Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Laurent-yeux-fermes-2.jpg                             Qu’avez-vous vu des lumières crues qui me blessaient
                                                  Et du soleil qui me brûlait ?

Qu’avez-vous vu des nuits stériles qui m’enfantaient
Et de la soie qui m’agaçait ?

Qu’avez-vous su de mes regards qui ont permis
De voir vos yeux aveugles à vie.
© Giliberti

commentaires

C


" A trop regarder les choses, on finit par ne plus les voir". Victor Hugo. Magnifiques photos Michel ami que j'embrasse bien fort.



Répondre
M


Merci Christian... il faut regarder ailleurs de temps en temps pour revoir chez soi avec bonheur...
Je t'embrasse Christian
Michel



N
J'avais mis cet article de côté; je le découvre vraiment à l'instant.Une pure merveille tant pour les photos que pour les mots ciselés.Décidément, comment n'ai-je pu vous connaître plus tôt? 
Répondre
M

Nabeth,c'était la destinée ;o) car les choses qui arrivent tard ont une saveur toute particulière...
 @ bientôt et merci pour ce que vous dites sur cet article.

Michel


H
Comment savoir des lumières des autres, nous qui nous débattons dans nos obscurités ?
Répondre
M

L'obscurité n'a que l'avantage d'être à deux doigts de la lumière, en dehors du fait qu'elle donne à créer...

Michel


S
Magnifique texte....c'est tout !
Répondre
M

Merci Siam... Texte important pour moi.
 @ bientôt,

Michel


B
Vu la température, ce ne sera pas une douche, mais un bain...Toujours aussi sensible à tes photos et tes beaux textes.
Répondre
M

Je ne connais rien de plus bon qu'un bain....( si... deux bains)
 @ bientôt et merci,

Michel


J
...bonne journée,je retourne au lit avec la grippe....Jj
Répondre
M

Alors, reste bien au chaud et j'espère que tu seras sur pied avant la Noël.
 @ bientôt,

Michel

Michel


M
ISPI have been a regular reader of  your blog although it is in a language - French - which I do not fully understand a priori. It has been easy for me to follow for the gist, facts and sentiments are recognized independent of the words ... which is why I keep reading.Somehow, I feel a kinship with your prose, art and photography. Also, I am drawn to the landscape of your homeland as there are many of the same elements in our north country - northern Canada -  where I lived and worked.I am fascinated by your characterization of the males you portray as they trigger feelings that are never far from the surface of my memories. You awaken sharp memories of my home there.Thank you for sharing, so openly and freely, of yur considerable gifts.
Répondre
M

I am very sensitive so that you say to me, but I speak English very badly, so I'm obliged to write little, but will know as your comment deeply touched me…
I kiss you and with soon,

Michel
Je suis très sensible à ce que vous me dites, hélas, je parle très mal l’anglais aussi je suis obligé d’écrire peu, mais sachez que votre commentaire m’a profondément touché…
Je vous embrasse et à bientôt,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog