Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Je suis seul, ce soir. La nuit se pose doucement. Chaque chose perd de ses couleurs pour se fondre dans un gris bienfaisant. Bientôt, j'enflammerai quelques abats-jours.
Je sens une langueur dans chacun de mes gestes, une langueur de l'esprit aussi. Comme souvent, quand rien ne sort de moi, sinon la peur d'un avenir chancelant très vite étouffé, je me réfugie dans mes peintures qui me portent depuis l'enfance.
Je regarde ce que j'ai fait.
J'imagine ce que je ferai... quatre toiles violentes et sanguinaires, cruelles et bouleversantes, quatre toiles guerrières !
Je cherche le modèle, celui qui devra convenir à cette inspiration dont toute la dramaturgie est  inscrite dans ma tête depuis quelques semaines déjà.



Aujourd'hui, j'ai besoin de dormir
À deux pas du silence,
Dans l'errance.
Aujourd'hui, j'ai envie de mendier
À deux souffles d'un exil,
 Sous tes cils.
Aujourd'hui, j'ai l'urgence de t'avoir
À deux signes de mes gestes
De mes restes.
Aujourd'hui, je veux être confiant
À deux notes de mes craintes,
 De tes feintes.

© Giliberti / 2007

Published by Michel giliberti - - Peinture et Poésie

commentaires

Petite fée 22/06/2007 22:32

Amoureuse je le suis mais de quoi ?
D'un homme non ...De ton blog beaucoup ...De ta toile à la folie je fonds littéralement ...
Merci encore une fois pour mes petits yeux Michel
Amicalement
Une Petite fée qui passait par là et qui pense  bien à toi

Michel 22/06/2007 22:44

Alors je suis heureux... c'est pas tous les soirs qu'une fée me dit bonsoir... Merci petite fée,@ bientôt,Michel

TG 18/06/2007 13:32

Bonjour! Je viens de découvrir votre blog grace à un article sur scolas.skyblog et je dois dire que je suis tout de suite tombé sous le charme de vos dessins et vos peintures! Ce sont vraiment des oeuvres superbes! Moi aussi je dessine et je suis très sensible au travail des autres!Bonne continuation!

Michel 18/06/2007 14:41

Merci TG.J'ai été visité ton blog très enthousiaste et j'ai eu la surprise de m'y trouver. ça fait toujours plaisir. Merci pour tout ce que tu dis, @ bientôt TGMichel

neurhone 13/05/2007 13:06

Touchée ! (sourire) ... et je ne peux m'enpêcher d'applaudir votre réponse, elle est vraiement très belle.

Michel, 13/05/2007 13:14

Ravi que vous m'ayez compris... bon je retourne à mon tableau où je peins un horrible garçon bien foutu et aux yeux clairs...Remarquez, j'aurais bien un vrai laid modèle à peindre, mais en ce moment ses hautes fonctions l'empêchent de poser pour moi... @ bientôt,Michel

neurhone 12/05/2007 22:38

On en a l'eau à la bouche et on va attendre avec impatience ces quatre toiles. Mais ce soir j'ai envie de vous poser une question : pourquoi toujours ces visages superbes ... l'imparfait ne dégage-t-il pas parfois plus de force ? le laid est parfois si beau !
Je vous laisse à votre fructueuse attente du "modèle"  car plus on attend et plus on imagine.
Bonne soirée Michel
 

michel 13/05/2007 07:28

Chère Neurhone, vous seriez étonnée du nombre de personnages laids, cocasses, monstrueux  ou simplement très agés, que j'ai pu peindre en plus de vingt cinq ans de métier, sans parler des années où je n'étais pas professionnel... autant dire plus de quarante ans. Ce sont des centaines et des centaines de tableaux... et le modèle que je cherche ne s'inscrira pas forcemment dans l'obligation d'être beau, mais bien dans celle de déclancher chez moi une furieuse envie de travailler...Cependant  (et ça contredira tout ce que je viens de vous confier)  j'ai  répondu à un journaliste qui me posait une question à peu près similaire à la vôtre : "La beauté n'est pas une fin en soi, mais elle est une faim en moi.".. :o) @ bientôt Michel

granfred 12/05/2007 20:05

Hello Michel Tu reprends un peu du poil de la bête ?Avec le talent que tu as tu vas pas nous faire croire que t'as besoin d'un modèle pour faire tes mises en scène.Allez, deux trois tasses de thé vert, et çà repart, casque à pointe et baillonnette au pinceau.

Michel 13/05/2007 07:32

Je n'ai besoin que de l'énergie que me donnerait un modèle, mais je n'arrête jamais de peindre même en attente des tableaux dont je parle qui d'ailleurs sont commencés depuis hier sans un nouveau modèle... mais j'aimerai quand même en trouver un... @ +Michel

Maryse 12/05/2007 08:56

très beau poème chargé de sens...on peut rester confiant à deux notes de ses craintes, l'équilibre est fragile et pas facile à maintenir...j'aime tes personages qui sortent du cadre, comme dans "l'aumone"également, ils donnent la sensation d'être plus proche, de nous toucher plusQunad la toile existe déjà dans la tête, est-ce que ça t'arrive de trouver le modèle sur ta route, comme une évidence ? bonne journée

Michel 12/05/2007 10:40

Je trouve souvent l'exacte modèle, mais je ne suis, hélas pas, l'exacte peintre;  je ne sais pas aller jusqu'à lui.Je perds ainsi des occasions innespérées de justes rencontres entre mes idées, mes projets et ces inconnus croisés qui ne sauront jamais à quel point  j'aurais pu avec eux faire des années de peinture... timidité, timidité, quand tu nous tiens... @ +Michel

françois 11/05/2007 23:43

Vous vous relevez..Vous vous redressez..  Vous etes debout...
Vous etes vous même... à nouveau.
Plein d'amitié
François

Michel 12/05/2007 07:56

C'est pour ma part, de l'auto-suggestion, car je suis proche de la chute que de la marche... On va dire que je suis à genoux et c'est déjà ça...à bientôt François,michel

Ikkar 11/05/2007 22:13

quatre toiles violentes et sanguinaires, cruelles et bouleversantes, quatre toiles guerrières ! ...C'est exactement ça!!! Ce ne peut être que comme ça!!!
Ikkar, with love

Michel 12/05/2007 08:01

Il me faut employer les armes qui sont les miennes... les pinceaux (dans le fond c'est pas grand chose mais ça laisse des traces...) @ bientôtMichel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog