'ai pas le courage de commencer quelque chose et de devoir m'arrêter aussitôt.
J’espère qu’à mon retour, le goût des mots et des images me reviendra.
J'espère que le coeur enfoui sous tant d'émotions et d'inquiétudes saura refaire surface.
J'attends que les choses de la vie ne se disputent plus avec moi...
Pour l'heure, je laisse ces deux jeunes tunisiens de Salammbô palpiter et se battrent pour "de rire" à la sortie de leur école. La vie saura bien vite leur apprendre à se battre pour "de vrai", comme tous les grands...
malheureusement !

À très bientôt…







commentaires

M
Bonjour<br /> Retour de Tunisie, ca se mélange dans ma tete. J'sais jamais quoi penser de mes vacances. Ca se passe bien, c'ets trés bo, je me sens chez moi...mais y'a un gout qui reste et des regards qui vexent.<br /> Ouahh la photo, continu a nous faire vivre...
Répondre
M
Je comprends tout ce que vous me dites... Tout reste particulier quand on a deux patries ; vous faites partie de ceux qui ont cette chance pourtant perverse et être à l'aise dans l'une comme dans l'autre est un pari difficile. Je crois que c'est le temps qui arrange ces sentiments complexes, mais c'est aussi tout ça qui vous fait écrire, qui fait battre votre coeur et donne à vos mots cet envol magnifique. Vous ne sauriez être si attentif à tout comme vous le faites, si vous n'aviez pas ces deux cultures en vous...Ravi de vous retrouver.  @ bientôtMichel
R
Je partage tellement ce que t'a écrit Mel, Michel.<br /> C'est pour ça aussi que j'ai délaissé mon blog ces derniers temps..Non, pas délaissé, mais c'est comme parfois, alors qu'on a bien arrangé un espace de vie, viens l'envie de s'en éloigner pour mieux le savourer en revenant.<br /> J'aime ton blog, les fragments de toi que tu y laisses, l'amour de la vie et des autres qui s'en dégage. Et sans t'avoir jamais rencontré, si tu cessais d'y venir, j'aurais l'impression d'avoir perdu une relation précieuse.<br /> Prends du temps pour te ressourcer, vivre ce que tu dois, et un jour, tu nous feras, tu me feras l'honneur et la joie de revenir partager avec nous ce que tu es.
Répondre
M
Je ne sais comment exprimer ces moments d'extrème partage. C'est très émouvant et très impressionnant. Merci Renard ; dès que j'aurais plus de temps et plus de courage (car il m'en faut pour moult raisons) je sais que je parviendrai à me ressaisir.Encore merci pour ces beaux échanges que tu me permets.Michel
M
Michel, ton blog est riche de tant de choses ; tes toiles, tes photos, tes pensées et ton humour. Même si momentanément tu le ressens comme un grand appart vide, les visiteurs ne le percevront pas ainsi. Il y a des moments où l’on a besoin de se concentrer sur  la réalité autour de soi  et sur les êtres proches. Et le blog est automatiquement relègué au second plan face aux difficultés...ça me parait tout à fait normal, d'autant que tu t'y donnes beaucoup....<br /> Bonne chance pour cette rencontre littéraire. Et courage pour le reste. <br /> Ta photo est superbe . les portes bleues,  toujours... et surtout ces visages d'enfants souriants et sans méchanceté. Bonne journée
Répondre
M
Les enfants sont des petits porteurs de grandes idées. Tous sauraient ête les supports de nos vieux jours, si nous savions les éduquer et les aimer dans l'amour et le respect des autres et sans niaiseries. Mon blog est une sorte de gros bébé parfois emmerdeur ou capricieux et il faut bien que je le corrige un peu justement, pour qu'il grandisse... merci pour tes mots Maryse, @ très bientôt, promis.Michel
B
Je ne suis pas très inspirée non plus actuellement, surtout que je pars demain pour Paris. Mais je crois savoir ce qui te tracasse et je te comprends... le blog n'est riche que si on a l'inspiration... alors laisse-la venir tranquillement... on sera là pour recueillir ce qu'elle voudra bien nous montrer.Bises Michel.
Répondre
M
Merci Bellurette, je sais que tu me comprends, mais j'espère que tu seras très heureuse à PAris et que tu récolteras plein de choses croustillantes à nous faire partager... @ très bientôt,Michel
N
Et bien décidément, nous en sommes tous à ce point en ce moment?!!<br /> L'éloignement permet parfois de revenir...
Répondre
M
C'est peut-être la lassitude... la dureté de la vie, la médiocrité des rapports avec les autres... c'est peut-être la France. @ bientôt,Michel
F
Bonjour Michel, depuis le Japon, mes Canaries a moi...Vacances, vacance, vacuite :elle est troublante mais necessaire sans doute pour laisser advenir demain ce qui devra advenir... une sorte de baby blue estival ou il faut lacher prise en se laissant porter par ceux qui nous aiment...A bientot...Francois
Répondre
M
Quelle aimable attention François, depuis le Japon... J'y suis très sensible.Bonnes vacances pour que demain advienne.À très bientôt,Michel
*
Bonsoir Michel <br /> Comme c'est étrange , ton post reflète ce que je vis depuis quelques semaines ... ne plus avoir quelque chose à dire ou montrer  de soi aux autres !Pousser la porte de son espace, de son blog..regarder si tout est en place, si aucune poussière ne s'est engrangée  quelque part...faire un peu le constat de ce l'on a posé ..relire certains commentaires  qui nous ont émus  ... et se dire ...je me résume à ça ! Je ressens souvent ce vide de l'appartement virtuel , qui paraît chatoyant  mais qui cache  "mes non-dits "  peut-être dits et cachés dans des petites mots à chacun ou une image posée sans texte , comme ça ....pour crier  " je suis là "  " je vis "  " je vous vois  et imagine "  "mais pourquoi ? "Oui, le vide  est là présent ..virtuellement ou réellement .. et faire ce constat parfois  est douloureux....  Mais ....Un rayon de soleil, le sourire dans la rue  d'un inconnu ...un endroit qui devient magique par un bref instant de lumière, la voix au téléphone d'un ami s'inquiètant de nos silences .... etc ...et tout repart comme par enchantement ..les bleus redeviennent translucides ..les rouges  éclatent de volupté..le noir se fait un peu fumée grise ... les mots reviennent pour tisser la trame de sa vie .. et on continu humblement en espérant qu'un seul être sera touché par ce que l'on dépose.... et s'en souviendra .... Je te lis souvent en silence , je me plonge dans tes peintures , je caresse tes mots bleutés...je lis ta mémoire qui écrit  ..je pleure souvent d'émotion, parce que tu sais avoir la magie des phrases ... tu trouves toujours le mot simple  qui dit tout ...  qui nous ramène vers nos souvenirs  ... continue Michel à te raconter à nous  ... s'il te plait !Je t'embrasse Michel ....à bientôt !Mel
Répondre
M
Beaucoup d'émotions à te lire Mel. ce que tu dis est si vrai et si humain. Nos vastes questions encombrent toujours les âmes sensibles, mais il est vrai que nous avons aussi des éclats de lumières et c'est bien à ces instant-là que nous devons nous raccrocher. Je traverse une période délicate, plus exactement les gens qui m'entourent et comme tu le sais, je ne peux que me confondre à elles, à leur souffle, à leur ettente.Merci pour ton long commentaire qui me va droit au coeur.j'espère aussi faire un retour dans la lumière qui pourtant ne cesse de m'adresser des clins d'oeil, comme autant de cadeaux à un enfant gâté, mais j'ai toujours eu la faiblesse de regarder davantage les ombres qu'elle projette.je t'embrasse,Michel
F
Il n'est pas vide, l'appartement : nous sommes là, tous, nous qui ne connaissons que vous et vibrons avec vous.<br /> Alors, reprenez souffle, laissez là vos soucis et vos peines, buvez la beauté et... nous serons là à votre retour!
Répondre
M
Merci à vous, merci de croire que les choses reviennent toujours. Je le crois aussi dans le fond, mais qu'il est difficile de marcher sans butter... à très bientôt , je vous promets,Michel
Y
Ne vous inquiétez pas, la peur de la page blanche est toujours temporaire. Elle est même parfois lieue à nous faire ressortir des mots, des images ou des sens que l'on pensait perdu.Toute homme a besoin de repos alors ne vous peinez pas et faîte nous rêver à votre retour.
Répondre
M
Merci Yume... merci, mais la page blanche est si souvent le reflet de son vide personnel et lui... comment le remplir ?Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog