Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

« Fumer tue ! »
Mais quels souvenirs aurions-nous gardés d’un Churchill sans son cigare, d’un Malraux sans une cigarette dans la tourmente de ses doigts ou d’un Gainsbourg sans son éternelle clope vissée aux lèvres ?
« Fumer tue ! »
Oui, mais voilà, la gestuelle du fumeur a quelque chose de fascinant et Fethi, Mohamed, Frank, Moez, Lionel et Salim sont là pour l’exprimer.
Fethi... Gigarette à la plage.
Mohamed... Cigarette dans la cour.
Franck... Cigarette dans l'atelier.
Moez... Cigarette dans la maison de Sidi Bou Saïd.
Lionel... Cigarette dans l'atelier.
Salim... Cigarette dans le jardin.
« Fumer tue ! »
C'est vrai... et même de façon détournée, puisqu’on ne peut oublier la malheureuse employée de banque qui s’est fait assassiner ces jours-ci par un de ses clients, alors qu’elle prenait sa pause cigarette sur le trottoir. Oui, décidément...
« Fumer tue ! »
Ou peut-être est-ce la loi ? Quelle misère !
J’ajoute que je ne fume pas et que l'histoire sordide de cette femme poignardée ne me fait pas rire, malgré le ton que j’emploie, mais elle démontre comme le disait Montaigne, combien « la plupart de nos vacations sont farcesques ».

Published by Michel Giliberti - - Réflexion

commentaires

Henri-Pierre 26/02/2009 17:43

En tout cas tes noir et blanc, très "earl fifties" sont magnifiques et nous redisent en ces temps de prohibition que c'est un bel ornement de la sensualité.

Michel Giliberti 26/02/2009 18:37


Mais oui bien sûr... ça avait de la gueule... hélas, ça n'avait plus d'poumons. :o)

Michel


Granfred 30/01/2009 14:16

Fumer !La clope !on peut dire plein de choses sur la clope. Ecrire une thèse de  cinq cent pages peut-être. C'est très sexe à la base. Premières pulsions d'ado plein de sève. Maîtresse absente, branche salvatrice, masque étheré de la pieuvre qui se cache derrière un rideau de fumée, arrogance de celui qui crache son nuage de défi. La clope est une arme et un pansement. Une sorte de filtre en somme.

Michel Giliberti 30/01/2009 14:46


Très belles définitions et très beau texte.
 @ bientôt,

Michel


Nath 29/01/2009 09:32

He bien, le jour où tu passes par là arrètes toi, je t'invite à y boire un verre! Ce sera volontier par une belle journée de printemps ou d'été sous le soleil. Tu sais Marseille a bien changée.

Michel Giliberti 29/01/2009 17:47


Si je parviens à trouver le tmps, bien volontiers...
Merci Nath,

Michel


Natth 28/01/2009 12:06

Oh mais j'avais bien compris tu sais, je suis moi même dans le même esprit de communion. Cette difficulté de vie qui nous prend parfois entre notre intime et le monde...Où trouver la mesure et la paix? Comment surtout? Il faut parfois laisser murir les choses, trouver les réponses au fond de soi et poser les mots libérateurs...Demain nous descendrons tout les quatre sur le Vieux Port pour la manif. Espérons que nous soyons nombreux...J'irai rejoindre mes amis de Sud Santé((hé oui je suis une racaille:)et fière de l'être).

Michel Giliberti 28/01/2009 17:22


Bravo!!! rien ne vaut une bonne grève! Quand j'entends "vieux port"... ça me fait rêver si tu savais...
 bisous,

Michel


Nath 27/01/2009 15:01

Je te sens bien abattu Michel, bien las...J'ai retrouvé un petit texte que j'avais écris un temps, auquel je pensais hier en lisant ton article, les commentaires et en te répondant. Je pense qu'il a toute sa place ici.
"Une simple vie.
 
Consacrer son temps et son énergie,
à vivre au rythme fou de la survie,
libérer son ennui
par choix et aussi par envie,
du goût des autres et de la vie.
 
Etre un maillon  de la santé,
par solidarité en toute humilité,
par amour par respect
en tant qu'acteur, chaque jour consacré
que cela soit pour l'humanité.
 
Allumer la vie à l'espoir d'un regard,
sourire à un réveil tardif et blafard,
et qu'enfin arrive cette lumière
qui éloigne les peines et les cafards
des plus profonds cauchemars.
 
Ici aucune vie ne reste en arrière,
aucune différence, aucune barrière
la souffrance reste la même
dans la richesse ou dans la misère
le sang coule d'une même rivière.
 
Et les pensées s'unissent et s'enchaînent,
les souffrances ce font miennes,
pour aider à supporter
les plaies, les meurtrissures et les peines
jusqu'à en briser les chaînes.
 
Donner par compassion avec respect
au soutien de la vie et de la paix,
à cette flamme qui vacille,
puis, rendre vie à ce corps libéré
avec douceur en toute humanité.
 
Toutes ces années à l'écoute des corps,
des âmes meurtries de désespoirs.
Avant que tout soit noir accompagner la mort.
Donner vie et corps à l'espoir,
par amour, par devoir et pour longtemps encore."
 
 
Avec le temps, j'ai appris à jongler avec mes deux vies, ma vie intime et personnelle, mon jardin ma source vive, avec ses épreuves, ses peines, ses joies,
et c'est heureux si elle est belle...,et cette vie ci ,dure parfois cruelle..., où l'on passe d'une chambre où l'on rit aux larmes à la suivante que l'on quitte en pleurs, à cette autre où l'on sourit parce que la vie revient...
et c'est ainsi... et c'est la vie...
 
...Et, je ne suis toujours pas skyzophrène ! …
 
 NathgrimPour le reste (dernier commentaire de JC) il n'y a pas de mots c'est vrai, j'ose encore garder espoir, c'est bien difficile parfois...Allé Michel la vie continue, ressaissons nous que diable

Michel Giliberti 28/01/2009 09:06



Merci Nath pour ton poème plein de bonne volonté et d'espoir en chacun de nous.
Je suis touché que tu aies eu envie de le mettre ici pour me remonter le moral, mais le moral chez est fluctuant pour tout un tas de raisons personnelles. Cependant, je suis courageux et
optimiste. Très souvent, j'ai expliqué que ma plume a besoin de romantisme, de retour sur soi, de nostalgie pour avoir envie de courir sur le papier, c'est ma thérapie. Mais en ce moment, j'ai
l'impression d’ une telle dégradation sociale, d’une telle distance entre ceux qui nous gouvernent et le peuple français, que je suis assez déçu pour ne pas dire, désespéré. L’ironie permanente
du gouvernement me met terriblement mal à l'aise et ça... comment le combattre ?

Merci Nath pour tes efforts à mon égard, à bientôt,

Michel



JC 27/01/2009 13:18

Michel Giliberti 27/01/2009 13:25



Qu'ajouter de plus...
Tout ça me donne à penser à des gens extraordinnaire comme Robert Badinter et Elisabeth, sa femme,  qui sans s'agiter égrennent depuis des années tout le suc de leur inteligence...
en attendant nous devons nous contenter de ça...de ce... de cette... oh j'ai même pas le nom.

 @ bientôt JC

Michel



chiron 26/01/2009 18:33

Rassure toi Michel, je ne parlais pas de lui en parlant de la mort, mais de mon jumeau. La ressemblance entre Lionel et nos deux est époustouflante !

Michel Giliberti 27/01/2009 07:35


Etrange ; il faudrait voir ça... en tout cas je suis soulagé pour Lionel.
 @ bientôt,

Michel


JC 26/01/2009 16:48

Ce sont les lois liberticides qui tuent :- loi qui supprime les juges d'instruction.- loi qui emprisonne les mineurs.- loi contre le terrorisme qui prévoie de ficher toute la population, les syndicalistes, les militants d'opposition, les malades, etc.C'est la police qui tue.Ce sont les militaires qui tuent.Ce sont les armes vendues par les marchands de canons qui tuent.L'interdiction du tabac est une mascarade de la prévention sanitaire, alors que les pesticides tuent et que nos gouvernants, à la botte des industriels de l'agro-alimentaire, laissent faire.Alors, oui tes images sont belles, elles... !Tes images ne tuent pas, elles donnent de l'allure à Salim, Franck, Lionel, Moez et les autres vies, elles témoignent de ton respect pour les autres, de ton amour du beau.Merde à l'incurie de nos gouvernants et vive l'artiste !

Michel Giliberti 27/01/2009 07:58



Merci JC, tu ne viens pas souvent par ici, mais chaque fois que ça se produit, tes propos disent tout ce que je pense, même si je ne les étale plus sur le blog comme autrefois, car je suis
fatigué à vrai dire de brasser de l'air à raconter mes idéologies ou mes coups de gueule. Tant de blogueurs le font, et pour certains, jusqu’à confondre le zèle de journaliste avec celui de «
copieurs-colleurs » d’idées prémâchées trouvées sur le net. C’est formidable pour eux et tant mieux s’ils ont cette fougue, mais moi, maintenant, lassé de l’inutilité des choses, je tiens
simplement à faire passer encore un peu de poésie, donner deux trois impressions des choses qui vont mal ou de celles qui font mal, des choses de l’amour, de la beauté, du rêve obscur ou lumineux
des hommes, les sublimer un peu et puis enfin, me retirer sur la pointe des pieds, ce qui ne saurait tarder et me faire définitivement oublier pour simplement me retrouver.
Merci pour tout ce que tu dis.

Michel



taniarts 26/01/2009 15:11

toujours en admiration devant votre travail !l'instant immortaliser par votre oeil.j'ai pour ma part une préférence pour franck , l'air pensif, le contrast de la fumé , magnifique.je vous decouvre au fil des pages, et je vous felicite pour votre talent .Tania

Michel Giliberti 27/01/2009 07:59


Nous avons le même goût...
merci Taniarts,
 @ bientôt,

Michel


Nath 26/01/2009 13:51

De rien Michel, il est bon de s'exprimer sur un tel article et je trouve qu'il es bon que chacun exprime son ressenti, un blog c'est fait pour cela aussi.Mais je me rends compte de quelques fautes de français, je voulais réagir avant de partir me coucher après ma nuit de garde, je n'avais pas les yeux en face des trous lol et en plus je suis partie comme une voleuse sans même te saluer! tss tss tss, pauvre de moi!Bisous, bonne apm Michel.pour nous la pluie tombe toujours... Nath

Michel Giliberti 26/01/2009 13:58


Les fautes sont de peu d'importance... le fond l'est.
Repose - toi bien Nath et j'espère pour toi que la pluie va cesser.
 @ bientôt,

Michel


Jj 26/01/2009 12:37

Michel, J'avais bien compris dans tes photos que la belle gestuelle du fumeur était mise en avant, mais ma tristesse a pris le dessus, pardonne moi !Jj

Michel Giliberti 26/01/2009 13:13



Je sais bien Jj... Comment pourrais-tu oublier ta tristesse, j'y ai moi-même pensé quand j'ai fait l'article, mais je ne me suis pas autocensuré.
 @ bientôt,

Michel



maria dora 26/01/2009 12:23

La cigarette tue , c'est vrai ,mon pére en est mort ,Jipi ( voir http://cancer-homo .over-blog.com) se bat depuis deux ans ,trois opérations , mais il est vrai aussi que l'on ne meurt pas que de la cigarette ,un copain est en train de mourir d'un cancer de l'intestin ,a 60 ans , il n'avait jamais été malade ,de quoi on ne meurt  pas de nos jours ? Tes Photos sont magnifiques ,amicalement

Michel Giliberti 26/01/2009 13:15




Merci Maria, je sais bien que cet article soulève des polémiques, mais tout le monde maintenant a compris que je parlais de la gestuelle et de la photogénie de la cigarette entre les
doigts...
Merci pour les photos,
 @ bientôt,

Michel



moktarjunior 26/01/2009 11:30

la cigarette est employée dans les tours de magie afin de detourner le regard , ,,,un artifice elle garde une image que les bien penssant n arrivent pas a lui hoter .bisous

Michel Giliberti 26/01/2009 13:16


Je suis un bien pensant?
 @ bientôt ma biche,

Michel


Nath 26/01/2009 08:36

Ha , nous y voilà! La clope!  Diabolisons là où non, qu'importe. Voilà 26 ans qu'à travers mon métier, j'ai pu voir les effets  néfastes de la cigarette et parfois les bienfaits aussi. Surprise n'est-ce pas? J'ai vu des personnes partir de la façon la plus atroce qui soit, dans des douleurs terribles et une dégradation corporelle affreuse. Pourtant, que n'ai je vu aussi de pneumologues, de cardiologues de cancerologues qui sermonaient leurs patients sur le fait d'arréter de fumer continuer à fumer  eux même! De collègues de travail infirmier(ers), aides soignants s'en griller une à la pose du petit déjeuné ou de midi et qui paradoxalement ce sont mis à fumer en commençant ce métier!! Qu'elle absurdité et ils en sont conscients. Je le sais, j'ai fait parti du lot moi aussi bien que j'en ai terminée avec elle aujourd'hui.Pourquoi?L'impression de mieux gérer le stress, les propres angoisses de leur propres vie aussi, que sais-je... Quant est-il du patient psy qui gére aussi son angoisse face à la folie par le biais de cette clope? Ne vaut-il pas mieux dans son cas une ou deux clopes voir plus plutôt qu'une quantité plus grande de neuroleptiques? La gigarette ici n'est-elle pas bien venue?Tout est relatif au fond. Ne nous diabolisons pas, n'en rajoutons pas plus que ce que l'on nous accule déjà...Tu as raison Michel lorsque tu énumères tout ceux qui partent d'oublis, d'abandon, d'incompréhension, de manque d'amour, de toute ces incohérences qui font que bien des personnes partent trop vite ou dans des conditions indignes.L'homme n'a pas attendu la clope pour se foutre en l'air, il y a pire, toutes ces pollutions incidieuses qui nous bouffe la santé chaque jour... Et tout ces cancers de la tyroïde, suite au nuage de Tchernobyl même ici en France ou ces morts de l'amiante, le sang contaminé, ceux qui meurent aujourd'hui de Kreusfel Jacob dont ont ne parle pas mais qui partent en quantité...,et tout les autres et ceux avenirs...Je le redis, ne nous diabolisons pas, franchement nous ne le méritons pas.L'éducation est importante en effets car elle engendre le respect d'autrui, c'est primordial. Mais franchement cela intéresse t-il nos dirigeants? Ne vaut-il pas mieux semer la discorde que de diviser même en ce qui concerne la santé. Mais il y a tant et tant à dire...Il faut toucher du doigt la misère humaine sous toutes ses formes pour se rendre compte qu'il y a plus intéret de maintenir l'humain dans la précarité que de l'en sortir.Enfin en ce qui concerne  ces photos, je trouve moi qu'elles sont magnifiques et me renvoient  encore une fois aux images de mon enfance. Où je m'ammusais sur les genoux de mon grand père à effeuiller les feuilles de parpier à cigarettes de leur étuits, délicatement, doucement, j'aimais le petit bruit qu'elle faisaient les une après les autres et s'envolaient légère comme une plume. Lui s'en amusait, il en riait beaucoup pendant qu'il se roulait une cigarette de son côté et finissait par l'allumer avec son zippo... J'avais deux ans...

Michel Giliberti 26/01/2009 09:09


Ton commentaire est exactement celui que j'attendais. Tout est dit...
je n'ai vraiment rien à ajouter sinon te remercier.
 @ bientôt Nath.

Michel


bellelurette 26/01/2009 07:45

J'avais bien remarqué que tu aimais bien prendre certaines personnes en train de fumer,  pour la gestuelle comme tu dis, les volutes de fumée...Et pis v'là que j'ouvre cet article et que justement, je n'ai plus de clopes ! Que j'ai décidé, une fois de plus d'arrêter, qu'hier je n'ai pas fumé, mais que là..... la tentation est forte ! Et il pleut...

Michel Giliberti 26/01/2009 08:02



Ah... que je te comprends, si tu savais!
Je suis très content de ne plus fumer, c'est un véritable enfermement dans un certain plaisir. Pour te donner du courage, je te dirai que ce difficile passage de privation ne dure pas longtemps,
je t'assure. Tiens bon ! Au bout d'une semaine, on n'arrive déjà à s'en passer même si la fameuse gestuelle manque encore et très vite on oublie ; bien sûr, il ne faut jamais tenter le diable et
croire qu'on peut tirer une bouffée de temps à autre. Tout le mécanisme de la dépendance se remet très vite en route.
 Bisous et courage. Il pleut, je sais c’est pas marrant, mais bientôt le printemps et toi, toute neuve, sans cigarette pour le prendre en pleins poumons.
Bisous,

Michel…



Chiron 26/01/2009 06:53

Fumer tue, ou l'incroyable de la mort !Lionel m'a laissé cloitré devant sa photo, tandis que mon copain se demandait comment as tu fait pour l'avoir. Quelques secondes plus tard, et quelques hésitations, dans le doute, il n'est pas moi. Mais, j'aurais aimé qu'il y aurait eu cet espace plein de possibilité, ce lieu plein de magie, où mon frère jumeau ne serait pas mort, et qu'il aurait été lui, et que finalement je ne suis plus seul.Merci.

Michel Giliberti 26/01/2009 07:32


Qu'est-ce que tu me racontes? je ne comprends rien. Lionel est mort? Explique-toi, je t'en prie. Je n'ai plus de nouvelles de lui justement...

 Michel


Jj 25/01/2009 21:39

2 mai 2007, il est malade... 2 juillet 2007, il est décédé...Gaël, mon jeune frère n'avait que 30 ans, un cancer foudroyant, la clope..., la clope en est la cause... Il a commencé à 15 ans, 15 ans de plaisirs partis en fumée...Je n'ai jamais fumé et pourtant, j'ai guéri d'un début de cancer du fumeur... je me rappelerai toujours quand le médecin m'a dit "il serait bon d'arrêter de fumer maintenant" alors que je n'avais pas commencé... ironique face à mon mal, j'ai demandé s'il me fallait commencer...Vivre à côté de fumeurs tue aussi... ou presque...Et si Gaël avait été devant la banque... à fumer...Mon chéri fume, aussi, trop à mon goût et j'ai fait une rechute, maintenant ça va, enfin, on va dire ça !Demain, je dois aussi aller à la banque... mais je ne fumerai toujours pas...Bonne fin de journée,Jj

Michel Giliberti 26/01/2009 06:41



Tout ce que tu me dis (et que je ressens avec émotion) est éloigné de ce que j'ai voulu sous-entendre...  nous sommes à l'abri de rien et la mort frappe au hasard.
Quant à la cigarette, elle n’est ici qu’un prétexte à mettre en évidence mes amis que la gestuelle du fumeur rend très beaux… Loin de moi de défendre leur cause(Salim ne fume plus
d’ailleurs).
Je voulais également parler des lois qui décident de tout régir… et c’est Mission Impossible.
Mais je t'entends, bien sûr,
@ bientôt,

Michel



LADY MARIANNE 25/01/2009 21:33

oui fumer peut tuer - que les fabricants arrêtent de mettre des additifs qui nous rendent dépendant !!ha chienne de viebonne continuation dans ta lutte !!amitiés Lady marianne

Michel Giliberti 26/01/2009 06:55



Je ne lutte pas contre ou pour la cigarette en tout cas. Ce texte n'est qu'une réaction épidermique aux lois tous azimuts... Fumer est très dangereux, tout le monde le sait et maintenant quand je
vais à une terrasse de café, j’en prends plein la gueule, car je suis non-fumeur… et je me tais. Je pense qu’il aurait fallu de tout temps faire comprendre aux gens que la politesse aurait suffi,
qu’ils auraient pu simplement faire attention à n’empester personne dans les restaurants, car c’est très désagréable pour ceux qui ne partagent pas cette dépendance. Mais c’est toujours quand une
situation devient intenable qu’on s’aperçoit que c’est en amont qu’il aurait fallu prendre les choses en main. Et on en revient à l’éternelle question de l’éducation… et bientôt tous les fumeurs
sur les trottoirs gêneront, il y aura de plus en plus d’arrêts maladie, car tous ne prennent pas les précautions de se couvrir pour vide tirer sur leur cigarette dans le froid en hiver avec en
prime la culpabilité, puisqu’ils sont montés du doigt. Quelle belle ségrégation ! Peut-être même qu’ils payeront une taxe fumeurs parce qu’ils polluent la ville. Quelle vignette leur mettra-t-on
?
Quelle nouvelle étoile ?

 @ bientôt ma lady…

Michel



Roland 25/01/2009 21:26

alors il faut trouver morbide aussi la gestuelle de l'automobiliste qui démarre son moteur diesel createur de micro-particules cancérigènes http://www.rmc.fr/forum/rmc/manifeste-de-lenvironnement-2007/le-diesel-tue-207/messages-1.htmlet d'abord le fait de marcher sur le trottoir ou les passants sans qu'on leur demande leur avis ingèrent passivement de puants gaz d'échappement.à quand l'obligation de marquer sur chaque carlingue de bagnole en lettres noires de 30 cm de haut mini : "Les moteurs à explosion causent des maladies graves" et bien entendu ensuite : "ROULER TUE"très bonne question non ?

Michel Giliberti 26/01/2009 06:57


Nous parlons bien de la même chose... Voir réponse au commentaire de Lady Marianne et de Fanal bleu.
 @ bientôt,

Michel


fanal.bleu 25/01/2009 20:16

Ma première désapprobation en ces lieux...Sans doute faut-il avoir vu un proche mourir en une hémorragie ultime pour trouver à la gestuelle du fumeur quelque chose de morbide et pitoyable à la fois. Pauvre béquille que la clope qui fait semblant de soutenir pour mieux faire chuter et crever.

Michel Giliberti 26/01/2009 07:22




Moi, j'ai vu des amis mourir d'accident de voiture... J'ai également vu des amis mourir du sida, j'ai aussi vu mourir des amis alcooliques. J'ai vu des amis mourir de froid (ça existait déjà
quand je faisais la manche dans les rues de Paris à 18 ans). J’ai vu des amis mourir de manque d'amour… Des familles entières se suicider par désespoir de vivre. J’ai vu une dame mourir de
l’indifférence de tous les locataires de son immeuble. J’ai vu des hommes mourir pour leurs idées dans des pays totalitaires… j’ai même vu mourir d’être mal soigné dans un hôpital… sans compter
ceux qui crèvent sous les stocks options et mourront d’une trop bonne chère…
Alors, la liste est longue et je rappelle que dans cet article, j’insiste sur le fait que les lois ne sont pas suffisantes pour régler tous les problèmes et sans l’éducation, elles ne riment à
rien. C’est exactement comme ces mois « Pollueurs Payeurs » qui sont grotesques puisque si vous avez l’argent vous pouvez donc polluer… là aussi seule l’éducation depuis l’enfance permettront de
comprendre que notre planète est fragile. Nul besoin de vignette sur les voitures chères pour être en accord avec une loi de plus… Et puis cet article me donnait le plaisir de regrouper ces
photos… plaisir égoïste, car le plaisir ne tue pas.

Michel

Je rappelle que je suis non fumeur depuis 79.



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog