Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Sarkozy qui se baladait quasi incognito dans une cité a fait un discours digne de ses idées rétrogrades, et il m’a fait bondir quand il a déclaré qu’il fallait plus de fermeté en matière d’autorité et d’éducation pour « effacer l’effet néfaste de 68 ».
Je trouve cette affirmation gratuite d’une médiocrité désespérante, d’un populisme incroyable, bref d’une petitesse absolue pour un présidentiable.
Que vient faire mai 68, dans une société aujourd’hui ravagée par le chômage et le manque d’idéologie ?
Que vient faire mai 68 dans une société bouffée et sacrifiée au nom des marchés et de la croissance ?
Que vient faire mai 68 dans une société qui ne parvient pas à faire de la mondialisation une aventure humaine ?
Que vient faire mai 68 dans une société ravagée par le sida, la pollution, la précarité, et les injustices de plus en plus flagrantes entre les nantis et les pauvres ?
Que vient faire mai 68 dans une société où, même quand on travaille, on ne peut pas se loger tant les prix des loyers sont élevés ?
Sarkosy se référera-t-il bientôt à la prise de la Bastille ? à la bataille d’Alésia ? La guerre de cent ans aurait-elle pourri les mentalités ?
Quand je pense que les Français et les Allemands ont réussi à s’entendre après la Seconde Guerre mondiale, que le mur de Berlin est tombé et que là… dans ce chaos de début de siècle, Sarkozy pleure sur les conséquences de mai 68, j’ai envie de hurler.
Petit homme décidément, petite mémoire et petite imagination de celui qui oublie que la plupart des grands hommes d’aujourd’hui (artistes, patrons, politiques, aventuriers, scientifiques, penseurs, chercheurs, philosophes) sont des enfants de 68.
Le laxisme qui abîme notre jeunesse prend ses racines dans l’image insolente de la réussite et de l’argent facile, de l’attraction inimaginable que la télé exerce sur des esprits encore malléables en leur faisant croire que pour réussir dans la vie, il n’y a qu’une alternative : le foot ou la Star Ac.
Mais que vient faire Sarkozy en 2007 ?

commentaires

L'Abrincate 30/04/2008 06:29

Il y aurait dix fois plus de raisons objectives pour un soulèvement générationnel de type mai 68 aujourd'hui en France qu'à l'époque...http://bboeton.wordpress.com/2008/04/26/mai-68-chacun-son-couplet/Cordialement.

Michel Giliberti 30/04/2008 23:34


Oui mais à l'époque (et c'est la mienne bien sur) on rêvait d'une société où le travail n'était pas roi. Tout le contraire d'aujourd'hui, mais je suis d'accord sur le fait qu'il y a beaucoup de
raisons de faire un beau printemps 2008.
 @ bientôt,

Michel 


Sergent Crien 25/02/2007 00:42

Ah oui, c'est pas la première fois que Sarko fait preuve de petitesse, ou disons simplement de conerie ...J'ai un pote qui appel ça les Sarkonneries ...En effet, mai 68 et la situation actuelle n'ont rien à voir, car ce sont des gens comme lui qui nous transforme nten moutons bailants alors qu'en 68 il aurait prit un pavé sur la tronche !Suis un môme de l'apprés 68, on peut ps dire que mes parents aient milité dans ces années là, mais quand même fils d'ouvriers communiste, j'ai vite compris les données du débats, débats qui n'existe plus d'ailleurs...Et oui Sarko est de ceux qui parlent fort  ...

Michel 25/02/2007 06:55

La fin de ton commentaire sur le ton de Sarkozi est bien une des synthèses qu'il convient de faire pour résumer cet homme. Il parle fort, mais à tant le faire, il parvient à réveiller tout ce qu'il est facile de réveiller dans nos bas instincts (la peur de l'autre par ex...) J'ajoute qu'effectivement en 68, il aurait eu des problèmes sérieux à tant vouloir installer ses idées, alors que la jeunesse de l'époque avait une véritable idéologie, mais là c'est un autre problème. Autre temps, autre géneration. merci et @ +Michel

jerem 24/02/2007 15:57

C'est le même individu qui, entre 1997 et 2002 dénonçait le gouvernement socialo-communiste, comme à la belle époque du Front Populaire, comme si la France était menacée de soviétisation; qui, même s'il en dénonce la non-respectabilité, met du Monsieur devant Hitler (si Ségolène avait osé, on en aurait parlé pendant 15 jours) et qui nous ressort mai 1968 (l'ancien ministre de l'éducation, Luc Ferry l'avait déjà fait avant lui, pour dénoncer les soi-disant post-soixante-huitards qui peupleraient l'éducation nationale et seraient responsables de l'échec scolaire) dans le but de rassembler la partie la plus conservatrice des gaullistes, ceux qui, déjà en 1995, avec l'élection de Chirac, étaient descendu sur les Champs et clamaient haut et fort qu'ils étaient déjà là le 30 mai pour la manif menée par Malraux de Debré pour soutenir le gouvernement de l'époque.
Le laxisme qui abîme notre jeunesse n'est pas cantonné aux banlieues et n'a rien à voir avec mai 1968: elle provient de la façon dont certains parents ont transformé leurs enfants en enfants-roi auxquels il serait sacrilège de dire non; quand je vois en réunion parent-prof la façon dont certains répondent à leurs parents: aucun d'entre nous n'aurait osé parler aux siens de cette façon sous peine de prendre illico une baffe), on comprend mieux leur comportement en classe ou en société.
Et bien sûr le petit chéri a toujours raison; plusieurs collègues ayant signalé à plusieurs reprises un comportement défectueux de certains élèves sur leur carnet de correspondance se sont vu répondre qu'ils faudrait qu'ils arrêtent de harceler les parents avec les mots à signer et que c'étaient à eux de les éduquer et pas aux parents!!!! mais il est vrai que nous ne sommes que de minables profs au regard de la profession de certains d'entre eux qui votent sûrement, en plus, vue l'endroit où est situé le collège, UMP.

Michel 24/02/2007 19:47

Tu es donc au coeur du problème et tu sais de quoi tu parles, mais si les parents ont abandonné, ils sont à mon avis eux mêmes victimes d 'une société qui ne les valorisent plus aux yeux de leurs enfants ; des enfants dont la déconexion d'avec leur univers assure cette lente dégradation. Pour beaucoup d'entre eux, leur progéniture jongle avec l'informatique (entre autre) vit une vie totalement décalée du milieu familial, n'est jamais sur leur même longueur d'ondes. Tout ça détruit les rapports qui entretenaient une certaine hiérarchie  basique. Il y a mille et une autre choses qui dérèglent nos boussoles, et ce n'est certes pas mai 68 le seul responsable, on est bien d'accord, mais pour en parler, faudrait se rencontrer, ce serait plus simple.En tout cas merci pour ton long point de vue.Michel

Maryse 24/02/2007 14:23


j'ai entendu  ses propos ce matin à France Inter , je me suis dit qu'il avait pété un câble pour sortir ça !  j'ai aussi entendu qu'il se rend plus ou moins discrètement dans un quartier dit "sensible" et que des journalistes qui  voulaient  s'y rendre ont vu leur vols retardés...c’est dire !  ce document sonore est glacial, je n'arrive pas à croire que ce type puisse être élu avec sa façon d'afficher qu'il est près à tout, y compris comme c'est écrit plus haut à revisiter l'histoire s’il le faut…
bonne journée Michel

Michel 24/02/2007 14:57

Oui, j'ai entendu moi aussi l'anecdote du retard des vols des journalistes ; je devais en parler, mais dans ma rage d'écrire sur ce mec, j'ai oublié de le faire. Merci mille fois, Maryse, de nous permettre de le rappeler.@ bientôtMichel

pascal 24/02/2007 11:35

Ségolène Royal ne pouvait pas faire autrement! Elle veut une société ouverte, qui créee du lien entre les générations. Elle réfute le cloisonnement. Il etait utile qu'elle le fasse au sein de son propre parti. Et puis, arrêtons de taper sur ces éléphants: ils font partie de l'histoire de la gauche. Or, je ne crois pas que l'on puisse penser l'avenir en masquant le passé...

Michel 24/02/2007 12:04

Je suis bien d'accord pour les éléphants et je n'ai rien contre. Je répondais simplement à une inquiétude spontanée et bien normale sachant que Ségolène s'était démarquée de tous et surtout ,qu'eux mêmes n'avaient vraiment rien fait pour l'aider. J'ai été surpris, mais trés vite satisfait car comme je l'ai déjà dit nous avons enfin une gauche rassemblée autour d'un véritable pacte présidentiel.@+Michel

christophe piou 24/02/2007 11:08

Bravo l'article ! Pour Ségo, je suis un peu interrogatif pour le retour des éléphants dans l'équipe de campagne. J'aime pas trop.... et pour le renouveau ??? A plus.

Michel 24/02/2007 11:24

Même interogation... ne sait-elle pas précipiter dans sa stratégie, alors que son passage télévisé semblait suffisant pour la remettre en selle? D'un autre côté on ne pourra pas lui reprocher d'avoir réaliser une union de la gauche socialiste qui de toute façon manquait... Et puis les élephants, si elle en reste le "cornac", après tout...  :o)Michel

pascal 24/02/2007 09:29

Sarkosy n'hésitera pas à revisiter l'histoire comme le fait Le Pen. Il fera tout pour arriver au pouvoir. Il n'y a plus qu'à espérer une excellente campagne de Ségolène Royal (elle en prend le chemin) et un soutien de Chirac (il n'est pas encore mort) pour Bayrou. Pronons un deuxième tour Bayrou / Royal, seul duel qui donnera à l'extérieur et à l'intérieur de notre pays une image respectable.

michel 24/02/2007 09:50

Tout à fait d'accord avec toi, Pascal. ce serait génial!Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog