Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


L’idée de la tanière demeure plus ou moins intacte chez l’homme. Chez moi, elle est ancrée solidement.Quand le soleil descend à l’horizon de Sidi Bou Saïd,  j'enflamme toujours quelques bougies et ce geste réveille en moi quinze mille ans d'atavisme… Puis, pour me remettre dans l'air du temps, j’allume les appliques avant d’ouvrir la fenêtre et rafraîchir l’atmosphère lourde des senteurs du jasmin.
Parfois le ciel s’assombrit… un orage pourrait survenir, mais rien… une fausse alerte, comme d’habitude.
Les bruits lointains du tonnerre, là-bas, vers Tunis répondent en écho aux battements de mon cœur qui me rappellent que c’est ici qu’il bât le mieux.

La nuit s'annonce, mes lumières lui répondent…Dans chaque coin...
...chaque recoin,  et réinventent la douceur d'un jour qui meurt ; ces petits espaces sont  lourds de souvenirs et de mots murmurés.
Comme les objets silencieux qui, l’air de rien, m’installent ici, à des centaines de kilomètres de chez moi.
Comme les fruits, comme ces grenades mûres, chargées de leurs rubis… précieux rapports à la nature.                                                                  
 Et puis, la nuit s’installe
Et puis, Moez arrive
    Ses cigarettes et son sourire...

     Sa voix qui dit qu'il se sent bien et qu'il fait chaud.
      Les années ont fait de lui un homme, mais il est là... toujours.

commentaires

E

hé ! c'est beau chez vous Michel ! Je comprends que vous languissiez en Normandie !


Répondre
M

Ca n'est plus chez moi, hélas, pour tout un tas de raison et depuis seulement quelques jours... faudra que je me pose ailleurs, et ça va être difficile de trouver un lieu comme celui-ci, chargé de
tant de souvenirs.
 @ bientôt Eva.

Michel 


G
Quelle chaleur se dégage de ton chez-toi-là-bas !!!! J'aime la décoration, les couleurs, les matériaux, j'imagine le moelleux accueillant des coussins, les effluves de fleurs, d'épices, de terre chaude ... ça y est je voyage !!!!Un grand merci Michel !
Répondre
M

Tu sais, c'est une petite maison très simple que je tiens à conserver ainsi, pourtant elle est habitée d'un je ne sais quoi qui a fait c’est celle-là et pas une autre depuis des années... Même si
je devais partir ailleurs, je garderai d’elle mes plus beaux souvenirs tunisiens, d'une part parce que j'y ai écrit pas mal de mes romans et parce que mes matins auront été bercés du silence sur la
terrasse, de l'odeur du jasmin et de la blancheur du linge au soleil... Que peut-on attendre de plus d'un réveil ?
 Merci Géraldine, je t’embrasse et à bientôt,

Michel


Y
C'est un vrai plaisir de découvrir votre blog, l'art est une vie dans la vie et la lumière des pays du sud j'adore.yveline
Répondre
M

Merci Yveline, je suis bien d'accord avec vous,

Michel


H
Refuge de l'intimité, pérennité des sentiments.Refuge contre l'agression de l'inconnu, défi au temps qui court.Qui ne rêverait de celà ?
Répondre
M

Refuge est le mot, c'est le refuge inattendu surtout, cette maison est venu à moi et m'a installé chez elle...

Michel


S
douceur..douceurs d'un rêve
Répondre
M

Quand je suis en France, c'est mon "petit rêve", oui, c'est vrai.
 @ bientôt,

Michel


H
Bonjour Michel,Quel magnifique endroit ! un vrai "petit paradis" Amitiés
Répondre
M

Les paradis sont toujours grands, non? :o)
Merci Hephaestion,

Michel


G
Mon Dieu cher Michel ton intérieur est le reflet de ton âme, quel beauté et mise en valeur par tes photos d'artiste confirmé, le jour où j'ai découvert ton blog je pense qu'une main céleste ma guidée, car jusqu'à présent rien ne me choque, rien n'est déplacé. Je me délecte du fruit et je respire le doux parfum, je m'assois là sur le coussin et je rêve d'un verre de thé à la menthe un peu poivrée et nous parlons de tout et de rien avec tes compagnons de route. Finalement devant cette beauté je ne suis que peu de chose un grain de sable qui aimerais se poser juste à l'ombre de la fenêtre. Merci Michel tu m'as offert du baume dans mon coeur. Giselle
Répondre
M


Giselle, ce que tu me dis me prouve que tu es tout, sauf un grain de sable. De toute façon, il ne faut jamais perdre de vue que chaque grain compte sur cette terre et que le drame serait de
regarder la dune comme « Une ».
Merci Giselle et j'ajoute qu'il ne peut y avoir plus simple que cette maison, mais elle se trouve 1 rue du bonheur et ça, ça ne s'invente pas...
 @ bientôt Giselle,

Michel



J
on se sent bien chez toi...
Répondre
M

Merci Jj, ça me fait plaisir,
 @ bientôt,

Michel


N
Une tanière qui fait rêver Michel, je m'imagine au milieu des coussins respirant les senteurs du jasmin ... ah qu'on doit être bien !Douce soirée
Répondre
M

C'est vrai, c'est vrai, hélas, je ne suis pas assez souvent...
 @ bientôt Nicole,

Michel


J
Je me rappelle, mon cher Michel, d'une belle aprés-midi de printemps, assis sur ce canapé et déguster une tasse de thé ... Quel beaux instants ... De paix, de sérénité, d'amitié ...Dis, quand reviendras-tu ?BisesJP
Répondre
M


Oui, Jean-Pierre, belle après-midi c'est vrai et une fois encore la marque du temps qui passe... mais j'ai bon espoir pour t'inviter dans un autre chez moi et dans un endroit bien plus
typique.
Je t'embrasse et à bientôt (je reviens tout de suite...) : o)

Michel



F
Savoir dire l'indicible...Par des images, des mots, des lumières, des visages et même des silences...Savoir dire l'indicible et parvenir même en plus à  le partager...Pour tout cela, une fois de plus, merci Michel...Plein d'amitié pour vous du fond du Doubs ce week end, dans le froid, au confin du Jura enneigé
Répondre
M


Mais quelle idée d'aller si loin pour apprécier le froid, alors qu'il se faufile depuis quelques jours en Normandie ! Je vous aurais fait un vin chaud, des crêpes et le tour était joué.
Merci François pour ce que vous me dites et bonne fin de week-end.
 @ bientôt,

Michel



J
la  "nature morte aux Grenades"... S U P E R B E ...
Répondre
M

Je suis un amoureux de ce fruit et de son nom... et l'intérieur est aussi beau...
 @ bientôt et merci Jack

Michel


J
bsr, est ce la fameuse maison, que vous recherchiez, ou un abri en attente ?
Répondre
M


Non, cette maison à Sidi Bou Saïd est le petit paradis dans lequel je viens me ressourcer depuis des années et où j'ai écrit bon nombre de romans... Même si je parviens à acheter la maison dont
je rêve, celle-ci restera dans mon coeur toute ma vie, car ma rencontre avec elle, la façon dont ça s’est négocié tient à l'irréel, à l'incompréhensible et rien que pour ça, je ne l'abandonnerai
pas et la transformerai peut-être en galerie.
 @ bientôt Jack,

Michel




Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog