Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Lorsque les deux tours de Manhattan se sont effondrées dans un fracas de fin de monde, et que cette vision apocalyptique commença à passer en boucle à la télé, j'étais chez moi, rivé aux infos comme tout le monde.
J'étais très choqué, traumatisé même.
C'était si révoltant ; si atroce.
Dès le lendemain et les jours suivants, le matraquage systématique de cet attentat ignoble, comme tous les attentats, et les phrases comme « Nous sommes tous Américains » répétés sur tous les tons commencèrent pourtant à entamer ma compassion.
On ne nous a jamais demandé d'être « Tous africains » quand la famine ou le manque d'eau s'abat sur des populations entières de ce pays, encore moins d'être « Tous Indiens » quant à Bhopal, des milliers d'Indiens furent empoisonnés par les gaz toxiques d'une usine américaine justement.
C'est alors que j'ai pensé aux Indiens d'Amérique qui furent massacrés par millions au nom de la civilisation, de Dieu, et de la prétendue supériorité de l'homme blanc qui avait décidé que ce continent serait le sien.
C'est à ce moment que j'ai eu envie de faire une série de tableaux où l'on voyait des bouches hurler : « Nous sommes tous terriens » et puis la toile ci-dessus « The twins feathers » (les plumes jumelles), pour rappeler que si les « Twins towers », les deux tours arrogantes de toute la perversion capitaliste s'étaient effondrées, deux plumes, fragile symbole des Indiens, rappelaient que ce peuple, lui, vit toujours.
Je précise tout de suite que je n'ai rien contre les Américains, mais qu'il convient de ne jamais oublier l'Histoire.
Mais, j'aime quand même pas du tout le petit excité qui les gouverne actuellement et qui m'en rappelle un autre...

Nous sommes...

... tous ...

... terriens.

Ces trois extraits de tableaux ci-dessus faisaient partie d'un triptyque qu'il m'est difficile de placer ici dans leur position d'origine.


commentaires

jerem 17/03/2007 17:04

Hé oui, j'attends toujours que nos chers parlementaires qui ont voté comme un seul homme les lois mémorielles sur le génocide arménien ou la reconnaissance de l'esclavage comme un crime contre l'humanité (mais que celui organisé par les Européens, pas celui organisé par les pays musulmans: courageux, mais pas trop nos parlementaires), votent aussi une loi reconnaissant le génocide des Indiens d'Amérique (on peut toujours rêver).
Il me semble d'ailleurs (il faudrait vérifier) que les Indiens, sont, de tous les habitants des Etats-Unis, ceux qui ont l'espèrance de vie la plus faible: 36 ans me semble-t-il.
"Ich bin ein Indianer" pour paraphraser une phrase célèbre.

Michel 17/03/2007 18:14

"Ich bin" moi aussi... Mon allemand est très restreint, excuse-moi et quand je dis "restreint", c'est de l'ambition. Je suis absolument d'accord avec toi.Je ne sais pas si les indiens ont une si petite espérance de vie, mais si c'est le cas, c'est bien triste.Danku! (c'est pas beau ça?)Michel

Maryse 17/03/2007 11:12

oui, nous sommes avant tout et surtout des terriens, et une victime de terrorisme est une victime, peu importe sa nationalité. Il n'y a pas de victimes qui valent "plus chers" que d'autres... quelle force dans ce cri, c'est impressionnant, vraiment
bonne journée

Michel 17/03/2007 16:00

Exactement... ça n'empêche pas de devoir cohabiter d'ici peu avec un terrien tout à fait exécrables qui va peut-être nous gouverner pendant cinq ans... mais que veux-tu. Nobody is perfect ! :o)Michel

joyce 17/03/2007 09:32

Je me sens parfois "celui qui souffre". Qu'importe sa situation géographique ou sociale sur la planète.

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog