Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Voilà bien longtemps que je n'avais alimenté ma rubrique "Quelle misère" avec mes aventures en grande surface... et bien, voici la dernière en date...

Hier après-midi, alors que je faisais mes courses dans ma grande surface habituelle, je surpris au hasard de ma quête (où est passé le Graal ?) une conversation amusante et triste à la fois.
Une dame transportant son petit garçon (marchandise charnelle) dans le caddy était arrêtée devant une pyramide de petits lapins OR, celui de chez Lindt, celui qu’on voit sur toutes les chaînes de télévision dès que Pâques pointe son nez.
Le petit garçon en voulait un et sa mère accepta tout en maugréant ; on sentait bien qu’elle avait des soucis et que ce lapin OR n’était pas sa priorité.
Puis elle reprit sa marche en poussant le chariot avec amertume. Tout aurait pu s’arrêter là ! Mais le petit garçon lança un regard affolé à sa mère.
– Maman, il est cassé.
La mère lui arracha le lapin des mains, le regarda vite fait et lui redonna.
– Mais non… il est très bien.
Le petit renchérit. Son menton commençait à trembler, annonçant les larmes…
– Le lapin est cassé, reprit-il d’une voix inquiète.
La mère ne répondit pas.
Ce qui devait arriver arriva. Le petit fondit en larmes.
La mère exaspérée :
– Qu’est-ce qu’il y a encore ? Tu peux pas te taire ?
– Le lapin est cassé.
La mère n’y tint plus. Elle arracha des mains de son rejeton le lapin maudit, l’ausculta une dernière fois, puis le renvoya avec véhémence dans le caddy.
– Il est très bien, j’te dis… Si ça continue, je vais m’fâcher. Tu la vois, celle-là ? Elle mima, la main en l’air ( Ô temps suspends ton vol ! ) le risque qu’encourait son fils.
Ce dernier, tout ruisselant de larmes, hoqueta : « Y bouge pas !... Y ferme pas les yeux ! Il est cassé! »
La mère n’en pouvait plus.
– Mais t’es bête ou quoi ? C’est du chocolat… C’est pas un jouet ! Comment tu veux qu’ ça bouge ?
Le petit, bouleversant, supplia sa mère de ses grands yeux innocents…
– Il est cassé… À la télé, y ferme les yeux et y bouge…
Brusquement, je réalisai l’impact pervers que cette publicité (où on voit ce lapin OR en chocolat bouger et faire un clin d'œil complice) pouvait avoir sur un enfant ! C’est cela qu’on appelle marketing ! Un gros mensonge pour un enfant.
La mère réalisa en même temps que moi la supercherie, mais fatiguée par ses histoires personnelles, elle redressa son fils qui s’effondrait doucement au fond du chariot.
– Et bien tu l’secoueras toi-même…
– Non ! je veux un qui bouge tout seul…
– C’est pas possible… Dans quelle langue tu veux que j’te l’dise ?
– J’en veux un qui bouge…
Et là, la mère lui envoya une gifle et conclue en haussant le ton.
– Tu m’emmerdes avec ton lapin… t’as qu’à le bouffer tout d’suite ! Comme ça il pourra plus du tout bouger et tu me foutras la paix.
Eh oui, toutes les belles histoires ont une fin…
Quelle misère !!!


Joyeuses Pâques, tout de même...


Published by Michel Giliberti - - Quelle misère !

commentaires

Armide+Pistol 15/10/2010 23:32



Un petit conte philosophique ou les petits drames igénéré par les pubs perverses : tout est dit !



eva 10/11/2014 09:29

Oh Michel ! Je vois que vous avez changé votre design de blog.... Je suis tombée par hasard sur ce post ancien... et aussi sur mon com ancien... Je n'ai pas changé... Non seulement je n'ai pas changé, mais rien n'a changé au fond de moi... Les lapins continuent à remuer d'une façon perverse... comme ceux de la pub... Je vous embrasse

Michel Giliberti 16/10/2010 07:57



Merci, mais je crois qu'il y en aurait encore à dire...
Michel



tania 15/04/2009 10:16

Merci pour le compliment,  j’ai à quelques mois prés trente ans et mon petit trésor presque 4 ans.
Ahh vivre avec son temps,  j’avoue parfois vivre hors du temps, agissant aux grés de mes envies et selon mes propres valeur, combiens de mamans moderne m’on regardé de haut voyant que je nourrissais mon enfant au sein (très longtemps) alors que l’industrialisme nous avais fais dont de cette merveille appelé biberon et lait artificiel….. Mais pourquoi donc s’embêter, puisqu’a la télé on nous dit que c’est bon   c’est forcement vrais.

Michel Giliberti 15/04/2009 11:35



Ma mère aussi m'appelle « son trésor ", malgré mon âge qui devrait lui inspirer un nom plus proche de la fuite de mon capital (jeunesse)... alors, je pressens une même continuité dans
les sentiments entre vous et votre « trésor ". Il aura donc beaucoup de chance.
 @ bientôt,

Michel



covix 15/04/2009 00:00

BonsoirC'est malheureusement une tranche de vie souvant joué, pour mes enfants j'évitais les courses avec eux en ces périodes, pas trop des oucis comme cela, il y en avaient d'autres, c'est vrai que la lucarne est d'une "perversité" sur l'inconscient de ces chérubins, ça ne rends pas la fête belle.Très beau jeu delumière dans ces oeufs.Amitiés

Michel Giliberti 15/04/2009 08:03


ALors on ne va garder que la transparence des oeufs pour oublier la condition des enfants et des parents...
 @ bientôt Covix,

Michel


tania 14/04/2009 19:16

Je reste atterré par l'incapacité qu'on certain parent de comprendre et d'expliquer les choses a leurs enfants, il m'arrive parfois de perdre patiente avec le mien, a ce jour jamais au point de le frapper (ce qui est bien inutile d'autant plus dans ce cas précis)  les enfants ne sont pas bête ils comprennent bien des choses, et la ou certain voit moyen au conflit , moi j'y vois au contraire le début d'un belle conversation d'un petit jeux en prime ou avec un soupçon d'imagination on donnerai vie a ce chocolat pour finir par un rire avant de le croquer.Mon fils alors qu'il avait environs un an et demi jouait avec des bouts de pain qu'il croquait un peu pour donner une forme ovale et en faire une petite voiture qui roulé le long du chemin de son assiette .

Michel Giliberti 15/04/2009 08:21



Tania, vous faites si jeune que je n'imaginais même pas maman... L'imagination est bien évidement la meilleure des inspiratrices pour les enfants, mais tout se gâte pour ces derniers dès lors
qu'ils commencent à fréquenter d'autres enfants qui n'ont pas forcement des parents avec de telles valeurs... C'est un combat difficile avec les moyens actuels formidables qui déclenchent tout
très vite et font moins travailler l'imaginaire, mais il faut vivre avec son temps... moi, aussi, quand j'étais petit je m'adonnais à tout un tas de jeux créatifs avec des choses si simples... et
me premières sculptures je les ai faites avec la cire qui autrefois, recouvrait les fromages hollandais... Le 3D était à la portée de tous.
 @ bientôt et merci,

Michel



josie 14/04/2009 08:57

Amusant mais bien triste ce récit qui se termine mal pour ce petit garçon ! C'est la maman qui méritait une gifle.......Bonne journée Michel !

Michel Giliberti 14/04/2009 12:45


Je suis bien d'accord...
 Bonne journée à toi aussi Josie.

 @ bientôt,

Michel


J P 13/04/2009 17:08

Bonjour Michelrire ... rire ... même si l'histoire, bien réelle, laisse méditer sa morale ...J'adore cette série "quelle misère !"  J'ai gardé tous les textes pour en faire un jour un spectacle ... pour rire aux larmes ...Un bonheur !Bises et à trés bientôt ...Tu n'as pas oublié ... "Juin : les quarante ans de L'Oeil " et on vous attend ...

Michel Giliberti 14/04/2009 12:49



Rien ne me ferait plus plaisir, tu sais... Si ça se fait je suis sûr qu'après « Le centième nom » où les larmes étaient tirées du drame... que nous en aurons d'autres, mais là, tirées du
rire... sans compter de nouveaux souvenirs et pas des moindres... je n'oublie pas juin, j'espère seulement que ce sera possible...
 Je t'embrasse,

 @ bientôt,

Michel



Jugurtha 13/04/2009 12:23

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto.

Michel Giliberti 13/04/2009 12:47


"Abyssus abyssum invocat "


eva baila 13/04/2009 10:48

C'est rigolo Michel, parce qu'au jeu du "ça bouge plus que le vrai" j'étais plus forte que mes enfants : là où ils ne voyaient que la triste réalité, moi je voyais réellement les "choses" se transformer et ils se moquaient de moi assez souvent ! ils ont été longtemps mes petits frères, et on s'est bien amusé ! (au moins pendant 20ans)... Evidemment je suis loin d'être un modèle de mère de famille ! (ce n'est pas avec une mère comme moi qu'on apprend la vraie vie, mais ça je le redoutais dès le commencement...)

Michel Giliberti 13/04/2009 12:40



Si j'avais été un « vrai » père, je crois que j'aurais été certainement comme vous puisqu'à l'heure actuelle, je continue de voir les choses comme je le veux et même, elles m'écoutent
parfois au point de se ranger d'elles-mêmes de mon côté. J’ai toujours été ainsi depuis l'enfance... bien venue au club Eva... Alors qu'est-ce qu'on va imaginer aujourd'hui ?
 @ bientôt,

Michel



bellelurette 12/04/2009 19:30

Pauvre mioche, pauvre mère.... fallait y mettre des piles à son lapin, tu sais les piles qui durent plus longtemps que les autres....Tu as utilisé le mot "pervers" dans ton texte, et bien, il m'en est arrivé une bien bonne.... quelqu'un venant juste de créer un blog chez OB, mais ayant de redoutables connaissances en informatique, avait fait joujou un peu trop avec et avait un tantinet "cassé" le préformatage du blog. Comme je m'occupais de lui donner moultles conseils et précisions depuis le  début, un jour, je lui ai dit qu'il était "pervers" dans le sens littéral du terme, rien à voir avec "pervers sexuel". Il l'a très très mal pris, m'a envoyé un mail pour me dire que je tombais dans sa blacklist. J'en suis encore sur le cul !

Michel Giliberti 12/04/2009 22:35


Tu es encore sur le cul, mais lui, est tout simplement coincé du sien, crois-moi...
On va lui envoyé un lapin OR d'usage...
je t'embrasse et tu te fous de lui...
 @ bientôt,

Michel


jack 12/04/2009 11:57

la photo des oeufs d'ambre est très belle...

Michel Giliberti 12/04/2009 22:35


Merci Jack,
 @ bientôt,

Michel


Jj 12/04/2009 10:46

je suis un père indigne de ce nom, je n'achète pas ces C.... on va dire chocolat...Tous ces week end, ou fêtes qui se veulent religieuses et qui ne sont devenues d'un gros coup marketing, et au final, pour faire plaisir aux enfants et moins aux parents ça se termine bien souvent par une paire de claques que les enfants n'oublieront pas...On apprend finalement tout doucement, à nos enfants, ce qu'est la haine !!

Michel Giliberti 12/04/2009 22:37


Mais oui... et heureusement cependant que tous les parents ne sont pas comme ça, quelle horreur !
 @ bientôt Jj

Michel


Maryse 12/04/2009 10:17

J'ai bien ri . Et puis c'est tristement attendrissant cette histoire de lapin qui devrait bouger... Tu as donc croisé un lapin et une cloche, chose très rare ! joyeuses Paques !

Michel Giliberti 12/04/2009 10:50



Ben oui, pauvre petit... c'est une vraie pub mensongère.
Hier soir j'ai revu cette pub et comme j'avais en tête ce qui s'était passé dans la grande surface, je t'assure que je n'ai pas eu le même regard. J’ai réalisé à quel point ce petit lapin donne
l'impression d'être vivant... c'est comme pour les yaourts ou tout autre produit laitier, on te les montre ouverts avec un mélange gonflé qui dépasse de l'emballage pratiquement comme une glace
d'un cornet... alors que niet, bien sûr c'est à raz du pot, tu penses...
Bisous Maryse,

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog