Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Me voici avec elles… Elles, mes trois dernières toiles enfin achevées après tant de travail et tant de questions.
Comment me renouveler et rester fidèle à ce que j'aime ?
Où trouver le courage qui me manquait ces derniers temps ?
Comment parvenir à l’essentiel ?
Comment aller de l’avant quand tout me forçait à reculer ?
Bref, c’est ainsi que de mes ténèbres sont nés ces passages étroits entre l'ombre et à la lumière.
Oui,
finalement, je crois  que l’obscur peut nous guider vers la lumière.

L’obscur peut grandir le désir...






L’obscur peut ouvrir le regard…
L'obscur peut grandir la volonté...

Trois passages de l’ombre à la lumière… trois passages pour retrouver le mien, celui de mes cinquante-neuf ans à la St Valentin, et comme dit un proverbe chinois, « Le vrai voyageur ne sait pas où il va. »

commentaires

Henri-Pierre 26/02/2009 17:37

Du noir de ton tunnel sont nés une telle concentration, une telle densité, un tel raccourci vers l'essentiel, presque elliptique, frôlant l'abstraction par ses vigoureuses irruptions de lumière dans le noir, que tu illustres parfaitement que la douleur peut être le creuset du génie qui transcende le simple talent.

Michel Giliberti 26/02/2009 18:41


Merci Henri-Pierre, je suis très touché par ton analyse,
 je t'embrasse,

Michel


Nath 14/02/2009 19:01

Oh mais que me chantes-tu là Michel? Tu n'es pas vieux!!!Tu n'as que trois ans de moins que mon époux qui à mes yeux n'est point vieux!!! Moi qui ai dix ans de moins que lui.Tsss,Tsss,Tsss que neni! Tu es bien plus jeune que certains petits vieux jeunes  

Michel Giliberti 15/02/2009 08:16



Ce n’est pas tant le fait d'être vieux ou non qui me gêne, mais plutôt l'idée du temps qui se rétrécit... hélas!
@ bientôt femme jeune encore!

Michel



Nath 14/02/2009 09:39

BON ET JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!!!Cher Michel!Et Bonne Saint-Valentin aussi!!!Et surtout pleins de petits bonheurs au quotidien qui finalement nous donne envie de poursuivre et de créer encore et encore...Je t'envois un gros paniers de bisous ensoleillés posé sur un lit de tendresse.Nath

Michel Giliberti 14/02/2009 15:52



Merci du fond du coeur Nath... Avec un message comme le tien, c'est moins triste de vieillir... En plus il y a du soleil. Que demander de plus?

@ bientôt Nath et encore merci

Michel



siams 14/02/2009 09:26

"Il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise". Les contraires ne font irrémédiablement  qu'un. L'essentiel étant de les aborder avec la plus grande humilité possible et de savoir y puiser..Seul le doute nous permet d'avancer ....Douces tes toiles.. apaisées et bienveillantes !

Michel Giliberti 14/02/2009 15:59


Merci Siams et c'est bien vrai que nos ardeurs restent tressées de tous nos contraires et que l'automne s'apprécie après un été trop long, alors qu'il annonce pourtant l'hiver qui nous fera
patienter jusqu'au printemps, lui même porteur des bonnes nouvelles d’un l'été qui... eh oui merveille des extrêmes, des mélanges, des saveurs qui devraient toujours nous rappeler que nous sommes
des FRERES TERRIENS.
 @ bientôt,

Michel


nadouce 14/02/2009 09:16

J’ai arrêté le temps…
J’ai voulu voir l’obscure… Ton obscure..
J’ai apprivoisé la lumière..  Ta lumière..
J’ai vu… J’ai regardé.. J’ai aimé..
Et le plaisir m’a envahi…

Michel Giliberti 14/02/2009 16:02



L'obscur est un exil dont il est bon de s'éclairer parfois et ainsi, l'obscure qui en nait capte toutes les nuances de nos vies intérieures.
Merci pour cette douce poésie Nadouce,

Michel



bellelurette 14/02/2009 08:08

Je suis bien contente que tu te sens mieux depuis qu'elles sont finies ! Car pour un perfectionniste comme toi, ce n'est pas toujours le cas, n'est-ce pas ?J'aimerais bien en voir une dans un décor pour me rendre compte de la grandeur.... surtout la première qui est ma préférée.Et puis bon anniversaire mon vieux !!!!

Michel Giliberti 14/02/2009 08:15



Merci Bellurette... Quelle idée d'être né à la St Valentin n’est-ce pas ?... Impossible d'oublier de vieillir ! Toutes les radios et les télés en parlent…
Les toiles ne sont pas si grandes que ça. Elles font 1mx1m chacune, ce qui reste très raisonnable comme format. Mais les trois ensembles, ça fait quand même une belle surface.
 Bisous Bellurette,
 @ bientôt,

Michel



Nath 13/02/2009 07:20

Comment parvenir à l'essentièle? dis-tu!En te dépouillant de tout, la simplicité permet de se retrouver... Comme cette lumière diffuse qui vient ici mettre en évidence l'essentièle de ce visage: le regard et la bouche, l'âme et la parole.Il y a beaucoup d'apaisement ici dans ses peintures, aurais-tu donc mis toute ton énergie pour retrouver la paix qui te manquait Michel? Je suis ravie ce matin en rentrant du travail de te retrouver:)

Michel Giliberti 13/02/2009 08:25



Ce sont ces toiles dépouillées qui m'auront donné le plus de travail. Je suis entré en elles comme on entre en soi... et ce n’est pas facile.
Mais curieusement depuis qu'elles sont finies, je me sens mieux. J'ai l'impression d'ouvrir une porte et de respirer l’air d'un nouveau paysage...
Merci Nath,

@ bientôt,

Michel



cooltunisie 12/02/2009 23:13

 bravo franchement c'est magnifique moi qui aime le dessin bravo bonne continuation

Michel Giliberti 13/02/2009 08:27


Merci encore. Tu me fais tant plaisir...
 @ bientôt

Michel


renee christian :0027: 12/02/2009 17:37

Tu dis que ce sont des toiles , mais on dirais des photos , merveilleux peintre que tu es .Gros bisous-poutous de nous 4.MAMIEKEKE .

Michel Giliberti 12/02/2009 17:57



C'est trop mignon... merci les amis.
Merci aussi pour le compliment, mais en vrai,ça ne fait pas vrimant photo car les toiles sont grandes et la matière se voit davantage.

 @ bientôt,

Michel


pons xavier 12/02/2009 14:35

aurais tu aussi trouvé la matiére et l'approche,la tangente le point d'équilibre entre la photographie et la peinture. tout renais des cendres michel toujours. tu es comme un peintre de studio tel un photographe. ce tryptique est d'une trés grande maitrise d'une trés grande maturité.cela faisait longtemps que de tes toiles je n'avais pas été touché à ce point.

Michel Giliberti 12/02/2009 18:02



Peut-être, bien que cette approche ait été toujours constante.
Je crois surtout que je n'aime plus me perdre dans des compositions compliquées. Le dépouillement qui a toujours été une obsession chez moi et que pourtant je n’ai pas toujours utilisé a
définitivement conquis mes sens ; je crois même que j’irai plus loin dans l'essentiel. En tout cas, je suis heureux que ça te plaise.
Bisous,

Michel



Giselle de la Sarraz art 12/02/2009 14:19

Que répondre à tes questions? je sais une chose, car je la vie constamment, oui entre dans la lumière, la lumière est une richesse que les aveugles ne pourront payés et pourtant dans l'obscurité tu trouve une lumière que les aveugles ne vendrons jamais même pour tout l'or du monde. tu vois en toi et tu as ce don tu révelle par ta peinture cette émotion qui viens du plus profond de tes tripes. Je vois aussi que tes oeuvres et celles de mon compagnon et les miennes ainsi que mes artistes sont les plus belles, les plus fortes, elles ont qqchoses en plus lorsque nous sommes au plus fort de nos émotions, la ou on remets tout en questions, las de continuer, alors nous immortalisons cette flamme qui ne se voit plus sur nous mais qui jaillt à travers nous.Dommage Michel que nous sommes un peu éloigné car tes oeuvres me font vibrées et ton écriture aussi. Petit verseau bon voyage toi qui viens du monde de l'air. Ecoute un classique du vivaldi .A bientôt Giselle

Michel Giliberti 12/02/2009 18:08



J'ai traversé quelques turbulences et j'en traverse encore, mais je commence à retrouver le goût de me battre... La peinture, c'est vrai est un exutoire, pourtant, je n'arrivais même plus à en
avoir besoin comme d'ordinaire.
L'écriture me convient davantage, mais la peinture me nourrit. Pour cela, je lui dois quelques politesses...
Merci pour tout ce que tu me dis Giselle,
 @ bientôt, pourtant


Michel



François 12/02/2009 09:49

Michel, ces toiles, ces visages sont magnifiques...Je suis frappé bien sur par le jeu de la lumière et de l'ombre...mais aussi par le rapport entre les regards cristallins, limpides comme une eau de montagne et les lèvres qui sont comme asséchées..Quelles sont ces soifs ?Plein d'amitiéFrançois

Michel Giliberti 12/02/2009 18:14



Je suis heureux qu'ils vous plaisent François. j'avoue être le premier surpris par ces toiles, car j'ai eu un mal fou à m'y accrocher, mais dès le premier visage, j'ai eu envie de continuer ce
voyage au point d'en faire deux autres et je suis sur trois autres formats (plus petits cela) pour terminer tout à fait cet indispensable parcours entre lumière et obscurité qui me définit en ce
moment.
Ces soifs furent certainement les miennes…
Merci François, vraiment merci.

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog