Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Ta blessure est la mienne mon amour…
Ton sang, le mien.
J’ai si peur des années qui te broient et des heures qui me tuent…
« Mon amour, mon temps, ma transparence »… ces trois noms par lesquels je t 'ai nommé un jour de mille neuf cent soixante-treize restent d’actualité.
Tu es mon amour, mon temps, ma transparence et aujourd’hui que le temps nous bouscule et se joue de nous, j’ajoute à ces trois noms… « Mon éternité ».

Published by Michel Giliberti - - Peinture et Poésie

commentaires

Fée 03/06/2009 17:56

Que cette toile est belleSans mots elle se devine , panser l'autre de tout son amour avec les soins du coeur , un garrot de sentiments sur les plaies de l'âme , une belle image de ce que devrait être l'amour , c'est vraiment beau .

Michel Giliberti 03/06/2009 19:34


Merci Fée.
Oui, c'est bien le message.
 @ bientôt,

Michel


cyril87 06/04/2009 23:20

Superbes toiles, superbes études au crayon.Beau travail 

Michel Giliberti 07/04/2009 08:18


Merci Cyril,
 @ bientôt,

Michel


P'tit Bob 04/04/2009 18:48

Merci pour votre réponse, Michel. Je me permets de d'y réponse ici, juste pour préciser que, si mon ami est tunisien, je l'ai rencontré en France où il était déjà depuis quelques années. Et que nous vivons ensemble ici également depuis tout ce temps. Et l'une de mes blessures liées au temps qui passe est que nous avons 11 ans de différence. Mais qu'importe...Voilà, Michel, je tenais à faire ce complément d'information (sourire). Bob

Michel Giliberti 04/04/2009 22:10


C'est formidable alors... et les onze ans de différence ne font rien, vous verrez... Le peuple tunisien a une approche du temps assez différente de la notre (en tout cas sur place).
Mon ami n'a que deux ans de moins que moi... Du coup, on ne s'apperçoit de rien...
 @ bientôt Bob,

Michel


P'tit Bob 04/04/2009 15:24

J'ai lu et relu vos mots d'amour. Ces mots d'éternité. J'aurais aimé pouvoir trouver les mêmes pour celui que j'aime et qui partage ma vie depuis plus de 29 ans. A l'époque je n'en avais pas encore 17. Je vous parle de ma vie car vos mots me renvoient à mon histoire, à mon sang mélé de fidélité dans la formule consacrée :"pour le meilleur et pour le pire". Et au delà de l'amour, il y aura eu le mélange de ma culture et de la sienne qui a bâti un pont au dessus de la Méditérannée qui au départ nous séparait, et qui à présent et au fil du temps nous mène ensemble et heureux vers cette même éternité dont vous parlez. Au delà des êtres, au delà des histoires, l'amour reste le fil rouge de La Vie, et en exprimant de façon si belle le vôtre, avec ces mots délicats et profonds dont vous avez le secret, aujourd"hui et grâce à vous, je lui ai redis "je t'aime". Nous avons cette chance en commun, je crois, Michel, d'aimer et d'être aimé. La plus belle des richesses, la plus pure des respirations. Ne l'oublions jamais. Et si parfois je suis jaloux de vous, Michel, c'est devant la beauté de vos toiles. Comme devant ces mains si délicates qui illustrent si bien vos mots s'ils en avaient besoin. Et puis ce filet de sang qui revient souvent comme un léïtmotiv, une hésitation. Une blessure secrête.Merci encore pour le plaisir des yeux et des sentiments qu'il provoque. Vraiment. Bob

Michel Giliberti 04/04/2009 17:09



Si vos deux cultures ont su jeter un pont par delà la Méditerranée, vous avez certainement concrétisé la plus formidable des victoires en amour... Le lien indéfectible.
Nul ne sait vraiment pourquoi l'amour nait de celui- ci et non de celui-là, même si quelques expériences psychanalytiques tentent à prouver qu'il s'agit du trait unaire... Quoi qu'il en soit,
vingt-neuf ans est une longue histoire et si la mienne à 35 ans, c'est pareil...On ne compte plus au bout de quelques années... j'ai par contre l'avantage de vivre cet amour au quotidien et en
France, mais je suis convaincu que si la distance apporte la mélancolie, elle donne aussi une idée sublimée de l'amour et n'est-ce pas tout aussi merveilleux...
Je pense souvent à vous, car je sais combien de choses nous relient et je suis vraiment touché de tout ce que vous me dites là... Savez-vous que chaque fois que pour une raison ou une autre je
prends mon livre Bou Kornine (même s'il ne s'agit que de faire la poussière) je pense à vous? C'est ainsi.
Mais aujourd'hui, si vous lui avez dit « je t'aime » un tout petit peu grâce à moi, ça me confond de bonheur...
 Je vous embrasse Bob et à un de ces jours fatalement... et ce sera surement en Tunisie, vous verrez...

Michel



Chris-Tian Vidal 04/04/2009 09:07

C'est si beau ces serments d'amour. Pour le meilleur et pour le pire ! Je suis moi aussi, homme de fidélité amoureuse et quel que soit l'amour. Car même si beaucoup se le promettent, certains sont incapables d'affronter le pire de l'autre en mettant, en douceur et de manière réconfortante, sa main sur sa main blessée. Superbe cette peinture, Michel. J'aime beaucoup.

Michel Giliberti 04/04/2009 12:20



Heureux que le message te parle ;  je sais bien combien tu es sensible et comme nous partageons beaucoup de valeurs.
 @ bientôt,

Michel



Chris-Tian Vidal 04/04/2009 08:45

Poser la sienne sur la main d'une blessure aimée... Superbe les mains.

Michel Giliberti 04/04/2009 13:02


Oui... et c'est difficile


siams 03/04/2009 05:55

Re-pleurage !!!! re-consolage ? mon père et mon grand père me manque ! chiotte de vie hin ? bon allez je vais boire mon café.........à +

Michel Giliberti 03/04/2009 07:40


Re-consolage bien sûr...on s'est levé à la même heure...même café, mêmes pensées,
 @ bientôt,Siams

Michel


Jj 02/04/2009 17:08

Si tu l'aimes autant que j'aime le mien, je comprends ton amour !Je lui ai écrit un "rap" l'autre jour, histoire d'être de mon siècle qui passe à grands pas, comme tu le fais sentir ici...peut être ma fille chanteuse dans un groupe pourra l'interprêter !! qui sait !!Amitiés,Jj

Michel Giliberti 03/04/2009 07:45



Depuis les années 80 quand le rap américain arrivait sur les ondes françaises, j'ai toujours été un inconditionnel de ce mode d'expression musical... Hélas aujourd'hui, il devient si répétitif,
la gestuelle des rappeurs, si identique, que mon amour pour ce genre s'est beaucoup atténué. Pour en revenir à l’essentiel… Oui je l’aime, oui c’est ma vie.
 @ bientôt et bonne continuation pour toi aussi…

Michel



Francois du Japon 02/04/2009 16:37

Et ces mains emmelees disent vos vies, votre vie...Plein d'amitie pour vous deux...

Michel Giliberti 03/04/2009 07:46


Merci François... merci,

@ bientôt,

Michel


mom 02/04/2009 10:06

superbe toile bonne journée

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog