Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



La semaine dernière
en Tunisie, j’ai vu deux films à La Marsa.
Le premier s’appelle "Kahloucha" de Nejib Belkadhi et le second "Making off" de Nouri Bouzid.
Le premier était très particulier, très amusant et difficilement racontable, car c'est une histoire dans une histoire, traitée comme un documentaire sur la vie d'un metteur en scène qui a toutes les difficultés du monde à monter un film, mais qui, par contre, possède autant d'astuces et de combines jubilatoires bien que souvent épuisantes pour y parvenir.

Je vous livre le clip de la musique de la bande originale.



Le deuxième, "Making off" de Nouri Bouzid, qui a remporté, lors de la dernière session des JCC (journées cinémathographiques de Carthage) le Tanit d'or et a valu à Lotfi Abdelli le prix de la meilleure interprétation masculine, est un film extraordinaire pour qui veut comprendre davantage le Maghreb, même si ce film exclusivement tourné en Tunisie ne concerne que ce pays. On y montre les risques d’islamisation de jeunes parfois paumés ; le tout est brillant, enlevé, terriblement moderne et filmé avec une justesse de ton formidable. Les acteurs sont d'un naturel epoustouflant ; je suis tombé amoureux du travail de ce metteur en scène qui a trouvé en plus de subtils moyens pour parler d'un sujet tabou et aussi grave que le terrorisme sans faire de la provocation.
Si vous voyez "Making off" dans les salles en France, courrez-y. C’est un vrai voyage initiatique dans la Tunisie modeste, loins des clichés des magasines touristiques et des hôtels luxueux qui ne donnent pas envie d’aller plus loin que leurs piscines.
On y découvre une jeunesse sulfureuse et tendre à la fois, attachante et bringuebalée entre les traditions de l’Orient et les images sulfureuses des télés de l’Occident. On comprend alors que le mélange peut-être explosif, même si la Tunisie est un des pays musulmans des plus protégés sur ce plan-là.

Je n'ai pas réussi à trouver la bande son de ce film, par contre j'ai ces quelques instants volés dans une soirée VIP à Tunis, où l'on voit le metteur en scène Nouri Bouzid (personnage central
en costume et crâne rasé) danser au milieu de jeunes gens.

commentaires

neurhone 16/02/2007 00:21

Votre critique du film "Making off" m'incite vraiment à aller le voir, je retiens le titre pour ne pas oublier. Je sais d'avance que ce sera un plaisir de voir un film qui porte une vérité. Merci pour tout ce que nous faites découvrir.
Bonsoir
 
 

Michel 16/02/2007 06:53

C'est un plaisir partagé que de partager, c'est même le sens de la vie.Merci à vous, NMichel.

Maryse 15/02/2007 11:21

le clip de la BO est pétillant et drôleton article une belle invitation à poser un regard curieux et aimant sur la réalité de ce pays...loin des clichés touristiques ou autres... bonne journée Michel

Michel 15/02/2007 12:36

J'espère que si "Making off" passe en salle, ce qui est prévu en principe, beaucoup de gens iront le voir, car c'est une approche diférente de notre propre cinéma, où le sens des choses l'emportent sur l'esthétisme bien que le film le soit très souvent, mais on sent un soucis d'aller à l'essentiel, au message.ça me rappelle un peu l'énergie du cinéma italien des années 60 où la vie pétillait et où la fougue était l'atout principale de ces films.@ +Michel.

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog