Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Ce matin, il pleut sur la campagne normande et comme si ce n’était pas suffisant, pour me déprimer, j’ai entendu Sarkozy sur France Inter expliquer pour la énième fois sa stratégie en matière de délinquance, et affirmer qu’elle était en régression…
Comme d’hab, je suis resté sur ma faim.
Les journalistes ne lui rappellent jamais assez que, si la délinquance des mineurs s’est installée progressivement dans les cités, elle n’est que le fruit d’un oubli organisé.
La délinquance, la vraie, celle qui fait peur, celle qui est de plus en plus armée, s’installe tranquillement.
Je ne m’étendrais pas davantage sur une autre forme de délinquance, celle d’un certain Gonzalez, sous-préfet de Moselle qui se voit blanchi alors qu’il était bourré au volant de sa voiture, pas davantage sur celle de Juppé l’amnistié qui, après ses magouilles, revient comme une fleur et oublie sa « Tentation de Venise » pour celle plus percutante de Bordeaux.
Bref, je suis démoralisé.
 
Alors, je rêve…

Je suis devant un thé à la menthe à Sidi Bou Saïd, installé à la terrasse du café « Le Marsaoui », sous les orangers parfumés, à quelques pas des murs éclaboussés du rouge sang des bougainvilliers.
Autour de moi les gens fument avec plaisir… encore !
Je chasse d’une main fataliste une mouche têtue qui a des visées sur ma brioche au sucre.
Je réponds aux regards complices, aux sourires, bref je décroche de ma morosité.

Alors, le téléphone sonne…

Je dois terminer les derniers tableaux de mon exposition pour novembre, corriger le manuscrit de mon nouveau roman, tailler les haies du jardin, mettre en pot les dernières confitures…
Le printemps viendra récompenser mes rêves d’évasions : je serai à Sidi Bou Saïd, entouré de mes amis, Jalila, Jihad, Olfa, Moez, Sihem, Sybille.
Je partirai.
Heureusement, aujourd’hui je termine la dernière de mes toiles avec l’acteur Salim Kechiouche comme modèle.
Ses origines algériennes pansent quelque peu mon manque de la Tunisie.

Published by Michel Giliberti - - Michel Giliberti

commentaires

eva baila 17/07/2010 22:20



je suis comme vous Michel, "les vacances ont le goût du trop-peu" !


oui, quelle frustration... J'envie presque les gens qui sont contents de rentrer à la maison...



Michel Giliberti 20/07/2010 08:49



Rentrer à la maison signifie fermer la porte sur ses rêves... oui, c'est un peu ça. je crois. Heureusment qu'elle s'ouvre quelques fois par an.
 @ bientôt


Michel



Nath 12/09/2009 21:35

Je suis rentrée depuis quelque temps d'un petit coin perdu au fin fond de l'Alsace, au coeur mêmede la forête non loins du Mont Sainte Odile. J'ai tout oublié, je suis rentrée reposée, je n'écoute plus rien pour garder les bénéfices de ces vacances superbes... J'ai repris le travail doucement, sans me pressée, lundi, je démarre mes cours...

Michel Giliberti 24/10/2009 18:02


Les vacances ne m'appaisent jamais tout à fait, hélas...elles ont le goût du trop peu même quand elles durent...
 @ bientôt,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog