Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



© Giliberti / 2006

Je n'ai jamais été l'hiver
Lits verts et taies me suffisent...

 Giliberti / In "Bleus d'attente"


Avec Emmanuel, Laurent fut un de mes plus beaux modèles. Je l'ai rencontré à un de mes vernissages (ça se passe souvent ainsi).
Comme il
aimait peindre et dessiner, il avait une foule de questions à me poser sur ma technique.
Je lui demandai, au bout d'un moment, s'il accepterait de poser pour moi.
Il avait tout juste dix-huit ans et l'idée de devenir mon modèle le séduisit tout à fait ;
aussitôt il accepta.
Nous avons travaillé ensemble et longtemps. Lui qui n'avait jamais posé trouva très vite une patience de professionnel et apporta souvent de son imaginaire à mes compositions.
J'ai dû le peindre une quinzaine de fois. Un très beau souvenir.

  © Giliberti / 2006




   Laurent, des années plus tard.




Published by Michel Giliberti - - Mes modèles...

commentaires

Patrocle - Patrick 28/12/2006 08:18

j'ai une relation toute personnelle avec les arts en general, la peinture en particulier... Ca me prend les tripes... ou pas... je ne sais pas expliquer le pourquoi du comment... la technique ne m'importe peu...
mais je dois avouer que deux "artistes"  me font flipper; Laurent (dont j'ai mis le lien ci joint - je lui ai fait son site il y a quelques annees - autodidacte, Rmiste et souvent SDF) et vous même...
Encore merci pour tout ces plaisirs plus que visuels !
( je me rend regulierement a la gal benchaieb - je bosse un peu sur paris - 10mn de bonheur a chaque fois)
(ps: sur quellle email je peux vous ecrire en privé ?)
 

Michel Giliberti 29/12/2006 09:05

La technique n'est pas une fin en soi, je vous l'accorde. Quand à Paris, je donnais des cours de peinture et de dessin à des élèves, je leur disais toujours de faire ce qu'ils voulaient , même une simple tâche, mais toujours avec envie, avec passion même.Votre ami peintre Laurent met beaucoup de poésie dans ses compositions et je comprends que vous aimiez ses peintures. Ce sont des choses qui ne se fabriquent pas. De toute façon son passé a su lui donner un sens à sa vie et donc à son travail.On ne souffre jamais pour rien (sans aucun sens religieux) je n'aime pas l'idée du devenir par la souffrance. J'avance simplement qu'à vivre difficilement, on se forge un caractère.@ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog