Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

La peinture véhicule un message qui ne doit pas se réferer au seul discours "intellectuel" mais aussi à la signification du quotidien et des souffrances qu'il engendre.
Je ne peins pas pour tous mais pour chacun.


  Quand s’exhale la haine
De leurs mots en exile
        Vers ceux-là qu’ils exècrent,
                  J’ai pitié de ces gens                    
 J’ai pitié de leur peu.

         Quand l’obscur des discours
        Qu’ils brandissent au soleil
 Se suffit d’être sourd
 J’ai pitié de ces gens
   J’ai pitié de leur vide.

        Quand le rose d’une étoile
Constella notre ciel
      Et combla les charniers
         La chaux vive fut la seule
            À blanchir leurs mains sales.

© Giliberti


commentaires

Nath 09/10/2009 16:23



Je me fous complètement de ce qu'il est, 
Seul l'autre compte à mes yeux,
je l'aime pour ce qu'il me renvoit en partage,
pour ce qui résonne en mon coeur
et qui m'unit à lui en esprit...
Cette douleur, je la partage
et je pleure à chaque fois qu'il est écorché...



Michel Giliberti 23/10/2009 18:25


Ces sentiments sont de plus en plus diffus et dilués dans l'égoïsme ambiant.
Bravo Nath
 @ bientôt,

Michel


Claudia Rosh 14/11/2008 22:33

http://tunisie-harakati.mylivepage.com Je voulais aussi dénoncer une autre injustice qui se passe de nos jours en Tunisie. L'histoire cruelle de madame Sameh Harakati.Comment faire de la prison gratuite en Tunisie ?Découvrez le fait divers incroyable de la jeune Sameh.Soutenez la lutte pour sa libération, faite de votre mieux pour agir pour cette belle cause.Toutes les idées seront le bien venu, toutes les démarches également......agissez avec coeur.http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Michel Giliberti 26/11/2008 15:25



C'est dit...


Michel



lionel 24/04/2007 17:11

Il n'y a pas de pardon pour ceux qui n'ont pas compris .
Mais y a t-il de la compréhension pour ceux qui n'avaient  pas à demander pardon d'être ce qu'ils sont ?
Chacun de nous est responsable du crime de tous et tous du crime d'un chacun. Ce que nous laissons faire par d'autres , c'est nous aussi qui le faisons . La bête est en nous qu'il faut dompter  . Etoiles rose, jaune, et rouge aussi helas sur le képi , toutes ces étoiles sont notre ciel à l'envers, le cauchemar de notre humaine condition.
Votre texte parle .
 
 

Michel 24/04/2007 17:39

Je suis d'accord avec vous mais entre la victime qui subit sans la moindre chance de fuir un destin monstrueux et la victime qui n'est pas tout à fait obligée d'adherer à celui de victime victimisant, n'y a-t-il quand même pas une différence? Déserteur, objecteur de conscience tout ça existe aussi au fond de nous, mais je suis bien d'accord quand vous entendez que nous sommes tous victimes... hélas!j'espère qu'un rien de conscinece peut faire qui le veut une victime "saine". @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog