Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Ce tableau a une histoire : il me fut volé par un petit escroc qui s’était proposé de m’exposer sur un stand à La Bastille dans le cadre du Grand marché d’art contemporain, c’était en 97.
Je vous passe les détails, et voilà… À la fin de cette manifestation, ce mec embarqua la plupart de mes grands formats dans un camion afin de me les ramener chez moi, mais lui et son véhicule se sont volatilisés dans la nature. Je lui avais fait confiance, car je trouve toujours touchant quelqu’un qui se bat pour l’art et son énergie avait de quoi séduire.
Je dois ajouter qu’étant exposé depuis 1981, j’avais rencontré pas mal de gens dans la profession qui m’avaient parlé de lui en termes rassurants.
Après cette escroquerie, j’ai eu un deuxième son de cloche, mais un peu tard.
Un de ces tableaux volés a été vendu à Drouot… Un comble !
Je l’ai su trop tard… Mais j’avais un faible pour celui-là pour sa beauté et pour son humour : « Mon Saint Sébastien ne risquait pas grand-chose devant de tels soldats… »


commentaires

Michel Lambert 26/07/2010 11:25



C'est enrageant, Michel ! Je comprends ta réponse ; j'ajoute seulement que Drouot est très coupable : cette salle de vente aurait dû vérifier les identités des vendeurs et des acheteurs, quand on
sait le nombre d'oeuvres d'arts qui disparaissent dans la nature à la suite de vols ou d'escroqueries...



Michel Lambert 25/07/2010 10:58



Mais Michel, si un tableau a été vendu à Drouot, tu aurais dû porter plainte par l'intermédiaire d'un avocat ! et tu aurais pu remonter ainsi la filière jusqu'au voleur...Car Drouot devait
connaître le nom du vendeur et celui-ci devait apporter la preuve de son achat !...


A mon avis, il y a toujours moyen de faire des recherches...



Michel Giliberti 26/07/2010 08:00



Ah Michel quelle histoire si tu savais, je l'ai fait, mais hélas la vente s'était faite depuis déjà longtemps .le voleur avait tout fait avec une fausse identité et l'acheteur était introuvable
apparemment. Sais-tu que j'ai voulu lancer une véritable recherche, je voulais une enquête, un procès, mais à l'époque je n'avais pas assez d'argent car on ne m'assurait pas de la réussite, mais
seulement des frais considérables. Ce vol était une sacrée organisation et ça n'en aurait plus fini. En plus, je n'ai pas l'esprit procédurier. Alors difficile de tout enclencher quand j'ai su
plus ou moins comment ça se passerait.
 @ bientôt Michel


Michel



Nath 09/10/2009 16:40


Pauvre Michelllll !!!


Michel Giliberti 25/10/2009 08:02


Absolument!!!

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog