Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Je n’ose même pas vous raconter la dernière de ma caissière, ce matin, car vous allez penser que j’invente, mais comment résister, vous commencez à me connaître…
Ma caissière décidément très bavarde était en grande conversation avec une cliente, quand j’arrivai à la caisse…
– J’ai vu à l’émission de Ruquier qu’on opérait les sourds maintenant, et ça marche.
La cliente écoutait avec plaisir et attention.
– On leur met un truc dans la tête et hop, ils entendent, ajouta-elle.
La cliente, un peu sur sa faim parce qu’elle n’avait probablement pas vu l’émission en question, lui demanda davantage de détails...
–  Ben c’est comme je vous dis, on leur met un truc dans la tête sous les cheveux… c’est comme un porte-clef, mais en plus grand, vous voyez ? »
La cliente ne voyait rien, à l’évidence.
Alors, ma caissière continua.
– Ils leur mettent un truc en métal sous les ch’veux ou dans l’cerveau, j’sais plus trop, et puis une fausse oreille aussi. Lui, il en avait pas, vous comprenez ?  mais dès qu’il en a eu une avec le porte-clef, paf il a entendu ! Maintenant, ma mère en veut un elle aussi, elle est sourde comme un pot !
À ce stade de l’échange, la cliente émit un raclement de gorge significatif et acquiesça timidement gênée de ne pouvoir rétorquer quoi que ce soit.
Et c’est à ce moment que ma caissière conclut, goguenarde.
– Remarquez au prix du porte-clef, j’pourrais pas en offrir un à ma mère, vu qu’elle perd tout… Autant qu’elle conserve son appareil, vous savez le truc… là… ah… comment ça s’appelle déjà ?… le truc que Robert Hossein, il en parle tout l’temps à la télé… Audika, voilà ! çui-là, c’est plus sûr, au moins il reste au fond d’l’oreille ! Elle risque pas d’le perdre.»
La cliente a rencontré mon regard. J’ignore toujours comment on a fait pour ne pas éclater de rire, mais nous étions sur la même longueur d’ondes…



Published by Michel giliberti - - Quelle misère !

commentaires

fred 07/01/2009 02:45

Bonjour à tous,Dans ma famille, j'ai quelqu'un qui souffre de surdité etj'ai trouvé sur le web une société qui pose des appareil auditif.Apparemment ils implantent un appareil.Je suis très intéressé car j'ai entendu que c'était éfficace et invisible.Par contre je voudrais savoir si on peut être remboursé par la sécu et combien ?Voici le site http://www.envoymedical.fr/surdite.htmMerci d'avance pour vos réponses.

Michel Giliberti 07/01/2009 06:14


Désolé, mais je suis incapable de vous répondre sur le sujet. je suis un particulier...
Michel


emilie 25/06/2008 18:22

Pétition pour la désitution de sarko j'ai signé et je vous invite à signer et à diffuser largement, signez sur http://www.antisarkozysme.com
visitez egalement ce site : http://www.jeseraimillionnaire.com

Michel Giliberti 03/07/2008 08:36


Merci...
 Michel


josie 16/04/2007 12:03

Je viens de bien rire avec ta caissière encore une fois. cette personne est très attachante n'est-ce pas ? Difficile quand même de rester sérieux en écoutant une conversation comme celle-ci ! Bon lundi !

Michel 16/04/2007 13:00

Merci Josy... Oui, j'adore ma caissière, elle est très nature et j'espère bien que je ne verrai jamais un robot la remplacer... @bientôt,Michel

Joyce 16/04/2007 11:36

Le must... se faire rencontrer "ta" caissière et "ma" dame à Kiki !!!

Michel 16/04/2007 12:01

Soyons entremetteurs... @ bientôtMichel

neurhone 15/04/2007 20:07

Merci pour ce moment de pur délire (autant le texte que la vidéo).
j\\\'ai écouté ma caissière ce matin mais elle ne dit que des paroles de politesse ... je me sens brimée ... rire.
A bientôt

Michel 15/04/2007 20:40

Vous avez une caissière normale, en fait, c'est moi qui suis tombé sur une comique que j'adore vraiment car elle est très "sans gène"... et très décontractée. Tout sort comme ça... sans difficulté. @ bientôt Neurhone.Michel

François 15/04/2007 16:56

J'adore l'ambiguité du mot "encaisser"... Quand dans un bistro un garçon me demande s'il peut m'encaisser, je prends toujours un malin plaisir à répondre "j'espère bien... ce serait si triste si vous ne pouviez pas "m'encaisser"".
Je profite de ce commentaire pour réagir tardivement à "un instant volé". Quand j'ai vu la photo, immédiatement j'ai repensé à cette phrase d'un livre de Philippe Delerm sur des ballades en Normandie : "Quand le soir tombe, on quitte lentement tous ces rèves croisés. Le temps n'est rien qu'un cercle de lumière au détour d'une allée"..
Savoir se laisser surprendre...
Amités dominicales de François

Michel 15/04/2007 17:10

Oui, j'habite dans le périmètre de Philippe Delerm...Et cet extrait que vous me citez résume bien les instant sextremement simples et souvent intenses qu'offre la campagne, les gestes simples quand on jardine et puis le silence... un silence qui me drogue, car autant j'adore le bruit des ville, autant j'aime le silence à la campagne...je rentre à l'instant du jardin et la lumière est si belle que ça vous donne l'impression de devenir sage(ce qui en soi est une horreur), mais à certaines heures de la journée, il est bon de s'illusionner.Merci pour ce commentaire paisible, je vous encaisse beaucoup...@ bientôt,Michel

bellelurette 15/04/2007 16:04

Je l'ai vu cette émission, mais pas chez Ruquier, mais dans "médecine et santé" (je crois), cela passe sur la cinq vers 13h30.C'est une inovation très intéressante. Tu veux plus de détails ?

Michel 15/04/2007 16:16

Merci Bellelurette, mais je connais bien le sujet. j'en avais entendu tout un reportage en voiture, mais je n'avais pas vu l'émission de Ruquier... MAis maintenant grace à ma caissière, j'en sais davantage sur les prthèses jetables...@ bientôt,Michel

Maryse 15/04/2007 13:40

 au moins on peut dire que Rukier fait une bonne émission de vugarisation, avec ou sans Christine Bravo !  je ne sais pas comment vous avez pu vous retenir de rire !   J'ai entendu Desproges hier à France Inter, du coup je suis allée sur "you tube" , ça vaut le détour ! bonne fin de journée

Michel 15/04/2007 14:28

J'aurais bien aimé l'entendre... La dame qui était là, je la connais bien, elle est très digne et ne montre guère ses états d'âme, mais là, si je n'avais pas à me faire encaisser à mon tour, je crois que nous aurions dicuté ensemble... @ bientôt,Michel

Ikkar 15/04/2007 13:11

Les caissières de Super-U valent-elles celles de Leclerc?- moi: Bonsoir(un peu de politesse de nuit pas...)- elle: ...( au bout de 20 secondes... je sais, c'est long!)- elle: Pardon... Bonsoir. J' pensais.(c'est bien, quelqu'un qui pense...! je lui pardonne volontiers son silence. Elle semble si sérieuse à cet instant. Tout le poids du monde sur ses frêles épaules...)- elle: Je pensais, et j'aime pas penser.- moi: ...?- elle: C'est pour ça que j'parle tout l'temps. Comme ça, j'pense pas.Vous imaginez si j'ai songé à vous et à vos chères caissières en l'écoutant!
Ikkar, with love

Michel 15/04/2007 14:25

Vous  voyez Ikkar, bientôt vous aurez votre rubrique "Caissières"... et attentio, on y prend vite goût...J'ai bien ri à mon tour.Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog