Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Une fois le précédent article posté et mes deux charmants modèles partis dans le noir sidéral du net, je me suis souvenu de ce vieux tableau qui symbolisait de façon humoristique la longue aventure d’un couple qui s’aime… leur réussite.
C’est moins glamour, mais ça me parle beaucoup, voir plus, puisque je vis à la campagne avec mon compagnon et que nous vieillissons.

Bien sûr, nous n’avons ni canne, ni béret, mais… l’oeil goguenard, ça, oui !


commentaires

J
Je ne sais pas pourquoi, mais je l'aime bien ce dessins, Tous les autres sont très beau et superbe, mais celui-là a quelques choses de spécial. Peut-être le fait que j'étais jeune pour les décès de mes parents et que le dessins me les fait imaginer comme tel. Merci
Répondre
E
Qu'est-ce que le bonheur ? je ne connais pas le bonheur, je connais la joie qui fuse de toute part, je connais la sérénité et le partage aux côtés d'un compagnon depuis 38ans, je sais la douceur d'un rayon de soleil, la somptuosité des couleurs, j'ai découvert le "syndrome de Stendhal" face à la peinture des autres, toute émotion à coeur déployé... mais le bonheur non ! Sans doute aimerai-je la campagne si elle n'était pas une sorte de prison pour moi (avec ses hivers de pluie maussade, et de boue collante), loin de la ville, et théâtre d'un travail qui me vide...Mais... c'est la vie n'est-ce-pas ? c'est la vie du plus grand nombre... ("perdre sa vie à la gagner")Par ailleurs, la jeunesse des vieux n'est qu'illusoire... il suffit de regarder la vraie jeunesse, la belle jeunesse...et comme l'écrit Ruben Dario "Juventud, divino tesoro, ya te vas para no volver"(Jeunesse, divin trésor, tu t'en vas pour ne jamais revenir)heureusement, il reste le rêve, l'illusion de la liberté...Continuez à être heureux Michel, continuez avec votre Ami à être l'un pour l'autre, "la belle lumière primordiale"eva.
Répondre
M


Vous me parliez de l'angoisse de vos quinze ans, de vos cases départs... n'est-ce pas la jeunesse? Pourquoi la comparer à une plus vraie, plus réelle... vivre est en soi une jeunesse et quans la
boue colle à vos semelles et que vous la sentez, même si c'est ennuyeux, c'est toujours la jeunesse. je vous comprends pour le théatre, le cinéma, etc... pour avoir vécu tant de temps à Paris, je
n'allais pas pour autant tous les soirs quelque part...
Le temps se dérobe, ça ca m'ennuie, le temps imparti se retrécit... oui, c'est une horreur mais la vieillesse physique, je fais avec... il le faut bien.
 @ bientôt Eva

michel



E
La réussite ? Je hais la campagne, je hais la réussite... Dieu merci j'ai encore de la marge !.. puisqu'au jeu de l'oie stupide de mon existence, et malgré mon âge avancé,  je me retrouve sans arrêt à la "case départ" de l'angoisse de mes 15 ans...J'ai vraiment du mal à croire que vous ayez pu peindre cela... (certes un peu de mystère et d'humour ne nuit pas à un auto-portrait)
Répondre
M


Ah... Eva, je suis très simple, si vous saviez...  et le mot « Réussite » ne parle ici que du bonheur d'avoir connu le même amour depuis 35 ans. Quant à l'humour, c'est une part essentielle
de ma personnalité même si je ne le laisse pas forcément filtrer dans ce que j'écris. J'ai peint bon nombre de tableaux humoristiques, ne serait-ce déjà, que pour ne pas me prendre au
sérieux...
Oui, j'ai pu peindre « cela », qui n’est pas un autoportrait.
Ce tableau a été traité avec minutie et ce fut un vrai moment de bonheur de l'avoir exécuté, je peux vous l'assurer. Quant à la campagne, elle me permet d'apprécier Paris à 100 km... et pourtant
je suis un vrai citadin. Il ne faut jurer de rien.
Vous ne devriez pas haïr des choses aussi simples que la nature... ne pas l’aimer, ne pas l’apprécier devrait suffire, je pense. « Haïr », me semble démesuré.
Quant à l'âge avancé, sachez que le mien ne m'a jamais empêché de faire les pires bêtises et ce n'est pas parce que ma vie se passe à la campagne avec un compagnon extraordinaire que je me sens
vieux... Je plaisante avec l'âge, c’est comme un vieux copain qui commence à m'accompagner. Mieux vaut l'apprivoiser. Ça n'empêche pas de rester jeune croyez-moi, et au fait de tout, même trop.
Avez-vous déjà rencontré un artiste vieux ? Ça n’existe pas.

 @ bientôt Éva,

Michel
-



C
découverte de votre site et oeuvre, c'est touchant, ces anciens que marquent le temps, va falloir que je me mette en quète d'ouvragemerci c'est beaucovix
Répondre
M

Merci Covix... Très heureux de vous accueillir par ici.
 @ bientôt,

Michel


M
j'adore !question : où donc est planqué le litre de rouge ? derrière la cravate ?la femme me fait penser à une bonne soeur, peut-être une ressemblance avec l'une des  caricatures de religieuses que j'adore aussi . Bisous
Répondre
M


Ben tu vois, maintenant j'aurais pensé à le placer ce litron… mais j'avais peut-être 38 ou 40 ans quand j'ai peint ça et je n'en ai pas eu l’idée. Dommage... Par contre dans la même série, j'ai
peint deux alcoolos qui matent une pute et leur nez se transforme en sexe !!! Je n'ai pas la photo, mais je connais toujours ceux qui ont acheté ce tableau et qui sont devenus des amis depuis...
je le photographierai un de ces jours...
 @ bientôt,

Michel



P
si tu lisais bien le debut de ce que je dis , (arrete de faire semblant de mal prendre les choses!!!) je sais trés bien que tu rigoles aussi et que tu réponds sur le même ton que moi. c'ètait juste une entrée en matiere et un pretexte pour vous dire mon amour pour vous. tu crois toujours que l'humour me fait défaut hi nhih hih hih
Répondre
M

Mais je sais bien ma puce... tout ça c'est notre pudeur. C'est dur d'aimer tu sais...
 je t'embrasse,

michel


P
oh arrête de faire semblant de prendre mal les choses; vous êtes un modele pour moi, alors taratata........
Répondre
M

Mais non, fils indigne mais aussi, stupide... je rentre dans ton jeu simplement pour en rire... Toute une éducation à refaire... pffff!

Michel


P
vous êtes aussi beaucoup plus moche.....
Répondre
M

Bien sûr et c'est pour ça qu'on a des enfants encore plus moches... fils indigne!

Papa!


N
Bravo à vous alors petits vieux que vous êtes mdr!! Et longue vie encore. Nath tais toi, l'heure arrivera aussi. Déjà les quelques cheveux blancs, quelques ridules aussi, le temps qui passe...Ma fois qu'il arrive, je l'attends et à bas les teintures en tout genre, les lifting et tout le reste...@ bientôt Michel
Répondre
M

Tu as bien raison... dépenser tant d'argent pour priver les vers de se repaître de gras de cou, de gras de joue, de cellulite du ventre et autres merveilles de la vieilesse... non alors! :o)

 @ bientôt,

Michel


C
Campagnard : « hé, ardé ! C'est-y un nez ? Nanain ! C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain ! »
Répondre
M

Oh ben...
J'vois ben qu'on connait ses classiques vain Dieu!!! Brave p'tit gars!
À tantôt

Michel


A
aaah le beau couple que l'on fait : le regard porté vers un avenir radieux sans nabot à talonettes en vue ! Je trouve que tu nous as pas mal réussis ! sissi l'impératrice !  mais il y a un mais, mon cher Michel : j'ai arrété la clope et la cravate, et le sourire forcé de ma dulcinée est comment dire mmmh ...un chouia... forcé ! mais là où tu me ravis, c'est de me voir avec autant de poils sur le caillou,et là ! et là ! je t'en suis reconnaissant pour l'éternité  ! (c'est joliment articulé n'est ce pas ?)ach l'humour ! humour touchours !à bientôt pour un thé et du xmas pudding !bizz elfiques from Lolo.
Répondre
M


Tu me fais rire Laurent... toujours !
Donc, ta dulcinée a un sourire forcé... Pourtant, je trouve qu'elle porte haut le menton et que sa verrue lui donne un charme certain. Tu t'attaches à des détails, voyons...
J'attends donc le xmas pudding...
Bisous à vous deux,

Michel



J
j'espère que si l'un de vous deux porte le pantalon, aucun des deux ne porte la robe de la mamie !!... on vieillit tous, surtout quand on devient grand père,  quel bonheur ... mais quel pas en avant aussi !!!Jj
Répondre
M

Une si jolie robe, on n’oserait même pas... ce n’est pas tous les jours en dimanche... :o)
 @ bientôt,

Michel


C
je vous envie Michel d'avoir un amour dans votre vie
Répondre
M


C'est vrai et c'est quelque chose d'étrange  et de passionnant à la fois... Trente-cinq ans de vie commune, ce n’est pas rien... Mais ne m'enviez pas toute vie a son charme, je crois, et il
y a mille façon de l'apprécier.
 @ bientôt,

Michel.



J
BEH alors, michel!!!:DC'est mimi c'te scène!J'aime aussi beaucoup ces petits persos!Il faudra que je te montre certaines de mes galeries de persos...Je me laisse à rêver d'animer un jour tes personnages, ou de faire se mouvoir l'environnement dans lequel ils se trouvent.Ma définition du paradis où je passerai mes vieux jours paisibles est nécessairement vert, valloné, et laissant se dessiner les ombres monumentales des nuages avec un soleil à la fois présent, mais doux!Je me rends compte que j'ai un peu ça par ici... ou davantage au sud, plus près de la baie de somme.La réussite, ça viendra! ;)Plein d'bécots, à toi et jean-charles!jérôme*
Répondre
M

Mais oui mon Jérôme, la vie c'est ça... des vallons et des formes quand il le faut.... pour un bonheur simple et durable. Quelques poules qu'on ne tue jamais, deux lapins pour les voir se faire des
mamours, quoi d'autre? Ben rien... Ah si! ne jamais se prendre au sérieux...
Bisous,

Michel


B
J'adore, j'adore, j'adore...bon, tu as déjà la moustache, ou la barbiche et les rides (euh évites les verrues sur le pif quand même !), le reste viendra plus tard....Vive l'amour qui dure.
Répondre
M

Tu as raison, vaut mieux éviter les verrues... C'est quand même pas le top d'une réusssite...
Je t'embrasse Bell'amourette,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog