Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


I
l faisait très chaud ; l’orage pointait sur Sfax.

Une fois la voiture embarquée dans les entrailles du Ferry, nous étions montés sur le pont. Les îles Kerkennah nous attendaient, à une heure de là.
Aucune possibilité de trouver une place assise ; les familles avaient très vite investi les bancs.Moez et moi, nous sommes restés debout sur le pont
Des musiques s’élevaient des transistors et certains garçons chantaient tout en fumant.

L’air était saturé des odeurs du bateau et de sa mécanique auxquelles s'ajoutaient celles des chawarmas, des frites et de l'ambre solaire qui virait sur la peau de quelques touristes. J'ai toujours aimé ces ambiances un peu survoltées qui éxaltent et donnent à croire que quelque chose va arriver. Le ciel anthracite encourageait cette impression. je me sentais si bien.
Les mouettes tournoyaient dans le ciel, attendant le départ elles aussi, voyageuses gourmandes dans le sillage du bateau.
Moez retira son tee-shirt et s’accouda à un parapet poisseux de sel, à l’arrière du bateau.
Il m’observa un moment,
ses yeux étaient rieurs ; enfin, il hocha la tête comme pour dire : " C'est dur... " ou "C’est la vie...", peu importe. Ce mektoub disparaîtrait dès qu’on serait sur la terre ferme et qu'on roulerait au milieu des palmiers sur les routes sableuses qui mènent aux rivages de l'île.
Je lui dis de ne pas bouger ; j’immortalisai son expression.
Juste un rectangle d’orage autour de ce sourire…  juste un sourire avant la pluie.
Moi, je n'aurais jamais quitté le bateau.


 

commentaires

MAGALIE 09/08/2007 08:26

Les îles Kerkennah...
lmon mektoub n'a pas voulu qu'on se rencontre...j'y étais pour la première fois la semaine du 23/07...l'orage à fait place au soleil...
(Quelques unes de mes photos de kerkennah & + pr compléter mon blog sur ces 15 jours en tunisie où justement le mektoub m'a montré quelques une de ses facettes...)
Amicalement...magalie.

Michel 09/08/2007 09:29

C'est formidable les vidéos de kerkennah que tu as installées sur ton blog, ça me donne envie d'y retourner, ce sont des îles si calmes, si en dehors du temps...Merci Magalie et à bientôt,Michel

Henri-Pierre 18/07/2007 17:30

Mais ce ferry l'avez-vous vraiment quitté ?Avec ces yeux en amarre il a définitivement jeté l'ancre en votre âme.
 

Michel 18/07/2007 19:50

Mes amarres sont ailleurs, Henri-Pierre... et heureusement.Merci d'être passé par là... et à bientôt,Michel

emÎrÚjkJ* 18/07/2007 00:45

Fièvre orageuse et orfèvrerie. J'aime cette électricité annonciatrice, bienfaitrice, et les senteurs prononcées de ces instants... J'aime les ténèbres de ces yeux, l'éclat de ce regard aussi d'enfant.
Délicieux passage ici d'avant coucher!
Merci beaucoup Michel! Je m'imprègne un peu de ton blog avant une petite session à Paris.
jkJ*

Michel 18/07/2007 08:19

Je te souhaite une belle session à Paris, de belles rencontres et des idées fulgurantes.Merci à toi, Jerôme,Michel

Maryse 17/07/2007 23:00

Je suis toujours étonnée de constater  à quel point les photos de Moez sont vivantes, ou vibrantes, je ne sais pas comment dire.  Il est est là, devant mes yeux...j'ai l'impression qu'il va bouger , ou se mettre à parler, des paroles semblent être posées sur ses lèvres. ... bonne soirée (fin de)

Michel 18/07/2007 08:24

On va dire qu'il m'inspire... c'est pour moi le moyen le plus sûr de ne pas râter une photo et tenter de saisir quelque chose de l'intime. C'est vrai que lorsque je regarde cette photo, tout le contexte  me revient, tant Moez est vrai. @ bientôt,Michel

selim 17/07/2007 21:19

Honte à moi qui suis Sfaxien et qui n\\\'ai jamais pris ce ferry...La description que tu fais de ce voyage m\\\'a en tous cas donné envie de me rattraper:) J\\\'adore ta plume-clavier,  la sensibilité et la délicatesse avec laquelle tu décris ces moments vécus...Quant au regard de Moez, il est si expressif...

Michel 17/07/2007 22:24

On dit en France que les cordonniers sont les moins bien chaussés... he bien voilà... tu sais ce qu'il te reste à faire. Je suis heureux que tu te plaises par ici sur ce blog et que le regard de Moez te plaise. Merci Selim,Michel

François 17/07/2007 20:27

J'aime ce visage de Moez qui traverse tant de vos tableaux..
Mais aujourd'hui, c'est au ciel anthracite que je m'attache.. ce moment noir avant l'orage, ce moment de calme avant que ne se déchaine la passion, cet oeil du cyclone, ce moment de temps suspendu après quoi la vie peut basculer, cette hésitation ultime avant le premier contact ou avant de prendre le large, ce court moment de durée infinie, qui n'est possible que parce qu'il est soutenu par une promesse, un regard de promesse...
Plein d'amitié

Michel 17/07/2007 22:39

Hier dans l’après-midi, le ciel s’est obscurci de façon extrêmement intense. Tout est devenu immobile, pesant et silencieux un peu comme pendant une éclipse où l’on s’aperçoit de la force des éléments et puis un éclair gigantesque a barré l’horizon. La pluie ne tarda pas, diluvienne. Mais quel instant magique, c’est vrai, quel souffle dans l’air… Tout pourrait arriver et nous l’accepterions, par curiosité… par promesse. @ bientôt, François,Michel

nathalie 17/07/2007 19:48

non! ce n'est pas toi là Michel ! Bisou, nathalie.

Michel 17/07/2007 20:04

C'est à dire?Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog