Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Comme je l’ai souvent écrit, les maîtres de la Renaissance italienne me donnèrent l’envie de peindre, mais dès l’âge de seize ans, je commençai à découvrir d’autres univers, d’autres peintres, et parmi ceux qui m’éblouirent, Géricault fut certainement celui qui me passionna le plus.
Lorsqu’à dix-huit ans je partis en stop à Paris pour tenter ma chance, je me précipitai au Louvre pour contempler certains des tableaux que j’avais admirés dans mes livres… Je garde en moi, toujours présente, l’émotion invraisemblable quand, au détour des couloirs, je me retrouvai enfin dans la salle où, gigantesque, sombre et si puissant, se trouvait « Le Radeau de la Méduse ».

Je me souviens m’être assis sur la vieille banquette de velours cramoisi, face à l’immense toile, et ne pas en croire mes yeux… 35 m2 de génie m’écrasaient ; bien plus que la chambre de bonne que je squattais !
Je restai ainsi, plus d’une heure, immobile, les yeux brillants de larmes. Je ne rencontrai pas un simple tableau, mais l’un des amis qui avaient accompagné mon adolescence quand, à feuilleter les dictionnaires et les livres d’art, je m’étais immergé dans sa noirceur marine.


Vingt ans plus tard, Frank, un de mes plus fidèles modèles posa pour deux grands tableaux ; l’un avec un ami, "Les enfants de Poséidon" l’autre avec sa sœur, "Les naufragés".
Une fois ces toiles terminées, je réalisai combien ce Radeau de la Méduse avait frappé mon esprit ; même si ces deux toiles étaient bien éloignées de ce dernier, son drame, sa gestuelle et sa noirceur étaient au rendez-vous…
Deux tableaux, deux tragédies, comme celle du radeau de la Méduse.



commentaires

covix 07/04/2009 22:48

BonsoirBelle toile, c'est vrai que l'on aimerai avoir sur son mur, mais une gallerie, un musée c'est fait pour partager, c'est mieux comme cela, j'aime les moindres détails, le jeu des ombres, l'expression des visages voir le corps, elles sont vivantes.Bonne soirée, amitiésCovix

Michel Giliberti 08/04/2009 08:25



Si vous saviez le nombre de toiles que j'aimerais avoir chez moi... un simple croquis de Léonard de Vinci ferait mon affaire... :o)
 @ bientôt,

Michel



cyril87 06/04/2009 23:23

superbes toiles, superbes études au crayon.Beau travail 

Michel Giliberti 07/04/2009 08:19


Merci Cyril,
@ Bientôt

Michel


ulysse 06/04/2009 19:11

rien ne vaut de solides références!! bravo

Michel Giliberti 06/04/2009 22:07


Même si on s'en détache, c'est sécurisant...
 @ bientôt,

Michel


eva baila 05/04/2009 19:21

Mille pardons, je me suis mal exprimée ! Je ne voulais pas être indiscrète et je ne me serais jamais permis une pareille question ! je ne faisais allusion à rien de personnel puisque je ne vous connais pas... Je ne considérais le peintre à l'instant, que comme témoin de son temps. Vraiment je regrette mon com.

Michel Giliberti 05/04/2009 19:38



Mais pas du tout Eva, que votre commentaire ait exprimé ou pas ce que vous vouliez dire, il m'a permis de vous répondre très spontanément comme j'aime le faire, car à trop réfléchir on ne dit que
des choses aseptisées...
Je vous assure... ne regrettez rien.
 @ bientôt,

Michel



eva baila 05/04/2009 18:00

A une époque où la photographie n'existait pas, et non plus les médias, les peintres étaient aussi des témoins de leur temps, des journalistes en quelque sorte. Géricault, avec le radeau de la méduse, a peint un naufrage qui fit date. Je me demandais en regardant vos deux oeuvres, de quel sorte de naufrage vous aviez voulu témoigner... (C'est une réflexion personnelle qui n'amène pas forcément une réponse de votre part, bien entendu !)

Michel Giliberti 05/04/2009 19:14



Oui, ce naufrage de la Méduse fit grand bruit à l'époque...
Quant à témoigner d'un quelconque naufrage personnel dans mes toiles, je vous dirais sous forme de boutade que depuis l'enfance, je suis sur un radeau... que je ne sais toujours pas nager et
pourtant, ma vie a été merveilleuse, car ceux que j'ai rencontrés m'ont toujours remis les pieds sur terre... :o)
 @ bientôt Eva,

Michel



Chris-Tian Vidal 04/04/2009 12:59

Les affiches de tes expos, Michel. Où et comment peut-on les commander ? Bisous. Chris.

Michel Giliberti 04/04/2009 17:10


Oh, c'est tout simple Christian, par le biais de ma maison d'édition... :o)
@ bientôt,

Michel


Jj 04/04/2009 09:15

J'ai toujours aimé la peinture et je rêve d'un jour où je pourrai comme toi, visiter le Louvre que je ne connais pas du tout, un rêve...J'imagine ce que doit être la surprise de passer devant une toile de 35m², ce doit être terriblement impressionnant, non pas par la grandeur, mais par le travail fourni par le maître qui en est l'auteur !!Un atoût sur Géricualt tu dessines et peints les pieds...Magnifique,Amitiés,Jj

Michel Giliberti 04/04/2009 11:55



Tu sais, depuis des années, je ne comprends pas cette histoire de pieds autour de Géricault et je suis ravi que tu m'en parles... j'ai beaucoup de livres sur lui et s'il ne peint pas des tonnes
de pieds, chaque fois qu' il en a fait ils sont parfaits. Je crois que cette légende est née du fait que sur « Le radeau de la Méduse» les naufragés portent tous des bandeaux de tissu
enroulés autour de leurs pieds... mais c'est bien normal puisqu'ils grelottaient de froid, n'avaient plus rien (c'est une histoire authentique) et  c'est par souci de réalisme, je pense, que
le peintre leur a recouvert les pieds symbolisant ainsi le dénuement et le froid... De là à croire qu'il ne savait pas les faire, lui, si doué ,franchement... un des plus grands peintres à mon
avis.
 @ bientôt Jj
 P.-S. Si tu vas visiter le Louvre, tu vas adorer...

Michel



Chris-Tian Vidal 04/04/2009 09:11

Sur la première photo, j'aime beaucoup le modèle de gauche. Il est très beau : beaucoup d'expression forte en son regard. Et une force sans brutalité, sans rodomontades. Une forme qui se sait, pas ostentatoire. Bref, j'aime beaucoup cet homme. Il est rassurant et ils rassure le deuxième homme, sans l'étouffer.  Merci de ce moment passé en ta compagnie mon cher Michel. Je t'embrasse bien fort et je te souhaite un bon we. Je te le répète, si tu connais une petite location en Tunisie pour le mois d'août, intéressante où je puisse me reposer... Fais-moi signe via mon mèl. Je te remercie, Michel. Bisous doux. Chris.

Michel Giliberti 04/04/2009 11:57


Merci à toi Christian, ça me fait plaisir tout ce que tu dis et ce modèle dont tu parles était assez charmant je le reconnais, mais je n'ai guère eu l'occasion de le peindre souvent...

 je t'embrasse, à bientôt

Michel


Chris-Tian Vidal 04/04/2009 08:45

J'aime ces veines saillantes sur le premier tableau. J'aime tes tableaux et j'aimerais bien en voir un encadré en ma chambre... J'en ai un de Joëlle Chen... J'avoue que les tiens aussi me plaisent bien. Je regarde tes oeuvres et je commenterai ensuite tes textes quand je les aurai lus. Bisous, Michel. Chris.

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog