Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Violence… Violence ! Ce mot revient chaque heure, chaque jour, à chaque temps de notre quotidien, à chaque instant de notre société bien inspirée… Je crois qu’il ne sera pas remplacé de sitôt par un autre qui harmoniserait nos sens.
Non ! ce mot de « violence » convient à tout…
Aux patrons voyous ; terme bien anodin pour qualifier ceux qui jettent les ouvriers à la rue.
Aux relations humaines remplacées par des robots qui proposent leur lot de « codes » ; tapez 1, tapez 2… etc
Aux rapports enfants parents qui « eux » n’en ont plus…
Aux élèves qui disjonctent…
Aux transports en commun où tout le monde fait la gueule…
À la pollution, qui détruit notre petite planète…
À la crise organisée, qui lentement établit des lois plus dures et sûrement nous prive de liberté au prétexte d’une terreur rampante…
À l’état, qui laisse entendre que nous devrions nous contenter des miettes que le système veut bien nous laisser…
Violence de nous niveler par le bas…
Violence faite à nos belles avancées humanistes…
Violence...
Violence… des mots, des idées, des actes… de la médiocrité.
Violence qui nous enverra droit dans le mur…

commentaires

tania 18/03/2009 15:41

Oui la violence, qui se trouve à notre porte, nous nous croyons souvent à l’abri de celle ci, et pourtant chaque jour à deux pas de chez nous elle sévis.La semaine dernière un jeune homme est mort d'une balle en pleine tête à 100 mètre de mon beau père (occupé à son bricolage dans son garage à cet instant).Dans un quartierde nimes qui est pour nous si paisible, et pourtant.Je me désole chaque jour de ne pas voir l'évolution agir dans le bon sens, il y a 750000 ans l'homme maitrisait a peine les objets et le feu, et déjà il avait ce besoin de conquête, seul animal carnivore à vouloir toujours plus de terre, au point de considérer sont voisin de même sang comme ennemie.
J’aimerai tant offrir un monde plus paisible a mon fils encore bien trop jeune pour comprendre tout cela !
Merci pour cette œuvre somptueuse

Michel Giliberti 18/03/2009 16:04



Merci Tania...
Ce que vous me racontez est tout à fait monstrueux et je comprends vos craintes de voir grandir votre fils dans un monde si dur, si violent... C'est à vous de bien l'armer de tout votre amour
pour qu'il discerne le chemin qui doit s'ouvrir à lui et faire ainsi les bons choix. J'ai toujours pensé que l'amour des parents donne une force insurmontable à l'adulte que nous devenons...
 @ bientôt Tania

Michel



chipiy 15/03/2009 21:33

FAIRE L'AMOUR PAS LA GUERRE

Michel Giliberti 15/03/2009 21:40


Sous les pavés la plage... :o)

Michel


pons xavier 15/03/2009 17:00

il est vraiment temps de nous voir, tant de chose à se dire. je travaille dans un milieu ou la violence est institutionnalisé, banalisé, politisé, bref je suis dans la gueule du loup.

Michel Giliberti 15/03/2009 22:00



Mais c'est quand tu veux ma biche ; tu étais à Paris dernièrement, je crois... tu aurais dû m'appeler. Je t'aurais vu au moins sur place et bien sûr nous aurions parlé de ces voyages dans la
violence qui te bouleversent tout autant que moi.
 @ bientôt,

Michel



siams 15/03/2009 09:25

C'est ça............ c'est vraiment ça !!!! Et la douceur, la tendresse, l'amour, la lenteur, la chaleur................................plus tard on verra ....

Michel Giliberti 15/03/2009 09:53


Plus tard... je n'sais pas... La douceur, l'amour et la chaleur, faut pas trop attendre... on a besoin très vite.
@ bientôt,

Michel


eva baila 14/03/2009 21:02

J'ai peur de la violence qui sommeille en moi, et qui ne demande qu'à se réveiller...

Michel Giliberti 14/03/2009 22:36


La violence en soi reste bénefique dès lors qu'elle se manifeste pour combattre la violence ambiante, la violence qui nous délite tout doucement...
 @ bientôt,

Michel


François 14/03/2009 14:06

Impossible de se taire et comment dire un mot juste...?La violence du monde m'a longtemps empéché de vivre... J'avais 25 ans...Jusqu'au moment où j'ai compris que si elle était insupportable, c'est parce que je savais qu'il était possible de vivre autrement que sous sa loi... sinon la vilence aurait été simplement "naturelle"... la loi  de la nature étant celle de la jungle où les forts mangnent les faibles. Un monde où la violence naturelle aurait exclu les gens sensibles au profit des brutes, les handicapés au profit des bien-portants, les pauvres au profit des riches, les tremblants au profits des surs d'eux mêmes, etc...Cela ne change rien à la violence de la violence, mais cet espoir ou cette nostalgie d'un autre monde possible est devenu ma raison de vivre et de me battre le cas échéant pour que cela change.La violence n'est pas inéluctable... le mur n'est pas inéluctable...Les mains en sang, votre modèle le sait bien, le "voit" en lui même. Car ses yeux montrent qu'il voit en lui une autre issue...Merci MichelPlein d'amitié

Michel Giliberti 14/03/2009 16:38



Savoir ce qu'on ne veut pas c'est déjà savoir ce que l'on veut... La violence n'est pas inéluctable, c'est vrai, mais on en fait un tel marché pour établir des règles destinées à nous en
protéger, que ce devient presque un let motif... Et la violence habite les esprits les plus extérieurs à elle, comme vous, comme moi... où elle devient la chose la plus exécrable qu'il soit, la
plus nocive, même si on ferme les yeux et les oreilles...
 Merci pour tout François,
 @ bientôt,

Michel



Jj 14/03/2009 13:17

La violence est partout, mais pire encore au travers des médias, je n'écoute que la radio, et encore... bien souvent quand je suis chez moi, c'est le calme plat, le bruit des pas de mon chat qui court sur la parquet. Mais là, ce week end, je suis chez Henri, et bien que levés tard, la télévision crache déjà ses informations de violence de tous les coins du monde, des épisodes de films ou séries où la violence est le fer de lance. La télévision, chez moi, est en partie éteinte 25 jours par mois, seuls les enfants, quand ils viennent pour leur week end la font fonctionner. Alors, bien qu'ils ne regardent pas les informations, ce sont les dessins animés, si on peut encore se permettre d'appeler ça des dessins animés, ce sont des mangas, où les monstres, les méchants et les guerriers de tout poil vont conquérir le monde dans le sang !!Qu'avons nous fait de nos enfants !!??Jj

Michel Giliberti 14/03/2009 16:46



Ne plus écouter les médiats et autres télevisionneries  est un moyen de fuir la violence, mais comment s'en débarrasser réellement ?....
Il est préoccupant de voir qu'elle s'installe en toute impunité au sein de notre société et qu'on prend l'habitude de vivre avec elle ; et même si tes réflexes bien compréhensibles de la fuir te
protègent, c'est bien la preuve qu’elle conditionne d'une façon ou d'une autre.
 @ bientôt Jj,

Michel



Nath 14/03/2009 09:06

Violence de chaque instant...Tu sites les rapport entre les parents et enfants qui n'existent plus ou presque: Une jeune fille de 15 ans de notre connaissance, s'est suicidée cette semaine, défenestrée, son frère évoqué aux obsèques l'influence du net... Elle laisse derrière elle des parents, des frères et soeurs(ils étaient5), une famille unie pourtant, perdue, ne comprenant plus rien et des amis de lycée très éprouvés eux aussi.L'époque n'est pas facile pour nos ados, nous sortons d'une crise nous aussi avec notre deuxième, notre force est dans l'écoute et le dialogue. Mais quand même...C'est violent!Quelle violence partout!A bientôt Michel.

Michel Giliberti 14/03/2009 16:49



C'est une horreur, une de plus.
Une violence succède à l'autre. L'écoute est difficile, parfois improbable et dans certaines familles, le lien n'existe plus entre parents et enfants... puisque chacun d'entre eux écoute
ailleurs...
 @ bientôt Nath, courage pour le deuxième et fais mentir la violence.

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog