Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Q
uand vous arrivez à Tunis en voiture depuis Sidi Bou Saïd, après avoir longé le lac de Tunis à partir de La Goulette, l’avenue qui vous accueille est bordée de part et d’autre des échoppes de fleuristes.
Si vous prenez le temps de flâner sur ses trottoirs embaumés qui ouvrent sur la capitale, vous pouvez facilement bavarder avec les vendeurs qui vous abordent avec des mots tout autant fleuris que leurs boutiques. Certains ont des sourires désarmants ou simplement espiègles, mais quel que soit le sens que vous leur prêtez… ils sourient et c’est déjà la moitié du chemin pour apprécier la ville. Ces sourires sont les premiers de ceux qui émailleront votre séjour et vous donneront l'envie de traîner longtemps... longtemps.

Le sourire d'un des fleuristes de Tunis...


Et le bouquet d'un jardinier de Tozeur.

commentaires

F
<br /> <br /> Magnifique article :-)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci infiniment... les fleuristes sont indispensables...<br /> <br /> <br /> Michel<br /> <br /> <br /> <br />
S
Désolé pour le message précédent qui était incomplet."Espérons que ce pays reste un havre de paix... j'ai peur parfois." Tu ne crois pas si bien dire...
Répondre
M
C'est ce que j'espère chaque fois que je pose le pied, chaque fois que je prend conscience du bonheur d'être ici sur cette terre de mon enfance. @ bientôt,Michel
S
Tu ne crois pas si bien dire...
Répondre
M
Ne me fais pas peur...Michel
T
Sourire spontané, même impression que d'autres, voila bien ce qui manque le plus ici......<br /> Haut le bleu, ravissement pour les yeux et le moral....<br /> Plaisir a plus tard...
Répondre
M
Oui et ça commence à me prendre la tête...  @ bientôt ThesouMichel
J
....le bleu de " Tunis"....! Décidemment cette couleur m'envoûte !
Répondre
M
Espérons que ce pays reste un havre de paix... j'ai peur parfois. @ bientôt,Michel
J
hello! je viens prendre l'air de Tunis dans ce monde de dingues et de fous Sarkzistes!! mais le réveil sera douloureux pour eux aussi!! abientot jeanmax
Répondre
M
Je le crains malheureusement. Personnellement, je n'arrive plus à parler de lui... ça me prend trop la tête. @ bientôt J MAx,Michel
G
Alerte chez Gum!..Pour avoir croisé de ces regards et en avoir aussi gardé des bleus... à l\\\'âme!:-D
Répondre
M
Avoir des bleus à l'âme vaut mieux que rien avoir... ils sont la preuve qu'on a vécu, non?Au delà des tristesses qu'ils occasionnent, ils sont aussi des parenthèses dans les souvenirs médiocres. @ bientôt,Michel
F
Je suis rentré il y a quinze jours du Maroc (pardon, Michel, ce n'était pas de Tunisie :-) !), et le plus dur n'était pas de passer d'un temps radieux à la poisse qui s'était abbatue sur la région parisienne, le plus dur était la tronche que chacun fait dans la rue... On oublie vite que dire bonjour à un inconnu est chez nous une quasi agression...<br /> La tronche, c'est le manque de soleil en soi, le manque de soleil dans le coeur... c'est le contraire du sourire, le contraire de la vie et du bonheur, celui qu'on donne ou celui qu'on reçoit.<br /> La tronche, c'est du gris poisseux...  du gris terne...  du rien...
Répondre
M
C'est bien cela, c'est l'exacte définition... la tronche c'est du gris poisseux.avez-vous aimé le Maroc, le connaissiez-vous déjà? Je vous pardonne de ne pas avoir été en Tunisie :o) @ bientôt,Michel
P
Je passe devant ces fleurs et leurs vendeurs également lorsque le bateau me dépose au port de la Goulette et que je prends la direction de Bizerte...<br /> Vos photos sont une respiration pour moi. <br /> Elles sont le relfet de lumières et de chaleurs, tant atmosphérique qu'humaines, que je connais trop bien et qui me manquent tant. J'en sens presque le parfum si particulier de l'air qui flotte là-bas.<br /> Ma rencontre avec votre site n'est décidément pas dû au hasard...<br /> Merci.<br /> Bob 
Répondre
M
Peut-être que le hasard est le fruit des réalités qu'on organise avec nous mêmes et qui nous donne l'impression de n'y être pour rien... Merci p'tit Bob, je suis ravi que vous connaissiez cette entrée de Tunis, moi aussi quand je descends du Carthage et que je prends ma voiture en direction de Tunis, j'ai l'impression de rentrer enfin chez moi... @ bientôt,Michel
M
hummm ! encore un petit matou ??? miiiiiaouuu !!!@ plus tard, bonne journée
Répondre
M
Vi vi vi...  y'en a partout ! incroyable.@ bientôt,Michel
E
ciel!<br /> Et ces bleus savamment disposés! ^_^ C'que je suis sensible à un visage qui rayonne comme celà... et lui sourire en retour, et lui dire "merciiii" et "au revoir", en prenant bien soin de distinguer les deux mots, afin de bien suggérer le plaisir de le revoir! Et pas un de ces "Au'r'voir" qui me retourne la tête!!! :-D<br /> C'est comme cet accent circonflexe sur le "o" de jérôme*<br /> (Et être bercé par le langage, à supposer, tout aussi ensoleillé de ces vendeurs de délices de senteurs, de délices pour les mirettes!!!) Zou! <br /> jkJ* (au fait, le pitit message un peu bizarre qui suivait ma réponse de tout à l'heure, c'était juste des suites de la non-apparition de l'image que j'avais laissé, rien de bien méchant en somme! :-)   )
Répondre
M
Merci jkJ. Je sens que vous allez acheter des fleurs ce matin :o), et même si vous tombez sur une vendeuse acariâtre, imaginez... imaginez... c'est Tunis, il fait très chaud... la suite vous appartient... @ bientôt,Michel
B
Ah sourire... voila bien un truc qui nous manque souvent, nous les soi-disant "développés". Enveloppés, oui !
Répondre
M
C'est vrai que ce n'est pas la première chose que l'on rencontre en France et encore moins à Paris où je pars dans quelques instants... @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog